Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Bounce Le Gros vs Bass Culture

On préfère généralement s’abstenir de s’adonner à la nostalgie associée aux souvenirs du passé pourtant pas si lointain pour privilégier les tendances actuelles et les mouvements que le futur nous réserve, mais une fois n’est pas coutume.

L’espace d’une soirée, les horloges reculeront de quelques années pour permettre la présentation d’un programme double à l’époque où Bounce Le Gros animait des salles de la moitié Nord de la ville et où le duo de Mofomatronix (formé de Seb Diamond et de feu Hovatron) alimentait en basse et techno les catacombes de St-Hubert avant de joindre les rangs de Turbo Crunk. À l’époque où le Zoobizarre était l’hôte des soirées qui ont contribué à façonner l’ossature de la scène actuelle de Montréal, en invitant des artistes locaux et étrangers peu de temps avant que leurs productions ne leur attire l’attention des médias et du public.

Comme un vin embouteillé en 2007, les traits des artistes se sont raffinés avec les années pour leur permettre d’affirmer avec davantage d’accent leur caractère unique. Aujourd’hui, même si chacun d’entre eux a évolué pour prendre une tangente plus affirmée qu’à leurs débuts avec la maturité des années, l’influence de ces premières années se fait toujours sentir dans leurs réalisations, orientées vers le caractère pragmatique de leurs productions respectives. Comparaison facile à faire avec un millésime de vin, mais qui aurait également pu être faite avec du sizzurp, probablement plus adéquate mais qui n’aurait pas été dirigée vers le même registre.

Pour revoir ceux qui ont laissé une marque indélébile sur la scène d’ici et d’ailleurs avec leur mélange de rap et de lasers, de rythmes tropicaux, de basses et de débauche respectueuse, le rendez-vous est au CFC (6388 St-Hubert), ce vendredi 8 juillet. Davantage de détails sur la page facebook de l’évènement.

D’ici-là, on pourra toujours faire un voyage dans le temps virtuel pour se remettre dans l’ambiance du temps où les lasers, synthétiseurs, dancehall et reggae retentissaient dans la nuit :


HovatronKrispy

Articles similaires

Un bal masqué de Verdi – Critique double

28 septembre 2007

La saison des opéras vient de s’ouvrir à Montréal et cette année l’équipe artistique de l’Opéra de Montréal nous propose de découvrir ou redécouvrir pour certains de grands classiques. Le samedi 22 septembre 2007 avait lieu la première d’« Un bal masqué » de Verdi, spectacle auquel j’ai eu la chance d’assister. Je sais que dans la communauté estudiantine, pour beaucoup, l’opéra ne fait pas partie du top 3 des destinations pour se distraire...

En communion avec Fucked Up

26 février 2010

On dirait qu’il est de plus en plus difficile de trouver de bons concerts punk/hardcore à Montréal par les temps qui courent. Depuis la fermeture de L’X, autrefois située à un lancer de bouteille de bière des Foufounes Électriques, la scène semble avoir subit un lent recul, malgré la présence de quelques rares salles en périphérie du centre-ville qui semblent voir le jour de temps en temps avant de rapidement disparaître. Même les incontournables...

Oroonoko

26 février 2013

Je n’ai jamais été enclin à utiliser un style d’écriture précis, n’y d’utiliser un modèle préparé à l’avance. Quand je lis un article où une critique sur une pièce de théâtre, je n’ai pas envie de me heurter à un style scientifique ou encore à un article typique dénué d’âme et ne servant qu’à décrire sans artifice une chose. Ceci est un bien drôle de préambule me direz-vous et je vous y donnerai raison,...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Amour et animation cosmiques

9 mars 2012

Il existe des animes qui, quelques années après la fin de leur parution, acquièrent une réputation presque mythique. Neon Genesis Evangelion. Death Note. Dragon Ball. J’imagine que la majorité de mes lecteurs connaissent au moins une de ces séries, ne serait-ce que de nom. Cette semaine, je vous balance un titre qui pourrait bien se retrouver prochainement dans la liste des incontournables du monde de l’animation japonaise: Puella Magi Madoka Magica. Avant d’aborder cette...

FrancoFolies 2010

9 juillet 2010

Les FrancoFolies de Montréal sont parvenues cette année encore à faire vibrer les spectateurs venus nombreux pour assister tant aux spectacles en salle qu’aux spectacles extérieurs présentés au cours des douze jours du festival. La programmation de l’édition 2010 a réservé son lot de surprises et de découvertes, par des artistes d’ici et d’ailleurs, émergents comme de renom, selon ce à quoi les FrancoFolies nous avaient déjà habituées depuis de nombreuses années. Groupes et...

Théâtre de l’absurde : Ionesco

26 septembre 2008

Et la cantatrice chauve, comment se coiffe-t-elle ? Devrait-on commencer par l’arithmétique ou bien passer à la philologie ? Dures questions n’est-ce pas ? Absurdes même… Exactement ! Le théâtre Denise Pelletier débute sa rentrée par deux pièces de Ionesco, La Cantatrice chauve et La Leçon. Cette programmation revêt un caractère particulier. C’est une célèbre tradition parisienne qui est perpétrée durant les soirées montréalaises du 18 septembre au 28 octobre. En effet, depuis 1958,...