Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le Piknic passe au jardin

Comme à son habitude à ce stade-ci de la saison du Piknic Électronik, l’événement se déplace vers le Jardin des Floralies, le second site situé sur l’Île Notre-Dame. Un décor différent de celui habituel au pied du Calder parce qu’entouré d’arbres et présenté sur un tapis vert naturel, qui contribue à créer une ambiance hors de l’ordinaire.

Peut-être à cause de l’espace plus restreint de la piste de danse, du contact rapproché entre les gens ou des espaces verts où il est possible de s’asseoir à l’ombre tout en ayant un vue sur l’activité devant les artistes invités, l’ambiance semble être plus chaleureuse, l’énergie du public mieux partagée entre tous. À l’image d’une grande version de la seconde scène du site habituel.

Un changement d’air qui a peut-être également expliqué que les festivaliers soient arrivés plus nombreux en début d’après-midi, ce qui a contribué à réchauffer l’ambiance encore davantage pour la soirée, avec l’ambiance déjà façonnée par la première vague de spectateurs arrivés.

Pour rajouter à l’expérience de ce changement d’air, la programmation de la journée était toute montréalaise, avec comme invités les artistes du collectif AKARIEN. S’ils ont su couvrir plusieurs variations pour plaire à tous avec tantôt des rythmes soutenus, tantôt des rythmes avec davantage de basse, force est de constater que le travail de production n’a rien apporté de nouveau à ce que l’on peut entendre en club depuis les deux dernières décennies. Ceux présents pour profiter de ce décor verdoyant n’ont cependant pas semblé s’en préoccuper davantage, trop occupés qu’ils étaient à danser avec toute leur bonne humeur.

***

Pour revivre l’expérience unique de ce second site, le Piknic y fera un nouvel arrêt la semaine prochaine, après quoi l’événement fera relâche pendant une semaine avant de laisser place à la fin de semaine triple d’Osheaga. Un mois de juillet particulièrement chargé pour tous les amateurs de musique en plein air.

Jardin des Floralies

***

Image article Le Piknic passe au jardin 1396
Image article Le Piknic passe au jardin 1397

Articles similaires

La St-Jean en musique

9 juillet 2010

Cette année, c’est sans le doux vrombissement des haut-parleurs soumis aux basses fréquences du Bridge Burner que l’on a fêté la St-Jean dans les rues de la ville. Avec le refus de la ville de Montréal d’autoriser la tenue de l’évènement sous le viaduc Rosemont/Van Horne cette année, il a fallu renoncer à l’occasion désormais par excellence de célébrer la St-Jean-Baptiste entre le Mile End, Rosemont et l’extrémité Nord du Plateau. La raison évoquée...

JEANNE ROCHETTE

29 novembre 2007

Née à Paris dans le 12e, cette jeune prodige (auteure-compositrice-interprète) vient d’une famille d’artistes. Son père est un dessinateur /décorateur et joue aussi des instruments, tandis que sa mère est une graphiste.Son jeune frère quant à lui est ingénieur du son.Jeanne Rochette faisait principalement du théâtre à Paris, mais elle a toujours chanter. Elle a aussi monter un groupe de Jazz anglophone. Puis en 2003 à la quête de nouveauté, elle décide de venir...

Vous mouillerez vos culottes durant POP Montréal

28 septembre 2007

Ce titre ne vient pas de moi, c’est les organisateurs eux-mêmes qui me l’ont envoyé. Et je dois avouer qu’ils ont raisont : de l’avis de tous les amateurs de la scène rock-pop indie de Montréal, qui donne naissance aux meilleurs groupes planétaires de la décennie actuelle (Arcade Fire n’étant que le plus illustre exemple), le festival POP MONTRÉAL est un des évènements musical à ne pas rater dans la métropole. On est loin...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+