Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Étienne Langevin

Étienne Langevin, surtout connu pour son écriture, a collaboré aux textes des spectacles de Jean-Marc Parent, Stéphane Rousseau, Marc Dupré, Patrick Huard, Véronique Dicaire, Marc Petit, Anthony Kavanagh, Frank Dubosc et Dieudonné. Néanmoins, il est aussi un humoriste hors pair et il adore être sur scène. Il nous le prouve en donnant le meilleur de lui-même dans son tout nouveau spectacle Les mésaventures d’un père espiègle, dont la grande première montréalaise a eu lieu le 29 novembre dernier, au théâtre du Gèsu.

On dit qu’il est le secret le mieux gardé du Québec et c’est bien vrai. Cet artiste encore peu connu du public mérite qu’on lui accorde plus d’attention. D’ailleurs, tout au long de son spectacle, la foule rit à gorge déployée, car il nous raconte les petits moments de la vie de famille de manière hilarante et nous fait découvrir qu’il a plus d’un tour dans son sac.

De surcroît, Étienne Langevin, récipiendaire du nez d’or révélation du Festival Grand Rire de Québec, en 2009, est un humoriste authentique capable d’aviver la foule avec beaucoup d’énergie. Il flirte même avec le public, en improvisant des rimes avec les noms des spectatrices.

Sa parodie de la chanson On va s’aimer encore de Vincent Vallières est définitivement mon moment favori du spectacle. Il nous raconte que pour que sa blonde arrête de bouder, il doit tout simplement faire jouer cette chanson et elle retrouve sa bonne humeur. Toutefois, sa bien-aimée prenant toujours beaucoup de temps à se préparer, il a inventé une version humoristique de On va s’aimer encore s’intitulant On va t’attendre dans l’auto.

Bref, le spectacle Les mésaventures d’un père espiègle nous laisse le sourire aux lèvres et nous rappelle que même si, trop souvent, on se fâche contre les membres de notre famille, ils sont les plus importants et c’est avec eux que nous vivons les plus grands rires de la vie.

Pour plus d’informations sur les prochains spectacles d’Étienne Langevin, visitez le : http://www.etiennelangevin.com/
Image article Étienne Langevin 1523

Articles similaires

Clowns russes à la TOHU

8 janvier 2010

Pendant les fêtes de fin d’année, la TOHU vous accueillait devant une scène raccourcie. Un grand drap blanc en guise de rideau, du linge accroché de chaque côté de la scène et quelques poupées éparpillées, le spectacle n’est pas commencé que le ton est déjà donné. La Mère, arrivée par le public, va progressivement dévoiler les protagonistes de cette famille déjantée. Semianyki, c’est l’histoire de cette famille russe tordue mais attachante. Se côtoient simultanément...

Cendrillon, conte de fées ou opéra ?

31 mai 2010

Et pourquoi pas les deux ? C’est le défique se sont donnés Renaud Doucet et André Barbe en reprenant à leur manière la pièce en quatre actes de Massenet. Qui n’a jamais entendu l’histoire de Cendrillon, ce conte de Charles Perrault où une jeune femme délaissée rêve d’un amour parfait avec un prince charmant et y perd une pantoufle de verre ? À en croire la foule dans la salle, le conte enchante toujours et encore....

Messmer le Fascinateur

13 mars 2009

Avec Ariane Dalfond Depuis que je suis jeune, j’ai toujours rêvé de faire de l’hypnose. J’avais vu Messmer à la télévision lors d’une émission de Claire Lamarche (que j’écoutais bien évidemment que pour Messmer). Il avait fait croire à un homme qu’il était en train d’accoucher et à un autre homme qu’il était le mari de la « femme » qui accouchait. J’étais fasciné et je voulais absolument voir de mes propres yeux ce...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.