Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Uncontrollable de Eugene Garcia

Pour faire face à ses démons, Daniel Delgado ex-instituteur renvoyé à cause de son alcoolisme décide d’enquêter sur un ancien gérant d’artistes condamné pour le meurtre d’une jeune femme. Dans une mise en scène aussi tourmentée que l’esprit du tueur, Daniel Delgado cherche a comprendre le pourquoi de ces actes en s’intégrant complètement a l’histoire. Petit a petit il se livre parallèlement à une réelle introspection.
Tourné en 6 ans, avec des petits moyens, ce film aux allures de documentaires, prouve que le cinéma d’auteur canadien n’a rien à envier à son confrère de la grande distribution. Eugene Garcia a d’ailleurs déjà bénéficié des honneurs puisqu’en 1997, il remporte le prix du meilleur film canadien avec Burnt Eden qui traite aussi des méandres de l’esprit. Uncontrollable est une belle surprise et une sorte de renouvellement dans ce que l’on a pour habitude de voir. La façon de filmer, camera au poing donne une dimension spéciale au film et rapproche le spectateurs des personnages et de leur pensée. Une réalisation forte et à double objectif où pour une fois la finalité n’est pas le jugement.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.