Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cafés étudiants de l’UdeM: GéoCaf et CafCom

Cela fait un an que je planche sur le dossier des cafés étudiants de l’Université de Montréal et enfin, il est en voie d’être complété. À l’exception du café des étudiants en médecine vétérinaire (qui est situé à St-Hyacinthe), j’ai couvert tous les cafés étudiants du campus de l’UdeM, et certains cafés sont brillants (Intermed), d’autres moins (café de biochimie). D’une certaine manière, les cafés étudiants consistent en une démonstration d’indépendance
[Yes, j’ai réussi à ploguer notre thème hebdomadaire!] face aux corporations qui gèrent plus ou MOINS bien les cafétarias d’école (je ne vise pas nécessairement ARAMARK). Ceci dit, place aux deux dernières évaluations de cafés.

Le GéoCaf

Situé à l’entrée du pavillon 520 Côte-Sainte-Catherine, le GéoCaf, café des étudiants en géographie, est une peu, euh, comment dire, désordonné?
Selon les dires de Gilbert, responsable du GéoCaf : «Oui, c’est un peu pêle-mêle ici, mais le grand ménage, c’est pou bientôt!». Parmi les items qui trainent, on retrouve des bâtons de hockey, un putter de gold, une vielle pipe à shisha, une forêt d’hauts-parleurs pas nécessairement fonctionnels, et des films DVD (il n’y a pas de télé dans le local).

Sinon, la décoration du local est assez originale: tout d’abord, il y a cette superbe fresque murale représentant une carte mondiale.
Ensuite, de nombreuses oeuvres d’art provenant de l’exposition Géo-Art sont accrochées aux murs, et contribuent à ajouter une touche artistique dans le local.

Comme dans de nombreux cafés étudiants, la café ne coûte que 50 cents et n’est servi que dans des tasses réutilisables mises en libreservice.
Si vous aimez les items kitchs, vous serez bien servis par les TROIS (3)
tasses de Pruneau (une marionnette dans l’émission Passe-Partout) qui ornent la tablette de tasses. Il est toutefois recommander de laver sa tasse après usage, simple décence oblige.
Il y a également de la vaisselle et un lavabo mis à la disposition des clients du café, ainsi que deux micro-ondes et un grille-pain. En fait de bouffe, il y a une sélection de sandwichs et pitas à 3,50$, et de salades à 2,50$.

Une des faiblesses du café est les heures d’ouverture aléatoires : elles sont directement liées aux disponibilités des bénévoles. D’ailleurs, ceux-ci sont très dédiés à la cause du café, car la seule compensation qu’ils reçoivent est un souper payé à la fin de l’année. D’ailleurs, ils organisent un 5 à 7 tous les jeudis. En somme, le GéoCaf n’est pas un des meilleurs cafés que j’ai visité, et a grandement besoin de financement et d’un bon ménage. Mais il est indispensable pour le département de géographie.
Le GéoCaf, local 103.


Le CafCom

Le café des étudiants en communication est situé au pavillon Marie-
Victorin, et a comme voisins le Café Bio et La Retenue (café des étudiants en éducation). Comment se compare à première vue le CafCom face à deux de mes cafés préférés? Plutôt bien, ma foi. Tout d’abord, il y a un lounge dans un sous-local séparé : des superbes sofas, des coussins colorés, un éclairage réduit… En plus, il y a une télé avec, tenez vous bien, un NES. Un Nintendo Entertainment System. L’original : c’est tellement
« old-school ». Comparativement au GéoCaf, le CafCom est beaucoup plus propre et ordonné; il y a également plus d’espace pour des tables et des chaises.

Encore une fois, le café coûte 50 cents et est servi dans une tasse réutilisable seulement. On peut également acheter un espresso, un thé, un cappuccino ou même un latte. Sont également en vente des sandwichs à 3 $, des salades à 2 ou 3 $ dépendamment du format et des pâtisseries.

Toutefois, le CafCom a le même problème de disponibilités que le GéoCaf, mais en pire. Le lundi, il est ouvert de 8h30 à 16h, le mardi et mercredi, de 8h30 à 13h, de 11h30 à 13h seulement le jeudi, et le café est fermé le vendredi. Cette situation découle directement du fait que le café est géré bénévolement par des membres de l’association des étudiants en communication. Oui, les impliqués ont une motivation sans borne, mais une compensation quelconque aiderait sûrement à recruter plus de bénévoles.
Le CafCom, local A-429.

Des changements au pavillon Marie-Victorin

En étant au pavillon Marie-Victorin, j’en ai profité pour revisiter deux cafés étudiants qui ont entrepris des rénovations au cours de l’été. Le Café Bio a repeint son local en entier, et franchement, la peinture verte et blanche avec des motifs d’arbre ajoute de la clarté au café et est infiniment moins dommageable aux yeux que la peinture jaune soleil antérieure. Le Psychic, café des étudiants en psychologie, quant à lui, s’est finalement débarrassé de la mini-scène qui bouffait trop d’espace pour rien. De plus, il y a eu un réaménagement des comptoirs : de la bonne ouvrage, comme on dit.
Mea Culpa de dernière minute L’auteur de ses lignes vient de trouver une liste mise à jour des cafés étudiants de l’UdeM, et sa tâche est loin d’être complétée : il reste 5 cafés étudiants, 6 si on inclut La Brunante.
Un dossier à suivre, ENCORE.

Image article Cafés étudiants de l’UdeM: GéoCaf et CafCom 1160
Image article Cafés étudiants de l’UdeM: GéoCaf et CafCom 1161
Image article Cafés étudiants de l’UdeM: GéoCaf et CafCom 1162

De haut en bas : La salle à manger du CafCom. Crédit photo : Mathieu Bonin
Le lounge décontracté du CafCom. Crédit photo : Mathieu Bonin
Le GéoCaf et sa superbe murale. Crédit photo : Mathieu Bonin




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.