Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le Noël de Casse-noisette

Casse-noisette fête ses 50 ans

Le 50e anniversaire du spectacle Casse-Noisette s’est passé en grand.  Le nombre d’invités d’honneur semblait dépasser le nombre de spectateur.  Toute la haute société montréalaise s’est mise sur son 31 pour assister à cette présentation spéciale.  Les Grands ballets canadiens se devaient donc de fêter les choses en grand.  La représentation était en effet superbe, fidèle à la réputation du spectacle.

On ne peut pas réinventer l’histoire de Casse-Noisette, car c’est une tradition chère aux spectateurs.  Par contre, le spectacle devient rapidement prévisible et les numéros de danses restent, eux aussi, traditionnels.  La nouveauté reste dans les costumes, l’ordre des figures et des danseurs.  La première partie n’en est pas moins un enchantement entre les belles robes des dames, les grands costumes des messieurs et les différents cadeaux que les enfants reçoivent.  On suit avec plaisir les mauvais coups des petits frères turbulents et cet univers un peu magique où les souris conduisent des ambulances et où les soldats de plomb manient les canons de guerre avec beaucoup de maladresse.  La première partie est un vrai charme que l’on regarde avec enchantement malgré que nous connaissions l’histoire presque par cœur.

Malheureusement, la deuxième partie est beaucoup moins charmante.  L’héroïne de l’histoire est assise au fond de la scène et admire les différents numéros de danse qui lui sont présentés en récompense de son courage.  Les danseurs se succèdent sans suite logique et sans interactions.  Les numéros défilent, on admire les costumes et le talent des danseurs, mais la magie n’est plus là et les dizaines d’enfants dans la salle perdent le fils des numéros.  C’est dommage.

Le spectacle n’en est pas moins amusant et cela reste le rendez-vous familial par excellence lors du temps des fêtes.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Vian à l’honneur

24 mai 2010

Vous avez peut être déjà eu la chance de les voir au Festival International de Littérature cet automne ou au TNM pendant la Nuit Blanche cet hiver. Mais cette fois-ci, ils viennent pour présenter leur spectacle : la Horde Vocale sera à la Maison de la culture Ahuntsic pour Moulins à Vian. La Horde Vocale est un ensemble vocal qui reprend des classiques de la chanson française. Dirigé par Jean-François Julien, cette trentaine de...

Autres Odyssées de l’Espace

8 mai 2010

Dans les années 70, l'espace influence l'imaginaire collectif. La vision du futur qui prévaut est résolument optimiste : le Progrès est en marche, la technologie soulage les hommes et l'espace est un lieu ouvert à des idées nouvelles et différentes. Quand Armstrong foule la cendre lunaire, les consciences s'ouvrent à une autre échelle, une autre dimension sur fond d'euphorie planétaire. Mais le temps passe et donne à la conquête spatiale des airs de supercherie....

Les Grands Ballets Canadiens : La Dame de Pique

23 octobre 2008

Si seulement toute la grâce des ballets pouvait accompagner la vie de tous les jours! Mais avant tout il vous faut savoir l’histoire de La Dame de Pique, ballet merveilleusement adapté du roman de Pouchkine. Le spectacle débute dans un café, où des officiers accompagnés de leurs belles jouent aux cartes. La tension règne dans cette assemblée, qui ne remarque pas qu’elle est observée de loin par un jeune homme. Hermann, officier de l’armée...