Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Gaz de schiste

Explorons-les plus en détails !

L’industrie des gaz de schiste fait les manchettes depuis plusieurs mois. On se questionne à savoir si les impacts économiques se comparent véritablement aux impacts écologiques et sociaux encourus par les travaux d’exploration qui comprennent toutes les étapes de forage, de complétion du puits et de fracturation hydraulique. Ces impacts importants font l’objet d’études ailleurs dans le monde, notamment aux États-Unis où l’EPA (Environnemental Protection Agency) enquête sur la polémique autour des gaz de schiste dans les états qui exploitent cette ressource.
Un problème majeur qui se pose est le manque d’informations sur cette filière énergétique au Québec, mais aussi partout dans le monde.
Ici, le Bureau d’Audience Publique en Environnement (BAPE) qui se penche depuis septembre dernier sur le dossier (et jusqu’au 28 février), a commencé son enquête sans information préalable, si ce n’est que le document du Ministère des Ressources Naturelles et de la Faune (MRNF),
comportant de sérieuses lacunes, remis 8 jours avant le début du mandat du BAPE. Même tout récemment, l’Institut national de la santé publique du Québec constate que les informations sont tout simplement insuffisantes pour bien évaluer les différents risques inhérents à l’exploitation du gaz de schiste. Les spécialistes recommandent une évaluation plus approfondie des impacts potentiels. Pourtant, aucun moratoire n’est en vue pour laisser le temps aux autorités compétentes de faire les études d’impact nécessaires et ainsi déterminer si nous devons aller de l’avant avec ce projet et de quelle manière.

Envie d’en apprendre plus ?

Mercredi 2 février, 12h30-13h30, local M-2107 Pierre Batelier, coordonnateur développement durable et chargé de cours aux HEC Montréal, saura satisfaire votre curiosité sur le sujet. De plus, Marc-André Legault, étudiant au DESS en énergie et développement durable et membre de PolySphère, effectura un retour sur le mémoire sur les gaz de schiste déposé au BAPE par les deux associations étudiantes de Polytechnique, soit l’AEP et l’AÉCSP




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.