Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Aero II, Sebring et DS9

Depuis le Salon de Paris, il y a eu quelques dévoilements dignes de mention (ou dignes de fustigation, c’est selon le cas). Cette semaine, j’ai également rédigé un article sur les développements dans le sport automobile : DTM et Super GT ensemble, un prototype sans restrictions… Bref, cette semaine, ça roule vite.

Plus de détails sur l’Ultimate Aero II

Le magazine britannique Top Gear a révélé d’autres détails croustillants concernant la supervoiture SSC Ultimate Aero II. Entre autres, il est confirmé que le moteur utilisé sera un V8 6,8L muni de 2 turbocompresseurs développant exactement 1000 KW, ou 1350 chevaux.
De plus, la construction tout en fibre de carbone de la voiture permet de limiter le poids à 2 600 livres, ou un peu moins de 1280 kilogrammes. La vitesse maximale ciblée est de 440 km/h ! Le prix de 970 000 $US peut sembler irréaliste, mais il s’agit d’une aubaine comparativement à la Bugatti Veyron Super Sport de 3 millions. Mais ce n’est pas l’élément le plus frappant : les nouvelles photos nous permettent de remarquer quelques touches stylistiques carrément géniales. Par exemple, la Aero II est doté de deux petits ailerons qui ressemblent à des nageoires de requin. Aussi, le toit vitré ressemble à un cockpit d’avion de chasse. En somme, le designer Jason Castriota a accouché d’une merveille stylistique. Le design est tellement futuriste : cette voiture serait sûrement encore d’avant-garde en 2030.

Renouvellement moche de la Sebring

Maintenant que Chrysler a bénéficié des capitaux des gouvernements américains et canadiens, on était en mesure de s’attendre (en tant qu’actionnaires, bien sûr) à ce que la compagnie dévoile une voiture de classe intermédiaire en mesure de concurrencer les ténors de la catégorie. Surtout après le dévoilement de l’élégant concept 200 au Salon de Détroit. Et bien, voici la remplaçante de la Chrysler Sebring, la Chrysler 200. D’un point de vue stylistique, c’est du pareil au même, mis à part pour les phares avant et les feux arrières. Bref, c’est moche. Chrysler nous rassure en disant que l’intérieur a été revampé, et qu’un nouveau moteur V6 3,6L est disponible sur les versions plus cossues. Toutefois, sur la version de base, on retrouve un 4 cylindres 2,4L avec une transmission à 4 rapports… Si j’avais à donner une note pour cette voiture, je lui donnerais un D, D pour Dérisoire. Par contre, Chrysler a récemment dévoilé une Dodge Avenger retouchée pour l’année modèle 2011; puisque la 200 et l’Avenger sont des modèles cousins, j’en conclus que la 200 n’est qu’un rafraîchissement temporaire du modèle avant la sortie d’une véritable nouvelle voiture. Enfin, j’espère grandement que c’est réellement le cas pour Chrysler…

La Metropolis: production possible ?

En avril dernier, au Salon de l’Auto de Shanghai, Citroën a dévoilé la Metropolis, une grande berline d’une rare élégance.
D’une longueur de 5,3 mètres, elle est plus longue qu’une Mercedes Classe S à empattement long. La motorisation n’est pas exceptionnelle : il ne s’agit que d’un V6 avec rouage hybride. Toutefois, il faut se rappeler que la sportivité n’est pas la mission primaire de Citroën: au contraire, la compagnie se targue d’offrir des voitures confortables et stylée. Et c’est exactement cette raison d’être que Citroën veut utiliser comme argument de vente dans le lucratif marché automobile chinois (premier au monde en termes d’unités vendues). De plus, puisque Citroën est un nouveau joueur sur ce marché, le constructeur français peut aisément définir le positionnement de son produit, stratagème qu’il ne peut pas utiliser en Europe. Selon certaines sources, la voiture sera vendue en Chine sous la bannière de luxe DS : le nom du modèle sera vraisemblablement DS9.
De surcroît, il n’est pas certain si cette voiture sera vendue en Europe: tout dépendra du succès de cette petite limousine dans l’Empire du Milieu.

Image article Aero II, Sebring et DS9 786

Image article Aero II, Sebring et DS9 787

Image article Aero II, Sebring et DS9 788




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.