Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Parfois, dans la vie, les choses changent

Après avoir présenté un work in progress pendant la première édition de Montréal Complètement Cirque en juillet dernier (lire le compte rendu), la toute nouvelle compagnie la Bande Artistique a terminé de monter son spectacle. Ainsi, Parfois, dans la vie, les choses changent a été présenté pour la première fois sur la scène de la TOHU.

Cette compagnie, fondée par Marie-Claude Chamberland (chanteuse soprano) et Émile Carey (jongleur), a pour objectif de montrer au public une nouvelle image des clowns. Pour réussir ce beau défi, le duo mélange deux domaines complètement différents : la jonglerie et l’opéra. Pari réussi : la rencontre des mondes de ces deux personnages apporte son lot d’obstacles et de situations inattendues qui font rire le public. La détermination et l’entêtement que mettent ces deux artistes à faire cohabiter leur fantaisie montre qu’on n’a pas besoin de nez rouge pour faire le clown ! Ces deux artistes sont très dynamiques et apportent une belle dose d’humour à chaque tableau.

Depuis leur work in progress, le spectacle a bien évolué. Plusieurs numéros ont été ajoutés (un peu de magie a même fait son apparition) et la mise en scène et les costumes sont très travaillés. La Bande Artistique réussi à apporter des idées différentes qui apporte une belle évolution à l’art clownesque.

Après son passage à la TOHU, Parfois, dans la vie, les choses changent se déplacera en France à Avignon au printemps ainsi qu’au Japon cet automne.

Image article Parfois, dans la vie, les choses changent 1130

Crédit photo : Alexandre Galliez

Mots-clés : Cirque (54)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Beckett : comédie, berceuse, catastrophe

20 mars 2008

Décrire cette pièce de théâtre (qui en réunit trois), c’est presque définir le théâtre de l’absurde. Un lieu imprécis, une époque incertaine, mais surtout un langage qui exprime le vide, l’incohérence et représente ainsi la vie dans ce qu’elle a de ridicule. On y met en scène la condition humaine dans un climat sombre, l’immobilisme des comédiens place la parole en avant-plan, mais elle reste pourtant dénudée, elle nous semble incisive et amère. Les...

Coma Unplugged

19 janvier 2007

«J’ai « peint » un texte, je crois. Le portrait d’un homme. […] Un homme qui a envie de parler. Un homme en état d’urgence. Un homme qui doit prendre une décision vitale. [Denis Bernard, le metteur en scène] Y a vu une sorte de cabaret psychique déjanté. […] Showtime ! » - Pierre-Michel Tremblay. Si on doit lui trouver une parenté, cette pièce fait partie des portraits cyniques des trentenaires québécois urbains, une...

Fabrice Luchini à Montréal

18 septembre 2009

Du 13 au 27 septembre, Fabrice Luchini revient à Montréal au Monument-National pour son nouveau spectacle Le Point sur Robert. Présenté par Juste pour Rire, ce one man show littéraire a rencontré un succes en France, avec plus de 650 représentations. Le Point sur Robert est conçu comme une odyssée littéraire empruntant le chemin de Molière, Flaubert, Rimbaud, Barthes et Valéry. Mais Fabrice Luchini, comédien et homme de lettre, sait jouer avec le public...