Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Karnival v.5

Après des premières éditions distribuées au rythme des saisons, les soirées Karnival de Poirier se font désormais plus fréquentes avec un calendrier révisé d’un évènement par mois.

Toujours selon la formule habituelle, l’évènement met en vedette
Poirier et ses collaborateurs habituels Face-T et Boogat, en plus de deux invités spéciaux appelés à présenter une sélection de leur cru tirée des registres où ils excèlent. Cette fois-ci, se sont Voionoco et Tasha Rozez – DJ de Montréal et souveraine du dancehall du royaume de Toronto, respectivement – qui sont venus supporter le producteur montréalais dans son entreprise mensuelle.

Sans pareil pour attirer devant lui le public qui se faisait discret quelques minutes à peine auparavant, Poirier a su assembler une fois de plus une foule sur le plancher du Belmont, comme s’il invitait les fidèles à une messe de basses fréquences à saveur tropicale. Dès les premiers beats crachés par les haut-parleurs et jusqu’à la fin de son set, on sent qu’une certaine confiance familière s’installe entre l’artiste et son public, qui se laisse guider à travers une sélection de compositions classiques aussi bien que plus récentes. Confiance récompensée par quelques nouveautés, comme la pièce Jumbo, issue de la collaboration entre le producteur et son MC, dont le premier album paraîtra d’ici au début de 2011. Réception plus que positive à ce nouveau morceau de la part de tous ceux présents, tout aussi vive que celle réservée aux performances de Mikey Dangerous, venu interpréter quelques pièces au micro.

Outre les artistes invités à se produire derrière la console lors de cette soirée, il est impossible de ne pas mentionner la performance de Lady Splitz, couronnée reine montréalaise du dancehall en 2006 pour son talent à mettre une ambiance toute caribéenne dans une salle par son déhanchement et ses figures. Performance qui constitue d’ailleurs une transition toute naturelle vers le set de la torontoise d’origine jamaïcaine Tasha Rozez.

C’est un véritable voyage dans les Antilles qu’elle a offert aux montréalais en effectuant la démonstration devant public de ce qu’est un soundsystem jamaïcain. Bien plus qu’un set de DJ, c’est une véritable expérience physique que l’ambassadrice du dancehall et du reggae a offert à la foule venue s’agiter au Belmont. Toujours en communication avec son public par le micro pour tâter son pouls, Rozez progresse à travers sa sélection toute en nuances et en rythmes de la même façon qu’un repas à plusieurs services.

Seule dame dans le domaine presque exclusivement masculin de la culture soundsystem, elle débute par quelques amuses-gueule pour préparer le public et le mettre en appétit pour le repas principal qu’elle a cuisiné avec attention en préparation de ce moment. Après quelques étirements réglementaires des membres sur le plancher de danse, on se dégourdi rapidement et on se découvre une soudaine faim pour une bonne portion de dancehall, le plat principal du repas préparé par Rozez.

Les gens sont prêts à s’attaquer aux pièces qu’on leur sert, et sont menés sur un crescendo de beats qui les contraint à se shaker le booty, sans même le réaliser. Une fois cette volumineuse portion de rythmes jamaïcains absorbée, on se sent rassasié par un service de dancehall bien mesuré pour satisfaire même l’appétit le plus vorace. Un service accompagné d’un dernier couvert de basses bien grasses servies par Poirier et son MC Face-T, qui reviennent sur scène pour servir un dernier couvert de Wa-la-la-leng sauce dubstep, dressé à la façon Rusko.

***

La prochaine édition du Karnival se tiendra le 12 novembre au Belmont, avec comme invité spécial J-WOW du groupe portugais Buraka Som Sistema. Le DJ montréalais Rilly Guilty sera également de la partie pour présenter une sélection de pièces toujours aussi aiguisée.

Image article Karnival v.5 745
Image article Karnival v.5 746
Image article Karnival v.5 747
Image article Karnival v.5 748
Image article Karnival v.5 749
Image article Karnival v.5 756
Image article Karnival v.5 750
Image article Karnival v.5 751
Image article Karnival v.5 752
Image article Karnival v.5 753
Image article Karnival v.5 754
Image article Karnival v.5 755
Image article Karnival v.5 757
Image article Karnival v.5 758




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.