Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

La France au bord du gouffre ?

Aperçu article La France au bord du gouffre ?

Grève générale, pénurie d’essence, blocage des aéroports, paralysie des trains, casseurs dans les rues, violence policière : clichés ou réalité ? Depuis quelques jours, la France est (re-)plongée dans une grève paralysante, la faute d’un gouvernement qui essaie de faire passer une loi de force sur les retraites. Sur le papier, une réforme sur le sujet est indispensable, le système des répartitions des retraites (système où les travailleurs actifs cotisent et financent la retraite de leurs aînés) est en péril en France sans rallongement du temps de travail. En effet, la France compte de plus en plus de retraités par rapport au nombre d’actifs qui cotisent. Tous les partis politiques (sauf l’extrême gauche) sont d’accord pour remettre en cause cet acquis social (passage de l’âge de la retraite minimum de 60 à 62 ans). Alors où est le noeud du problème ? Et bien sur la loi en ellemême, la droite l’a rédigée pendant l’été sans consulter les principaux partis de l’opposition et surtout sans consulter les partenaires sociaux (notamment les syndicats).

Le président Sarkozy a voulu (courageusement) se lancer dans une réforme qui a toujours échoué en France ces dernières années, malheureusement il s’y est mal pris, n’apportant ni pédagogie ni dialogue à ce texte qui concerne nombre de français. Il aura bâclé cette réforme en moins de 4 mois, laissant peu de place à la réfl exion et aux discussions.
Il y a 11 jours, après plusieurs manifestations d’une journée, le mouvement a pris la forme d’une grève reconductible, avec au premier plan la grève des chemineaux et de la fonction publique (services postaux, professeurs…) et au second plan, l’entrée des lycéens (14/17 ans)
menant de nombreux blocages de leurs établissements. Menés par plusieurs syndicats proches des partis politiques de gauche (la CGT, principal mouvement syndical proche du Parti Communiste, FO de l’extrême gauche et la CFDT du Parti Socialiste), les dirigeants de ce mouvement se font actuellement doublés par leurs bases qui commencent à mener des actions coups de poing. Les actions les plus spectaculaires sont sans doute les barrages filtrant à l’entrée des aéroports qui empêchent les personnes et le personnel navigant d’atteindre l’aéroport à l’heure et surtout le blocage des raffineries. Ce dernier point a entraîné une surconsommation qui provoque à l’heure actuelle des pénuries dans 30% des stations d’essence françaises, cela commence à avoir de lourdes conséquences
: blocage des transporteurs routiers et par voie de conséquence de fortes perturbations dans l’approvisionnement des supermarchés dans certaines régions (notamment les plus peuplées comme la région parisienne).

La gestion gouvernementale de ce confl it est catastrophique, dans un premier temps en ayant nié la possibilité d’une pénurie d’essence, dans un second par la volonté affichée de vouloir évacuer avec fermeté les différents points de blocage autour des raffineries.
Le mouvement de grève est à l’heure actuelle très soutenu par la population (près de 60%) hostile à une telle réforme, certes tous ne manifestent pas ou ne font pas grève, mais tant que les syndicats se sentent soutenus, ils continueront leurs actions. Le gouvernement table lui sur un essouffl ement à court terme du mouvement (par lassitude morale et besoin financier de toucher un salaire en fin de mois) mais aussi par un retournement de l’opinion publique due aux actions impopulaires (pénurie d’essence, blocage des transports…). Sarkozy lui joue une partie de sa réélection en 2012 sur cette réforme : soit il tient bon et réussit à faire passer sa réforme dans ce cas-là, il ralliera son électorat de droite ; soit il rouvrira le débat sur les retraites et ce sera clairement un aveu d’échec pour ce président qui se situe sur une ligne dure d’un homme qui s’engage sans jamais faire demi-tour.

Pour conclure, un fait puisque cela ne se discute pas, la France contrairement à ce que l’on pourrait penser est au 12ème rang sur 14 au sujet de son système des retraites (Étude de l’institut Melbourne Mercer) loin derrière les Pays-Bas, la Suisse, la Suède sur le podium, le Canada est 5ème, les États-
Unis 10ème. Reste à savoir si la réforme est dans le bon sens, celui de l’équité et de la viabilité.

Image article La France au bord du gouffre ? 1142




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le génie sort de la bouteille

11 mars 2011

Par Cédrik Turcotte Plus rien n’est gratuit par les temps qui courent : le prix de l’essence qui monte toujours et encore, celui des aliments de base qui ne cesse de grimper en flèche, Hydro-Québec qui « ajuste » le prix de l’électricité chaque année et, à mon grand dam, une pénurie de houblons a causé une augmentation du prix de la bière au cours de la dernière année. Hé oui ! On s’en prend même aux...

L’Homme à tête de chou – danse

18 mars 2011

Gainsbourg, entre attraction et répulsion, culte et provocation, scandale, sexualité bruyante et musique à esclandre, semble revenir assiéger notre imaginaire culturel, d’autant plus que les 20 ans d’anniversaire de sa mort font se signer les plus adulateurs. Le chorégraphe français Gallota a su garder le plus précieux de l’énergie et de la nouveauté du chanteur, en reprenant les chansons et les concepts de l’album L’Homme à tête de chou pour sa nouvelle chorégraphie. Il...

Filet de mahi mahi à la grecque!

11 mars 2011

Préparation : 12 minutes Ingrédients : 1 filet de mahi mahi 1 tomate et 1/4 d’oignon Citron Huile d’olive 1 cuillère à soupe de féta (facultatif) Étapes : 1- Couper la moitié de la tomate en rondelles, les déposer dans un plat pour le four. Ensuite mettre le filet dessus, le recouvrir avec le reste des rondelles de tomate et d’oignon. 2- Arroser d’un filet d’huile d’olive, du jus de citron et de féta...