Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité-- --Publicité

Le Vent du Nord : une symphonie enflammée

Publicité-- --Publicité

Image article Le Vent du Nord : une symphonie enflammée 1518

Le 30 octobre dernier, au Gésu, le Vent du Nord a donné une prestation enflammée. En effet, c’est avec enthousiasme et le sourire aux lèvres que le groupe démarre le spectacle. Dès lors, tous les spectateurs sont emportés dans une sorte d’ivresse. Toute la foule tape des mains et est très énergique. Est-ce mardi gras et le diable est déguisé en beau musicien, car on se croirait chez les Latulipe, dans la légende du beau danseur, avec cette musique endiablée.

Ils enchaînent chanson après chanson et gardent un rythme effréné. Le violoniste fait même de la claquette en même temps qu’il joue de son violon ! Leur joie de vivre est débordante, il est évident qu’ils adorent ce qu’ils font. Aussi, ils nous racontent des histoires et des légendes, entre les chansons, ce que j’ai fortement apprécié. Cela rend l’atmosphère traditionnelle québécoise encore plus réelle.
Le groupe le Vent du Nord nous offre une musique québécoise traditionnelle, un retour aux sources. Dans leur plus récent album « Tromper le temps », leurs chansons accrocheuses et entraînantes nous donnent toutes le sourire et même envie de danser des rigodons!

Les quatre musiciens se sont inspirés de l’avant-hier, l’aujourd’hui et de l’espoir des lendemains possibles pour créer leur musique et nous démontre que même en 2012, il est possible de prendre ses plus vieilles racines et d’en faire quelque chose d’actuel et d’international. En effet, le Vent du Nord, depuis sa création en 2002, a eu la chance de partager notre culture québécoise, en faisant des spectacles à travers le monde.

Bref, le Vent du Nord est un groupe à découvrir, car il nous fait voyager dans le temps comme longtemps un groupe québécois avait réussi à le faire!

Mots-clés : Musique (217)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
Publicité--
--Publicité

Dans la même catégorie

Psycho-Pass, un thriller dystopique

22 février 2013

  Imaginez : un futur où la criminalité est théoriquement impossible, où il est possible de s’immerser complètement dans des espaces virtuels et où la technologie permet à chaque personne d’occuper un emploi à la mesure de ses talents. Je vous pose la question: la société que je viens de décrire est-elle utopique ou dystopique? Indice: regardez le titre. C’est dans ce monde où la technologie prend (presque) toute la place que se déroule...

Sur l’homophobie en 2013

15 mars 2013

  Vous avez vu ces publicités du gouvernement du Québec visant à sensibiliser la population sur l’homophobie? Personnellement, je les trouve excellentes. Ma préférée est celle où l’on voit un homme attendant à l’aéroport qui se précipite à bras ouverts vers une femme… pour embrasser l’homme se trouvant derrière elle. La publicité à cela de bien qu’elle surprend toujours un peu et cela permet la réflexion. Si elle surprend, c’est parce que la télévision...

À surveiller en 2010

12 février 2010

L’année 2010 s’annonce d’ores et déjà comme une année marquante au niveau de la musique à Montréal. Après la vague de rock indie qui a déferlé sur la ville au cours des dernières années et qui a fait la renommée de la ville avec des groupes comme Arcade Fire et Malajube, un autre mouvement s’organise depuis un certain temps déjà aux intersections des scènes hip-hop et électronique. Bien que déjà en vogue depuis un...