Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Café étudiants de l’UdeM : le Nutri-Bar

Avec cette vague d’internationalisme qui déferle sur le Polyscope cette semaine, j’ai décidé moi aussi de voyager un peu, mais à plus petite échelle. Je suis donc allé au pavillon Marguerite d’Youville (2375 chemin de la Côte Sainte-Catherine) qui abrite les facultés de sciences infirmières et de nutrition.

But du périple : le Nutri-bar, le café des étudiant(e)s en sciences infirmières et en nutrition. Bon, ça ne remplace pas un road-trip à Boston, mais ça coûte pas mal moins cher en essence…

Aménagement et commodités

La première affaire qui saute aux yeux lorsqu’on rentre dans ce local situé au sous-sol du pavillon est la peinture jaune et verte des murs. Immédiatement, j’ai pensé aux deux fruits suivants : lime, citron, lime, citron, lime, citron… Mais comme je ne déteste pas les agrumes (loin de là), je n’en ai pas fait un plat, surtout qu’il y a pire en fait de couleur (le rose saumon du pavillon principal de Poly, par exemple…)
L’aspect le plus génial du Nutri-Bar est sans contredit le côté divertissement très développé : une table de baby-foot est accessible à tous les sportifs du midi, tandis qu’une télévision à écran plat avec câble est entouré de vieux sofas avec des lampes ornées d’abatjour provenant directement des années 1970. Oui, c’est kitsh, oui j’aime ça !
Le local abrite également les locaux des deux associations étudiantes qui gèrent le café. Le comptoir de vente est bien organisé : tout est bien rangé et les produits sont bien mis en évidence.
Le Nutri-Bar a également une gestion très axée sur le développement durable : compost et recyclage sont obligatoires, et bientôt, les bouteilles d’eau en plastique (du genre Aquafina)
seront enlevées. De la vaisselle est mise en libre-service, ainsi qu’un évier pour la nettoyer. Toutefois, j’ai été déçu par le faible rabais accordé à ceux qui apportent leur tasse réutilisable pour le café : il n’est que de 10 cents.

Bouffe et tarification

Étant donné que ce café est géré en partie par des étudiants en nutrition, il serait quand même surprenant de retrouver de la malbouffe. Exit donc les palettes de chocolat et la boisson gazeuse (exception faite de la AMP et du Brisk). Pour compenser, la variété de sandwichs est grandiose : vous avez le choix d’une sélection de paninis, de baguettes, de ciabatas, de pitas, de pains kaiser, et de croissants.
Les prix sont très raisonnables, variant de 2,75 $ à 3,50 $, et vous pouvez également les cuire dans un grill à sandwich. Durant l’heure du midi, les étudiants peuvent acheter des repas chauds et des soupes. Il y a également 6 variétés de café, mais le prix est prohibitif : 1,35 $ pour un grand. Le même reproche s’applique également aux muffins qui coûtent 1,50 $.

Ambiance et autres

Les heures d’ouverture sont de 8h à 21h du lundi au jeudi, et de 8h à 17h le vendredi. Même vers 18h, il y a encore beaucoup d’étudiants, qui lisent des manuels scolaires ou qui se détendent tout simplement dans les sofas. Les étudiants qui travaillent au Nutri-Bar sont rémunérés, et leur horaire de travail est très fl exible. Les associations étudiantes organisent une fois par mois un 4 à 7 avec permis d’alcool dans le local, et apparemment, il est bien apprécié des étudiants.
Sachant que le ratio homme-femme est inversement proportionnel à celui de Polytechnique, cela pourrait en effet s’avérer intéressant. Le prochain en date est le 21 octobre.

En somme…

Très joli café, en effet. Et des rénovations majeures débuteront bientôt : j’ai bien hâte de voir la transformation…
Le Nutri-Bar, local 1125, pavillon Marguerite-d’Youville.

Image article Café étudiants de l’UdeM : le Nutri-Bar 673

Articles similaires

Le café étudiant du pavillon d’aménagement

12 février 2010

Voici un café étudiant qui est pas mal différent des autres. En fait, il s’agit plutôt d’un croisement entre un Second Cup, et une cafétaria, mais avec une touche étudiante. Tarification En vrai, les prix sont plus proches de ceux d’une cafétaria que ceux d’un véritable café étudiant tenu par des impliqués : en moyenne, les prix sont de 25¢ à 50¢ inférieurs à ceux d’une cafétaria. Toutefois, les étudiants qui y travaillent sont...

Blitz de cafés étudiants au pavillon Marie-Victorin

19 mars 2010

Cette semaine, votre dédié journaliste est allé en expédition à l’autre bout du campus, au pavillon Marie-Victorin, afin d’évaluer pas moins de quatre cafés étudiants. Pas une tâche légère, mais j’avais un vide à combler puisqu’en fait d’actualité automobile, c’est le vide de nouvelles cette semaine. Exception faite bien sûr de la nouvelle voiture de police de Ford : une Taurus équipé du V6 3,5L Ecoboost de 345 chevaux. Mais revenons à notre drogue...

Café-In et Pill-Pub

12 mars 2010

La localisation du Café-In, le café des étudiants en chimie, au septième étage du pavillon Roger-Gaudry, est idéal pour ceux qui adorent monter les escaliers. Les plus paresseux prendront l’ascenseur tout juste à côté... D’ailleurs, si vous vous attendiez à un petit local aménagé n’importe comment, vous vous trompez carrément. Ce café est, selon certains égards, le contraire de la Planck (café étudiant de physique). On est en présence d’un café très propre et...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.