Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Traversée de la Thaïlande

Je vous avais laissé la semaine dernière après ma journée à la plage.
Aujourd’hui je vais vous parler de tout ce que l’on peut faire en Thaïlande quand on est dans le sud, puis nous irons nous balader dans le nord.

Les balades en bateaux c’est ce qui se fait le mieux dans les îles du Sud. On peut en trouver à un bon prix en marchandant dans n’importe quel port ou près des berges. En fait on peut trouver de tout à tous les prix.
Pour ma part, je n’avais qu’une matinée de disponible et je n’ai pu faire que le tour des 5 îles les plus connues. Je dis
« que » car il y a des forfaits sur toute une journée permettant de faire de la plongée sous-marine, de rester plus longtemps sur chaque île ou encore de faire plus que les 5 îles. J’ai donc loué un bateau pour deux, pour entre autres éviter un encombrement de touristes et ainsi faire un peu ce qui me plait sur chaque île. Être dépendant d’un groupe c’est définitivement pas mon truc ! Je suis donc parti faire mon tour comprenant l’île de Railay ou encore l’île de Tonsay. Chacune des plages, des visites ou des activités avait quelque chose de particulier.

En effet, une des choses les plus fascinantes que l’on peut faire c’est le snorkeling. Cette activité consiste à plonger au milieu d’une baie munie d’un masque et d’un tuba et d’observer la vie sous marine. Encore une fois, l’eau est à plus de 30 degrés. Les poissons nagent à côté de nous et les coraux sont tout simplement magnifiques. Une autre île à visiter dans votre périple est celle de Railay. Là vous vous demandez sûrement pourquoi cette île est intéressante à visiter. Tout simplement parce qu’elle possède un des meilleurs endroits d’escalade de Thaïlande. Pas besoin d’avoir ton propre matériel, tout le monde fait la location un peu partout mais je vous conseille (vivement) de louer du matériel chez des personnes qui ont l’air le moins douteux possible car le matériel loué y est souvent de meilleure qualité pour un prix toujours raisonnable, soit environ 15 dollars la journée de location. Si vous rajoutez 15 autres dollars, vous pouvez même vous payer le luxe d’avoir un guide. Enfin, ne vous inquiétez pas, il y en aura pour tous les goûts et tous les niveaux, du 5.4 jusqu’au niveau 5.10… Une autre chose à faire si vous allez visiter les îles c’est évidement se balader sur un îlot – c’est assez facile à trouver, il y en a de partout – se mettre sur le sable chaud et admirer le paysage. La photo est justement prise depuis une de ces plages avec à sa droite le taxi-boat qui m’a mené sur toute ces îles.

Ainsi s’achève mon périple du Sud.
J’ai donc pris un bus de nuit pour me rendre dans le nord via Bangkok. Je suis parti le 8 août pour arriver le 9 août. (Cette date est importante, parce que c’est ma fête. Donc essayez de vous en souvenir pour me souhaiter celui de l’année prochaine !). Mon prochain déplacement n’étant que le soir, je suis resté toute la journée à Bangkok.
J’ai donc déposé mes affaires à la gare, et je suis parti pour ma journée. Juste à coté de la gare se trouve le quartier chinois. Celui-ci ne ressemble pas à celui de Montréal. Il est plus grand que le centre-ville de Montréal, avec des rues 2 fois plus étroites et 100 fois plus de boutiques au mètre carré. Celui-ci a vraiment été une expérience des plus enrichissantes. Le quartier chinois de Bangkok est vraiment une expérience à vivre. On y trouve tout simplement les merdes les plus improbables et inimaginables. Une fois encore, si vous êtes habitué à votre repas bien préparé dans des normes d’hygiène irréprochables, faites attention à ce qui va suivre.
L’hygiène n’existe simplement pas. Tout tout peut être et est cuit sur un barbecue.
Du poulpe, au poulet à l’écrevisse toujours vivant n’attendant que d’être choisi par un passant pour être grillé.
J’ai toutefois testé pour vous cette nourriture et je suis toujours en vie, et ce grâce aux épices qui vous nettoient l’estomac et qui tuent tous les microbes qui vous en voudraient. Je ne le sais pas, mais quelque soit les conditions de cuisson, ça doit être assez sain pour qu’on puisse le manger.

Le soir, j’ai pris mon billet pour aller dans le nord, direction Chiang Mai.
C’est la seconde plus grande ville de Thaïlande, et elle est située à 800 km de Bangkok. Je ne vais pas vous faire un historique de la ville, Wikipédia se fera un plaisir de le faire pour moi.
Chiang Mai est surtout connue pour sa vie culturelle et religieuse. On y trouve aux alentours énormément de temples bouddhistes. Mais pour moi ce qui fait la particularité de Chiang Mai c’est surtout que c’est une ville cycliste. On peut y louer des vélos comme des scooters.
Bon, il n’y a pas trop de pistes cyclables mais l’intention y est. Puis on peut plus facilement se déplacer en vélo à Chiang Mai qu’à Bangkok.

Une fois arrivé sur place mon premier objectif fut de trouver un logement.
Cette fois-ci je me suis référé à mon guide sur la Thaïlande. Pour mon deuxième jour j’ai loué un vélo et je suis parti en quête de sortir de la ville pour y découvrir des rizières et autres paysages de carte postale. Après être sorti de la ville, et après avoir survécu à la circulation Thaïlandaise je me suis enfin retrouvé sur une petite route juste à coté d’une rizière. Je me suis baladé environ une dizaine de kilomètre puis je suis rentré en ville.
Une autre particularité de cette ville est sa multitude de marchés. Mais pour connaître les marchés à faire et à ne pas faire, je vous invite donc à prendre le Polyscope la semaine prochaine pour ma dernière chronique sur la Thaïlande.

Image article Traversée de la Thaïlande 635




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.