Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le courrier du Barbare

Puisque mon dernier courrier du coeur s’est soldé par une véritable réussite (4 arrestations pour nudité en public et une ordonnance restrictive), j’en suis venu à la conclusion qu’une deuxième mouture dudit courrier, en la rendant plus généraliste, serait ma contribution à créer un monde meilleur.
Sans compter qu’en plus des multiples courriels de menace de différents groupements féministes (qui aurait cru qu’une femme saurait fabriquer une bombe) qui inondent ma boîte de réception, une quantité non négligeable de lecteurs m’envoient leurs interrogations sur les différents dilemmes qui empoisonnent leur vie. Alors, au lieu de les ignorer convenablement comme je le fais d’habitude (c’est ma prérogative de personnalité publique), je vais dédier mon spot hebdomadaire aux quatre questions qui me semblent davantage d’intérêt commun. À nouveau, tous les conseils présentés ici sont, en plus d’être plein d’empathie, très sérieux et à prendre au premier degré. En piste !

Salut Alex. C’est ma première session, et je réalise que j’ai besoin d’un emploi étudiant standard à mi-temps afin de me donner de la marge de manoeuvre niveau liquidités. Tu ne connaîtrais pas un poste bien payé, stimulant, aux horaires modulables et, idéalement, stable ?

  • Thomas

Salut Thomas. Ta description de job étudiante standard me laisse croire que tu souhaites aussi avoir un patron qui arrive toujours bien baté au travail, une distributrice à café irlandais gratuit à côté de ton bureau ainsi qu’une secrétaire début-vingtaine plantureuse aux multiples talents manuels. Soyons réalistes un instant. La job qu’il te faut, je te la donne dans le mille, c’est chasseur de primes. D’expérience, c’est très bien payé, l’avancement est rapide et tu es ton propre patron. En plus, ça te laisse plein de place à la créativité, parfait si tu es du type artiste. Après ça, tu fais comme tu veux pour trouver tes contacts, je n’ai pas le droit légalement de te dire où te renseigner plus loin. Sinon, tu peux toujours viser la tête du cartel de la coke à Montréal. Une autre job bien payante et excitante. Par contre, dans un cas comme dans l’autre, la stabilité ce n’est peut-être pas le point fort de la job.

Salut, empereur de toutes les choses mâles. J’habite une maison à Brossard, et mon voisin a érigé une clôture entre nos maisons, mais il l’a placée un bon mètre de mon côté de la frontière. Quoi faire pour régler le problème sans en arriver au recours judiciaire ?

  • Éric « Rick »

Salut « Rick ». Avec ta tendance à te nommer toi-même ainsi, t’es potentiellement un douchebag. En plus tu habites Brossard, solidifiant mon hypothèse. Néanmoins, comme tu en appelles à mon savoir infini du domaine de la mâlitude, je vais être clément et t’éclairer un peu. La solution est simple
: crame sa clôture. Puis, tant qu’à y être, ton voisin a certainement un chien (vu que, Brossard, hein), crame-le lui aussi.
Essaie de le faire subtilement (poursuites judiciaires obligent), puis signifie-lui ton méfait d’un regard méchant la prochaine fois que tu le vois. Pratiquetoi dans le miroir pour le regard, et je peux pas mal te garantir que ce sera la dernière fois que tu entendras parler de sa clôture.

Salut Alex. Au dernier Pub, un gars a fait des avances à ma copine. Quelle est l’attitude à adopter ici ?

  • Patrick

Savate-lui la tronche.

Salut Alex. Depuis quelques temps, ma femelle a une de ces bizarres de crises d’empowerment féminin. Elle refuse de me faire un sandwich alors que je suis clairement occupé à visionner une de tes recommandations de films mâles.
Même si c’est très évident que c’est dans un but éducatif, elle refuse même d’aller me chercher une bière froide.
Depuis quelques semaines, elle ne fait plus mon lavage non plus, et rechigne à cuisiner pour nous deux. Je fais quoi pour retrouver la petite femme convenable que j’avais auparavant ?

  • Arthur

Si elle vient d’un marchand d’esclaves, demande un échange si elle est encore couverte par la garantie. Autrement, tu peux tenter la rééducation : donne lui le livre « Men Are Better Than Women »
que tu devrais avoir, de base, dans ta bibliothèque personnelle. Coupe-lui l’accès aux media féministes. N’oublie pas de la récompenser si elle se conduit bien. J’ai déjà eu des succès avec cette approche, mais ce n’est pas garanti, parfois c’est sans espoir et il faut la relâcher dans la nature.

Album métal de la semaine

Album : The Discovery
Artiste : Cloudkicker
Genre : Progressive Instrumental
Année : 2008
Probablement ma plus grosse découverte de 2010. Tous les albums de Cloudkicker sont disponibles gratuitement (les dons sont acceptés),
mais sur le lot de 5 excellents albums, The Discovery est la perle inégalée.
Les rythmiques syncopées et subtiles supportent des ambiances littéralement planantes, le tout enrobé de gros Djent bien palm muté. S’il y a un album de métal progressif que vous devez écouter cette année, c’est celui-ci. À savourer jusqu’à la dernière goutte.

Image article Le courrier du Barbare 660

Mots-clés : Chronique barbare (22)

Articles similaires

Mon dieu est plus fort que le tien !

30 octobre 2009

Dure semaine pour la Scientologie. Tout d’abord, Paul Haggis, réalisateur du film Crash et détenteur d’un patronyme fabuleux, quitte l’Église de façon bruyante. Peu après, Tommy David, porte-parole de l’organisation, participe malhabilement à une entrevue de la chaîne ABC et la quitte en plein milieu plutôt que de répondre à une question sur son culte. En fait, non content d’avoir eu l’air d’un vrai enfant-roi décontenancé en entrevue, il s’est même présenté aux studios...

Robocop, symbole mâle

25 février 2011

J’aime beaucoup Détroit, une ville dont la principale exportation est le « drive-by shooting », et dont la catchphrase publicitaire devrait être : « Beautiful Detroit : where you won’t necessarily catch a stray bullet ». À cet entichement pour Detroit se combine mon amour inconditionnel de Robocop. Pour ceux qui seraient trop jeunes et/ou perdus, Robocop est un personnage fictif de science-fiction des années 1980, un policier mort en fonction à qui on aurait...

Ode aux dealers mexicains

4 février 2011

Je pense résolument qu’il est nécessaire de savoir bidouiller, triturer, trafiquer, rafistoler, bref, tomber dans le bon gros Do-It-Yourself, pour mériter ses épaulettes de gros barbare macho. Pour citer complètement hors contexte (parce que c’est ça l’essence du journalisme, après tout) ma professeure de Procédés de formage et d’assemblage : « Un homme, ça doit savoir souder. C’est une condition primordiale. » Bon, après ça, c’était peut être parodique, mais je m’en fous, je...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.