Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cafés étudiants : virée à l’ouest du campus

J’aime bien les cafés étudiants un peu désordonnés : c’est la preuve absolue que c’est géré par des étudiants pour des étudiants.
Par contre, j’aime également un café avec une certaine apparence professionnelle.
En bref, dans le cas du café des étudiants en anthropologie, ça ne me dérange pas de voir un assortiment de tables et de sofas (incroyablement confortables!) disparates ainsi qu’un support à tasses en libre-service, mais je n’aime pas voir un comptoir usé à la corde et un plafond et des néons en mauvais état. De plus, puisque le café bénéficie d’une grande salle de stockage en arrière, les deux grosses poubelles à recyclage peuvent y être déplacées afin de libérer un peu d’espace.
Fort heureusement, la FAECUM a prévu une allocation de 5000$ pour chaque café étudiant pour des travaux de rénovation : cela permettrait au café d’avoir fière allure.

Toutefois, toute cette histoire d’apparence est très secondaire comparativement à l’ambiance de ce café étudiant. Malgré le fait que le café soit situé au troisième étage du très administratif pavillon Lionel-Groulx, il y a toujours du monde présent dans ce local. De la musique fournie par DJ iPod-du-bénévole-sur-random contribue à mettre plus d’animation.
La plus grande force du Café Anthropo est sans contredit le nombre élevé de bénévoles qui s’y impliquent : cela se traduit par des heures d’ouverture prolongées, soit de 8 à 19h du lundi au vendredi. De plus, ce sont également ces mêmes bénévoles qui organisent le 4 à 11 une fois par deux semaines.
Fait à ne pas ignorer : la bouteille de bière Boréale se vend 1,50 $, celle du brasseur Dieu du Ciel se vend 2,00 $.
En fait de compensation, les bénévoles ont droit jusqu’à 15 $ de nourriture par semaine, mais ces derniers adorent s’impliquer juste pour le fait d’être en contact avec du monde.

En fait de bouffe, on peut s’attendre à la variété usuelle que l’on retrouve dans les cafés étudiants de l’UdeM, c’est-à-dire une grande sélection de sandwichs, salades, jus, boissons, noix et chocolat équitables. Les prix sont d’ailleurs parmi les plus bas du campus. D’ailleurs, il n’y a aucun gobelet pour le café (à 75 cents): des tasses sont mises en libre-service, ainsi que d’un évier pour la nettoyer soi-même après utilisation. D’ailleurs, un café gratuit est offert à ceux qui donnent leur tasse « quétaine ».

D’une certaine manière, le Café Anthropo ressemble un peu à l’Intermed (café des étudiants en médecine)
quant à l’implication de ses membres, mais est un peu plus désordonné. Mais je chiâle un peu pour rien, il n’en reste pas moins que c’est un très bon endroit pour « chiller » entre deux cours.
Café Anthropo, local C-3029, pavillon Lionel-Groulx

Café Info-Math

L’emplacement du Café Info-Math doit faire de nombreux envieux parmi les membres des autres cafés étudiants
: il est situé à l’entrée même du pavillon André-Aisenstadt. De surcroît, le local est spacieux, le décor sobre s’harmonise avec le reste du pavillon, puis la grande fenestration et la propreté exemplaire renforce l’aspect professionnel. Cependant, il manque une certaine touche étudiante. Bon, il y a une affiche très « Not Safe for Work » sur le mur à l’entrée du café et un système de son qui diffuse de la musique, mais c’est tout. À mon avis, des sofas usagés et des posters à thème ajouteraient déjà une certaine atmosphère…

Les heures d’ouverture sont très aléatoires et sont largement dépendantes des disponibilités des bénévoles, qui semblent moins nombreux que dans le café Anthropo. Ainsi, le café n’est pas ouvert le vendredi. Une des raisons qui pourraient expliquer ce manque de participation est la compensation insuffisante : les bénévoles ont seulement droit à des breuvages chauds gratuits ainsi qu’un souper des bénévoles par session, où le vin est offert gratuitement. Heureusement, la grande cafétéria du café Info Math est ouverte en permanence.

Comme dans n’importe quel café étudiant, il y a une grande sélection de sandwichs pré-emballés, de pâtisseries et de boissons froides. Aussi, il y a également une machine à cappuccino ainsi que de grandes salades repas à 5 $ (incluant des salades au poulet et grecque). Par contre, il n’y a actuellement pas de repas chaud. En fait de tarification de café, il en coûte 50 sous avec une tasse réutilisable. Sinon, c’est 75 cents pour un petit café ou 1 $ pour un grand.

Le café Info-Math, étant géré par deux associations étudiantes, bénéfi –
cie de deux permis de rencontre par semaine. Cela se traduit par de nombreux 5 à 10 au courant de la session, qui se déroulent habituellement les mercredi soirs (5 à 10 math) et les jeudi soirs (5 à 10 info). Évidemment, qui dit permis de rencontre dit droit de vente d’alcool, et la variété de bière est grande : Alexander Keith’s, Budweiser, Labatt, Stella Artois, Leffe, Hoegaarden…
Mais le plus incroyable est le prix de vente de la bière : 1,25 $. Non, le café Info-Math ne vend pas la bière à perte non plus. Et moi qui croyais que Poly avait les prix les plus bas en fait de bière… Hallucinant!
Café Info-Math, local 1221, pavillon André-Aisenstadt

Image article Cafés étudiants : virée à l’ouest du campus 658

Image article Cafés étudiants : virée à l’ouest du campus 657




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.