Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Dentro por fuera, fuera por dentro

Tout commence dans la simplicité du silence, de l’obscurité, et des mouvements d’un seul homme.

Avant que les quelques notes égrenées par la violoniste n’ajoutent profondeur à la scène, nous restons stupéfaits de la spontanéité avec laquelle le danseur livre son corps à la lumière. Puis c’est au tour d’une femme, aux cheveux noirs tombant sur un chandail rouge écarlate, d’entrer en conversation physique avec le spectateur. Le langage corporel est différent de celui de son compagnon, mais l’on n’y lit la même sincérité, le même travail aboutit et généreux.

L’agencement équilibré des scènes nous conduit des solos aux trios, des chutes aux jeux de bras qui se rejettent et qui s’appellent. Les mouvements au sol des trois interprètes s’insèrent dans le rythme lent des instants savourés. Une note; un changement de carré lumineux; les retrouvailles des corps qui s’étaient ignorés jusque-là.

L’intégration sur scène de la violoniste Sigrid Keunen, qui possède un rôle tout aussi vivant que les danseurs, participe à faire de cette œuvre une proposition émouvante et envoûtante, qui touchera sûrement un spectateur montréalais autant qu’un spectateur madrilène.

Dans la simplicité des œuvres harmonieuses, les trois interprètes déploient un monde sensible, en continuel dialogue entre eux et avec les spectateurs. Le geste est beau, l’interaction entre les danseurs, dense. Le résultat sensuel vaut la peine d’être diffusé hors des frontières de l’Espagne.

Manuela Nogales Compañía de Danza – Bud Blumenthal/ Hybrid Company
Image article Dentro por fuera, fuera por dentro 1470




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Palestine, le repas qui a mal tourné

11 février 2008

Depuis quelques temps, je regarde plus souvent la télé. En effet, je me suis rendu compte que l’on avait signé un contrat nous fournissant la télé et l’internet. Alors je me dis, pourquoi ne pas en profiter. Ces jours-ci, je regarde donc la télé lorsque je prends mes repas, car il faut l’avouer, l’emploi du temps à Poly ne nous laisse guère le temps de profiter des reality-shows et autres « oeuvres » qui...

Femmes à coudre: plongez dans la réalité des femmes de différentes origines

14 septembre 2007

Par Marilyn Chindje La question des immigrants et de leurs bagages culturels est à l’ordre du jour depuis quelque temps dans les médias que les discussions autour au souper ou alors de quelques bouteilles de bières. Il y a justement une commission (la commission Bouchard-Taylor), dont on parle beaucoup cette semaine, qui se penche justement sur la question. Moi je voudrais justement vous parler d’une toute approche qu’une équipe à mis en œuvre pour...

Musique…

23 février 2007

Les Frères Goyette Minimiser les dégâts (Indépendant / 2007) par Vincent Bouverat Le 10 mars, les Frères Goyette lanceront au Petit Campus leur deuxième disque « Minimiser les dégâts », un disque absurde, drôle, country, rock, folk, comme Vos yeules, on chante, leur premier. À les entendre, on s’imagine facilement une « gang » de gars de bois habillés en chemise à carreaux, légèrement déficients intellectuellement, qui parlent de pêche, de culottes «...