Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité:

Potted Potter

Une parodie de Harry Potter au théâtre Corona

Hier avait lieu la première de Potted Potter-the unauthorized Harry Potter Experience, au théâtre Corona. C’est une parodie écrite et performée par Daniel Clarkson et Jefferson Turner. Leur idée de départ est excellente : soixante-dix minutes pour condenser les sept livres de manière humoristique et jouer au quidditch avec le public. Le Toronto Star leur donne 4 étoiles en disant que c’est LE spectacle le plus drôle depuis très longtemps. Potted Potter apparaît aussi dans les Critics’Picks du New York times. Bref, tout ça m’avait l’air fort intéressant et amusant et j’avais de grandes attentes.

Cependant, j’ai été grandement déçue. Est-ce drôle de voir un homme sur scène avec plein de chocolat dégoulinant de sa bouche? Non. Est-ce drôle de le voir manger un muffin qui est tombé par terre ? Non. Est-ce drôle de voir ce même homme changer de perruque derrière une armoire et se faire passer pour tous les mêmes personnages d’Harry Potter? Non. Sérieusement, l’humour était de premier niveau. Les blagues n’étaient pas recherchées. J’avais l’impression d’être dans un resort à Cuba où les animateurs mettent des perruques et se prennent pour des personnages célèbres en prenant des tons voix supers aigues ou supers graves. Mais dans les deux cas, c’est super agressant!

Bref, je m’attendais à beaucoup mieux. Leur contenu pourrait être définitivement plus recherché. Harry Potter est un phénomène littéraire mondial grandiose et ce spectacle pourrait certainement aller chercher un très grand public, éventuellement.

Mots-clés : Humour (28)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Danser en plein air au son des DJ

7 septembre 2007

Si vous vous demandez quoi faire par un dimanche après-midi ensoleillé, les Piknic Électronik offrent une façon intéressante de prolonger un peu l’été, en ce début de session. Depuis 5 ans, tous les dimanches, de mai jusqu’à la fin de septembre, une foule étonnamment diversifiée, de tous âges et styles, se réunit au Parc Jean-Drapeau pour danser, sous l’impressionnante sculpture L’Homme de Calder, où simplement pour se prélasser, au son des DJ internationaux...

Festivals à venir

9 juillet 2010

Piknic Électronik Pour la septième année consécutive, le Piknic Électronik est de retour au Parc Jean-Drapeau pour livrer un éventail complet de sonorités numériques aux adeptes et profanes de musique électronique. Le tout dans une ambiance de fête pour toute la famille, au soleil, à quelques minutes du centre-ville. À voir jusqu’en octobre : Bassnectar, Dig-iT-al, Nôze, Bender, Thomas Von Party, Misstress Barbara et PoPof. Surtout, ne pas manquer la journée Ninja Tune avec Ghostbeard,...

La blague qui tue

20 mars 2008

Le Théâtre de l’Opsis continue à promener son cycle états-unien de salle en salle, démontrant que la dramaturgie de nos voisins du Sud, loin de se laisser abattre par ces sombres années culturelles, exprime sa vigueur, son mordant et son anticonformisme. Sarah Ruhl avait tout juste 30 ans quand The Clean House l’a promue au rang d’auteur à succès, lui valant le prestigieux prix Susan Smith Blackburn en 2004 et la hissant en finale...