Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cirque Invisible : Thiérrée et Chaplin au Québec

Le duo mythique Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin, les célèbres créateurs du Cirque Invisible, sont à l’affiche du Théâtre Outremont pour la première fois au Québec depuis leur début – il y a 40 ans. Le Cirque Invisible est leur troisième création, qu’ils jouent depuis 21 ans et qui est en perpétuelle évolution.

Le spectacle est une succession de tableaux qui alterne entre les deux artistes. Jean-Baptiste Thierriée joue un prestidigitateur espiègle, vêtu de costumes tous plus délirant les uns que les autres qui joue avec les perceptions de la réalité. Victoria Chaplin joue des numéros fantastiques qui puisent directement dans leur imagination. Dans ces performances, elle présente un véritable bestiaire imaginaire : un serpent se transforme progressivement en oiseau, puis en poisson, puis en feuille avant de terminer en autruche. Toutes ces transformations sont parfaitement fluides et Victoria donne l’impression de flotter sur scène. Elle disparaît pour donner vie à toutes ces créatures fantastiques, qu’elle incarne avec grâce.

Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin sont les parents de James Thiérrée, qui était venu jouer Raoul à la TOHU l’automne dernier. Contrairement à Raoul, il n’y a pas d’histoire racontée ou de fil conducteur entre ces tableaux
L’univers extravagant de Jean-Baptiste Thiérriée se marie bien avec la beauté et la poésie de celui de Victoria Chaplin. Tous ces tableaux font rêver et transportent le public dans l’imagination débordante et la folie créatrice de ces deux artistes.

Ne manquez pas la chance de rentrer dans l’univers de Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin dans Cirque Invisible, qui joue au Théâtre Outremont jusqu’au 17 juillet. Retrouvez la programmation du festival sur Montréal Complètement Cirque.

Mots-clés : Cirque (54)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.