Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Saison 2014 : la LNI se réinvente

Aperçu article Saison 2014 : la LNI se réinvente
Cliquer pour agrandir
 (lien ouvrant dans une nouvelle fenêtre)
Improvisation comparée entre les Bleus et les Oranges

L’improvisation théâtrale est à l’honneur cette année au Club Soda

Véritable sport québécois, l’improvisation théâtrale est à l’honneur cette année au Club Soda. Créée en 1977 selon des règles parodiant la Ligue nationale de hockey, la LNI se réinvente pour la saison 2014.

Improvisation comparée entre les Bleus et les Oranges

Improvisation comparée entre les Bleus et les Oranges

La saison 2014 a été lancée en grande pompe la semaine dernière au Club Soda sous le mettre-mot de la réinvention.

Chamboulement, donc, de beaucoup de paramètres de jeu : la “patinoire”, aire de jeu des impros, se retrouve maintenant sur scène, pour permettre au public de mieux apprécier le spectacle; la prise de son est également différente, les micros d’ambiance remplaçant les micros-casques individuels, pour pousser les joueurs, selon François-Étienne Paré, le directeur artistique, à « projeter [leur voix], à physiquement déployer plus d’énergie pour se faire entendre et pour “convaincre” ».
En pratique, la scène est évidemment mieux visible du public, même si cette position donne une impression un peu plus formelle qu’une patinoire au milieu de l’assistance. Côté son, on sent bien que les joueurs ressortent leur bagage théâtral et projettent plus leur voix, leurs émotions et leur jeu pour notre plus grand plaisir. Cependant, on peut remarquer qu’ils ne sont pas tous encore habitués à cette prise de son, certains utilisant des micros bâtons lorsqu’ils devaient chuchoter ou étaient cachés du public, des petits inconvénients que des micros individuels ne posaient pas.

Autre modification, les équipes ont été revues! On continue avec des équipes de 2 hommes, 2 femmes, mais quelques changements permettent une meilleure complémentarité et homogénéité des groupes.

Mis à part de nouveaux officiels, l’animation a également été “réinventée”, en plus d’un nouvel animateur, Nicolas Pinson, la soirée est complémentée par un analyste de match! Le duo Pinson-Vanasse vous assure une soirée hilarante, avec leurs anecdotes aussi drôles qu’absurdes.

Parmi les joueurs, on peut remarquer la présence éternelle de Réal Bossé, monument de la LNI. Entré en 1995 et élu recrue de l’année, il n’a depuis jamais quitté la patinoire.
Comédien et écrivain pour la série 19-2, l’impro est pour lui l’ultime outil de création : « Quand on fait de l’impro, on est interprète, metteur en scène et auteur à la fois. On bâtit une histoire, des personnages, on les transforme ».

Beau spectacle donc, qui nous promet une saison 2014 du tonnerre!

Retrouvez la Ligue Nationale d’Improvisation au Club Soda, tous les lundis à 19h (avec quelques matchs les dimanches à 15h, voir sur www.LNI.ca).
Prix étudiant et abonnements de saison disponibles.

Courrez la chance de gagner une paire de billet toutes les semaines! Proposez votre thème sur Twitter grâce au hashtag #themeLNI (voir modalités sur www.LNI.ca/concours).




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Keane, un concert parfaitement symétrique

25 septembre 2009

Vous connaissez l’expression « Garder le meilleur pour la fin » ? C’est en tout cas ce qu’a fait le groupe anglais Keane. Pour clôturer sa tournée mondiale, Perfect Symmetry, qui a duré une année complète, le groupe de quatre a donné une représentation inoubliable au Métropolis le dimanche 20 septembre. La soirée débute assez tôt par la prestation enjouée de Lindi Ortega, qui ne manque pas de donner un avant-goût à la soirée qui s’ensuit. Elle...

Roadsworth: À sens unique ?

6 février 2009

Depuis ses premières « expositions » sur les rues et trottoirs de la métropole, l’artiste Roadsworth suscite de nombreuses réactions. Son arrestation par la police, arme du crime à la main, représente une lutte entre liberté d’expression, revendication artistique et propriété publique. Et pour une fois, il semble que la balance ait penché du bon côté... Peut-être avez-vous déjà remarqué quelques-unes de ces « oeuvres » urbaines surprenantes dans les rues de la métropole...

Julien Doré à L’Astral

19 août 2009

Vendredi 7 août 2009, L’Astral (la nouvelle salle concert située dans la Maison des Festivals) a accueilli Julien Doré dans le cadre des Francofolies. En première partie, une artiste québécoise Amylie a ouvert le bal. Bonne surprise. Jolie voix qui rappelle la chanteuse Camille, mélodies pop qui sur les morceaux entraînants m’a fait penser à KT Thunstall, des textes sympathiques, une douceur qui se dégage de son visage et de sa voix qui contraste...