Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité-- --Publicité

Écologeek

Publicité-- --Publicité

En ce numéro spécial semaine de l’environnement, ma rubrique geek portera sur les nouvelles technologies appliquées au développement durable. En effet le système informatique a déjà permis une réduction du papier. Les e-mails ont remplacé les lettres et certaines notes de services, les logiciels de traitement de texte ont remplacé les vieilles machines a écrire, autant de service qui aujourd’hui nous simplifient la vie.

Boogie Board

Quand j’ai vu ce produit sur les forums ainsi que certaines vidéos Youtube, je me suis dis que c’était exactement le produit qu’il me fallait.
Alors pour vous faire une présentation la Boogie Board est une tablette style ardoise d’école. Elle dispose d’un écran qui mesure 22 cm par 14 cm et fournie avec un stylo permettant d’écrire ce que l’on veut dessus. Ce qui est intéressant est qu’on peut également utiliser nos pinceaux, nos compas, nos ongles et même nos différents moules de plastique. Alimenté par une petite batterie, la tablette ne consomme presque rien. En fait sa seule consommation consiste à l’effacement de ce que l’on peut écrire.

Son principe demeure très simple, on peut écrire ce que l’on veut dessus et pour l’effacer on appuie sur un bouton tout en haut de l’appareil. Et c’est là que le j’ai été énormément déçu, car la boogie board ne fait office que de papier brouillon. Il n’y
a aucune sauvegarde possible. Alors pourquoi existe-t-elle me direz-vous ?
Comme il est écrit sur le site elle peut servir de création pour les premiers jets. Elle peut servir pour écrire des mots, des pense-bêtes et tout autre moyen. Je vous en ai parlé un peu plus haut, sa batterie est très économique et permet l’effacement de plus de 50000 pages. Donc si vous y travaillez quotidiennement vous pouvez faire environ une vingtaine de page par jour pendant 6 ans. Pour vous faire une idée allez voir les vidéos de Youtube ainsi que leur site web www.myboogieboard.com. Et sachez que la même compagnie est en train de travailler sur un modèle ou les pages seraient enregistrables.

Les tablettes PC

L’autre point que je voudrais apporter est un milieu entre la BoogieBoard qui n’enregistre rien et la feuille de papier. Je le dis et je me répète les tablettes PC sont seulement émergentes pour cette nouvelle année.
Chaque jour un nouveau constructeur annonce la sortie prochaine de sa prochaine tablette qui fera la révolution.
Mais pour nous étudiants, nous recherchons une tablette qui pourra faire office d’à peu près tout. Prendre des notes sur nos PDF, écrire à coté de nos PowerPoint, rédiger sur Word, pour les plus mathématiciens, écrire une ou deux intégrales. Alors certaines se sont lancées dans la bataille.
Asus et leurs séries EEE, ainsi que les HP touchsmart première génération ont d’abord opté pour un système avec clavier + écran tactile.
Le système était bien lancé, mais la réponse de l’écran n’était pas toujours satisfaisante. HP a ensuite sorti son HP Slate 500, annoncé comme une grande première ; ce qu’on peut reconnaitre aujourd’hui, c’est qu’ils sont victimes de leurs succès puisque 2 mois après sa sortie ils ont toujours un problème de commande.
Aujourd’hui c’est Asus qui se lance dans la bataille des tablettes sans clavier puisqu’est annoncé très prochainement leur tablette tactile tournant sur Windows. On peut regretter que les tablettes sous Android n’ont pas encore développé des logiciels tels que OneNote avec un stylet afin d’écrire tout ce que l’on veut. Mais cela va sûrement être développé durant l’année 2011, je fais confiance aux développeurs.

Mais est-ce vraiment écologique
? Oui, on part du principe que tout ce que l’on peut écrire directement sur un PDF et faire directement sur un ordinateur c’est beaucoup de feuilles sauvés. Cependant créer un ordinateur n’est pas si écologique que cela. Si vous regardez bien, tous vos composants sont made in china.
Il a donc fallu les transporter, ce qui génère une source de pollution, ensuite il a fallu les assembler puis les transporter pour que vous puissiez le voir dans votre magasin. Enfin à chaque fois que vous le branchez à une prise vous créez une demande en électricité et donc vous faites augmenter le coût en CO2 de votre ordinateur. Enfin si on prend la coque de ce même ordinateur, la pluspart du temps elle est faite de matière plastique, donc issue de combustibles fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon). Il faudra donc trouver un bon compromis entre les feuilles de papier et l’ordinateur. Aujourd’hui on ne peut pas vivre sans l’un comme sans l’autre, mais il est en notre pouvoir de faire un petit geste pour la nature.

Ce geste peut se caractériser par plusieurs actes. Le recyclage du papier ou de l’ordinateur quand vous souhaitez le changer. Ne pas le laisser branché toutes les nuits afin de pouvoir finir votre téléchargement. Une meilleure écologie commence d’abord par une meilleure utilisation de nos différents biens consommables.

Image article Écologeek 1167

Mots-clés : Gui-ik (11)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
Publicité--
--Publicité