Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Miroir Miroir

La compagnie française Happés Théâtre Vertical présente sa dernière création Miroir Miroir dans le cadre du festival Montréal Complètement Cirque.

Ce spectacle d’une bonne demi-heure tourne autour de la perception qu’on a de nous-même et celle que les autres ont de nous. Sur une scène très épurée, Mélissa Von Vépy évolue sur un miroir monté sur une barre de trapèze. Stéphan Ovila l’accompagne au piano avec des mélodies très subtiles. L’ensemble forme une performance bien chorégraphiée et très lyrique.

L’artiste brise rapidement deux carreaux centraux pour pouvoir se faufiler de l’autre côté du miroir dans un exercice de danse mélangé à de la contorsion. Toute l’intensité du numéro est communiquée par les émotions que transmet l’artiste, sans aucune parole, et très bien habillées par la musique. L’interprétation des sentiments joués par l’artiste est laissée libre, chacun peut y voir ce qu’il veut.

Miroir Miroir sera joué à l’Espace Go jusqu’au 16 juillet par la compagnie Happés Théâtre Vertical. Retrouvez toute la programmation du festival sur Montréal Complètement Cirque.

Mots-clés : Cirque (54)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Metallica au Centre Bell

25 septembre 2009

Les légendes du trash métal californien étaient de passage à Montréal les 19 et 20 septembre derniers dans le cadre de la partie nord-américaine de leur tournée World Magnetic. Accompagnés sur scène par Gojira et Lamb of God, les quatre cavaliers ont su, une fois de plus, chevaucher les éclairs en illuminant par deux fois le Centre Bell à grand coup de heavy-metal-dans-ta-face. C’est sur une scène centrale surplombée par d’immenses sarcophages mobiles, entourée...

The Roots sur la route

14 septembre 2007

Par Edmond Toutoungui Avec l’arrivée du festival Osheaga dans la métropole pour le weekend, toutes les têtes étaient tournées vers les nombreux spectacles qui auraient lieu au Parc Jean-Drapeau. Pourtant, les mythiques Roots étaient de passage en ville, pour faire vibrer avec leur Hip-hop / RnB / Funk endiablé. Je ne les connaissais pas du tout, mais comme j’aime être en bonne compagnie, j’ai décidé de découvrir ces légendes et leur donner la chance...

Théâtre GO : Rouge Gueule

30 octobre 2009

Irrévérencieux : qui manque de respect. Insolence, effronterie, provocation, hardiesse excessive. (Larousse) Un décor épuré. Une colonne. Deux portes. Des jurons. Énormément de jurons, même. Une intensité rare. Des dialogues crus ou implicites, désespérés et fous. Peut-être pas si fous que ça, au fond. Insolite, tabou, irritant, c’est sur le terrain de la démence relationnelle qu’a choisi de s’aventurer l’auteur de la pièce, Étienne Lepage. Un délire qui provoque d’abord un rire distant, jaune...