Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Igloofest, première fin de semaine

C’est la semaine dernière qu’a
débuté l’édition 2011 de l’Igloofest,
avec un succès à l’image de l’imposant dispositif scénique mis en place pour l’occasion, comme peuvent en témoigner les 15 000 personnes qui y ont assisté.

Les quelques flocons de neige qui sont tombés du ciel au cours des premiers jours de l’événement se sont chargés de rappeler aux festivaliers qui l’avaient oublié qu’ils se trouvaient bel et bien sur un plancher de danse au grand air. Car c’est là que réside la spécificité de ce festival : présenter des spectacles de musique à l’extérieur, en plein cœur de l’hiver.

Au sein de ce décor blanchi par la neige figurent le traditionnel village d’igloos avec lequel les habitués sont maintenant familiers, où sont installés bancs et coussins près de feux de bois, de même que des bars de glace où sont servies consommations et boissons.
La scène principale est cette année encore située aux abords du pavillon Jacques Cartier des Quais du Vieux Port, au centre d’un imposant dispositif permettant aux VJ invités d’envelopper la scène du fruit de leur création pour signer l’habillage visuel des performances.
À l’intérieur du pavillon se tient le studio photo où les modèles du public viennent défiler sous l’oeil de la caméra parés de leurs plus beaux vêtements et accessoires de ski fluos sortis tout droit des années ‘80. L’objectif des participants de ce concours est de séduire le public en vue d’être sacré champion de la fin de semaine par vote électronique pour remporter des prix.

Addition ô combien bienvenue cette année, une scène supplémentaire réservée exclusivement aux artistes locaux a été installée, à l’intérieur d’une structure aménagée à la façon d’un igloo géant.
Équivalent hivernal de la scène STM du
Piknic Électronik, cette nouveauté a eu un vif succès en cette première fin de semaine de l’Igloofest, comme en faisait foi la file de visiteurs qui se formait tôt en soirée à son entrée. Pratique également pour ceux qui se sentiraient engourdis par la température (malgré tout clémente), puisque cette scène
« intérieure » est également chauffée et munie d’un bar. Idéal pour ceux qui veulent vivre l’expérience d’un club tout en demeurant sur les rives du St-Laurent, sans avoir à laisser son manteau au vestiaire.

Question d’inaugurer la programmation de cette nouvelle scène, l’organisation a fait appel aux DJ Rilly Guilty
et Bendude (également animateur de l’émission Masala à l’antenne de CISM)
pour donner le pouls de ce qui se fait de plus diversifié en ville. Les deux artistes y sont allés de solides performances, à l’image de ce à quoi ils nous ont habitués par le passé. Succès incontestable pour les deux, puisque leur passage a laissé une vive impression chez le public.
Leur démonstration de savoir-faire aura en effet certainement contribué à expliquer la file d’attente qui se formait devant l’entrée pour le reste de la fin de semaine, tout comme la réputation des autres artistes locaux invités.

La scène principale du festival a quant à elle accueilli les prestations de nombreux artistes locaux et internationaux dont la réputation n’est plus à faire. Le public s’est ainsi vu offrir des performances hors du commun de la part de Seth Troxler, d’Anja Schneider,
de Débruit, de Stanton Warriors et de
Lunice. Ce dernier avait déjà su s’attirer l’attention du public au cours du Piknic Électronik donné dans le cadre du festival
Osheaga, grâce à ses compositions littéralement en son et lumière servies avec un accompagnement de quelques pas de danse hérites de son ancienne carrière de b-boy.

À surveiller ce vendredi 21 et samedi 22 janvier, les performances d’Egyptrixx, de Round Table Knights,
d’Akufen, de Guillaume & the Coutu Dumonts, de Pépé Bradock et d’Hatchmatik, pour n’en nommer que quelques uns. Pour obtenir la programmation complète des prochaines soirées, consulter le site officiel de l’évènement au www.igloofest.ca.

Vendredi 21 janvier

Scène principale

Scène Virgin Mobile

Samedi 22 janvier

Scène principale

Scène Virgin Mobile

Jeudi 27 janvier

Scène principale

Scène Virgin Mobile

  • 20:00 : Sportscar
  • 22:00 : PomPe tes PiPes

Quelques instants capturés lors de cette première fin de semaine, en images et en sons :

Image article Igloofest, première fin de semaine 932
Image article Igloofest, première fin de semaine 933
Image article Igloofest, première fin de semaine 934
Image article Igloofest, première fin de semaine 935
Image article Igloofest, première fin de semaine 936
Image article Igloofest, première fin de semaine 937
Image article Igloofest, première fin de semaine 938
Image article Igloofest, première fin de semaine 939
Image article Igloofest, première fin de semaine 940
Image article Igloofest, première fin de semaine 941
Image article Igloofest, première fin de semaine 942
Image article Igloofest, première fin de semaine 943
Image article Igloofest, première fin de semaine 944
Image article Igloofest, première fin de semaine 945
Image article Igloofest, première fin de semaine 946
Image article Igloofest, première fin de semaine 947
Image article Igloofest, première fin de semaine 948
Image article Igloofest, première fin de semaine 949
Image article Igloofest, première fin de semaine 950
Image article Igloofest, première fin de semaine 951
Image article Igloofest, première fin de semaine 952
Image article Igloofest, première fin de semaine 954
Image article Igloofest, première fin de semaine 955
Image article Igloofest, première fin de semaine 956
Image article Igloofest, première fin de semaine 957
Image article Igloofest, première fin de semaine 958
Image article Igloofest, première fin de semaine 959
Image article Igloofest, première fin de semaine 960
Image article Igloofest, première fin de semaine 961
Image article Igloofest, première fin de semaine 962




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.