Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Un homme, deux patrons

Mise en scène de Normand Chouinard, au Monument National

« Une comédie complétement déjantée qui nous arrive tout droit d’Angleterre. Venez suivre les péripéties d’un homme qui est tiré de tous bords, tous côtés par l’amour, le crime, l’argent et sa fiancée! »
C’est avec cette accroche que le monument national et le 31ème festival de Juste pour rire nous invite à voir son nouveau spectacle «Un homme, deux patrons».

Une des règles absolues du genre comique, c’est que le personnage principal, la situation soit crédible. Ensuite il faut y ajouter du rythme, et enfin un petit peu d’esprit pour relever le tout. Évidemment, cette recette ne marche à tous les coups mais la pièce proposée lors du 31ème festival {Juste pour rire a réussi}.

Cette adaptation française est issue d’une pièce anglaise. L’histoire originale se passait à Brighton dans les années 1960. Pour cette adaptation, la trame se situe toujours dans les années 60, mais elle est désormais au Québec, dans la ville de Magog. Le personnage principal, Francis Frenette (interprété par Marc Leboeuf) est au service de deux maîtres qui ne sont pas blanc comme neige. Les deux patrons se détestent et désirent évidemment l’exclusivité du service de Francis Frenette.

Les deux patrons sont évidemment impliqués dans une tragédie puisque l’un des deux a tué le frère de l’autre. À ceci, nous devons rajouter une histoire amoureuse mettant en relation le défunt, les patrons… Notre valet redoublera d’effort pour tirer son épingle du jeu ou pour tout simplement s’en sortir sans trop de dommage. Malheureusement, toutes ses tentatives ne font que l’exposer de plus en plus semant désordres, quiproquo, confusions…
La pièce anglaise qui a déjà fait le tour du monde est désormais porté sur les planches québécoise et ce jusqu’au 29 juillet.

Un homme, deux patrons

L’équipe de création :
– Mise en scène : Normand Chouinard
– Auteur et metteur en scène de la 1ère création : One man, two Guvnors: Richard Bean
– Basé sur : Arlequin Serviteur de deux maîtres De Carlo Goldoni
– Traduction et adaptation : Frédéric Blanchette en collaboration avec : Chris Campbell

Distribution :
– Francis Frenette : Marcel Leboeuf
– Stanislas Chiasson: Sébastien Dodge
– Rachel Brazeau : Anne-Elizabeth Bossé
– Charlie Cliche : Michel Laperrière
– Suzanne : Dominique Pétin
– Pauline Cliche : Caroline Bouchard
– Gustave : Widemir Normil
– Alain Meloche ; Marc-François Blondin
– Alphonse : Mathieu Handfield
– Henri Méloche : Frédéric Blanchette
– Gaston et ensemble : Julien Hurteau
– L’ensemble : Rosine Chouinard-Chauveau, Louis Maltais et Marie Bernier
– Musiciens choristes : Jean-Claude Marsan, Bernard Deslauriers, Mathieu Gagné et Alexandre Dumas.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.