Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le paradoxe des déesses violentées

Aperçu article Le paradoxe des déesses violentées
Cliquer pour agrandir
 (lien ouvrant dans une nouvelle fenêtre)
Durga, la déesse-mère symbolisant le bien triomphant sur le mal.

Une campagne frappante!

Depuis déjà quelques temps, la campagne Abused Goddesses est en branle. Cette publicité choc a pour but de lutter contre la violence faite aux femmes en Inde. Des déesses indiennes victimes de violence sont représentées sur des images où l’on marie peinture et photographie. Le résultat est troublant!

En 2011, selon la fondation Thomson Reuteurs, l’Inde était le 4e pays le plus dangereux pour les femmes. L’an dernier, 244 270 crimes ont été commis contre des femmes, mais ce n’est que ceux qui ont été comptabilisés par le Bureau National des Crimes de l’Inde, car plusieurs femmes craignent les répercussions que peuvent entraîner leur témoignage à la police.

Alors que la religion hindoue est pratiquée par 80% des habitants, l’ONG Save Our Sisters et l’agence de publicité Taproot ont décidé de jumeler la dure réalité de la violence faite aux femmes à celle des modèles féminins de vénérations. Sur les images, on peut voir que les déesses hindoues ont des bleus, cicatrices et contusions, ce qui vient choquer énormément le peuple indien, puisqu’elles représentent des personnages sacrés pour eux. C’est comme si l’on venait placer les femmes sur le même pied d’égalité que les déesses. Cela démontre, aussi, qu’aucune femme n’est à l’abri de la violence et que tout comme les déesses, chacune des femmes devrait être respectée et se sentir en sécurité dans son pays.

Les déesses hindoues figurant dans cette campagne sont symboles de richesse, force et connaissance. Des peintures ont été utilisées sur lesquelles, on a ajouté les visages des mannequins violentées. Il est à noter que toutes les blessures sont l’œuvre d’artistes maquilleurs. Sur les publicités, on peut lire : «Priez que nous voyons jamais ce jour. Aujourd’hui plus de 68% des femmes en Inde sont victimes de violence domestique. Demain, il semble qu’aucune femme ne sera épargnée, pas même celles que nous vénérons… » Ceci dit, l’utilisation des symboles divins pour aider les femmes violentées viendra, espérons-le, réveiller des consciences…

Durga, la déesse-mère symbolisant le bien triomphant sur le mal.

Durga, la déesse-mère symbolisant le bien triomphant sur le mal.

Saraswati, déesse de la connaissance et de la maîtrise des arts.

Saraswati, déesse de la connaissance et de la maîtrise des arts.

Lakshmi, déesse de la santé, de la richesse intérieure et de la beauté.

Lakshmi, déesse de la santé, de la richesse intérieure et de la beauté.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.