Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le chaud-froid nord-coréen

À l’aube d’un début de changement historique à la tête du pouvoir, le départ progressif de Kim Jong-il au profil de son fils cadet, la Corée du Nord ne semble jamais avoir tant joué avec les acteurs de la scène internationale que ces dernières années. Placée en 2002 dans le trinôme des pays formant « l’axe du mal » (avec l’Iran et l’Iraq) par Bush, le régime nordcoréen n’a cessé de multiplier les provocations. Il a sans doute franchi la ligne jaune le 26 mars dernier en coulant une corvette sud-coréenne à la limite des eaux territoriales des deux pays, bilan 46 morts. Depuis cet évènement les relations entre les deux Corées s’étaient fortement dégradées et le fil diplomatique qui relie les deux pays s’était tellement tendu qu’il menaçait de se briser en ouvrant la voie à une nouvelle guerre. Au fil des mois les Nord-Coréens ont essayé (comme toujours)
de détendre ce fil pour éviter un désastre. Ils ont bien été aidés par trois autres pays. Le premier, la Chine, allié historique et politique, elle a longtemps considéré la Corée du Nord comme sa petite soeur. Elle a joué un rôle important après cet incident, utilisant son infl uence pour jouer les diplomates à Séoul et à Washington. Elle n’a en effet aucun intérêt à voir le régime nord-coréen s’effondrer, cela produirait un affl ux massif d’émigrés. Le deuxième, les États-Unis ont montré les crocs par la voie d’Hillary Clinton (Secrétaire d’État) et de Robert Gibbs (Ministre des Affaires étrangères) en menaçant de nouvelles sanctions et en montrant leur force en procédant à de lourdes manoeuvres en mer de Corée. Mais, englués en Iraq et en Afghanistan, ils n’ont ni l’envie ni les moyens de s’engager dans un nouveau confl it armé. Depuis la fin de la guerre de Corée en 1953, 25 000 soldats américains stationnent en Corée du Sud pour protéger et prévenir de toute attaque du Nord.
Le troisième est la Corée du Sud ellemême.
Un confl it armé anéantirait l’économie de ce pays (12e puissance mondiale devant le Canada) et l’obligerait à financer la construction nord-coréenne. La dure vérité est que tous souhaitent que le régime reste en place, pour ne pas avoir la responsabilité de relever un pays au bord de la famine, de la misère. Cet état au bord du précipice n’a trouvé qu’un seul moyen pour survivre la provocation militaire et nucléaire.
Même s’il risque de lourdes sanctions, il pourra toujours monnayer de l’aide mais jusqu’à quand ? La Chine ne supportera pas éternellement de jouer les diplomates du dimanche, la Corée du Sud ne pourra pas tolérer des provocations menaçant sa sécurité nationale et les États-Unis ne toléreront guère une menace se situant à quelques milliers de kilomètres de ses territoires. La Corée du Nord est dans une impasse où ses voisins l’y enferment à double tour, espérons que l’issue n’y soit pas plus tragique qu’elle ne l’est déjà…




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Suggestions de l’apprentie-barmaid Julia

11 février 2011

Par Julia Colpron Question de réchauffer votre soirée de St-Valentin, je vous propose sept cocktails sexy plus affriolants les uns que les autres.   Amour Sauvage Ingrédients -75 ml (2½ oz) de boisson à la crème au caramel (Bailey’s) -50 ml (1 2/3 oz) de vodka -30 ml (1 oz) de liqueur d’amande (amaretto) -Glaçons -Une cerise Préparation 1-Dans un shaker rempli de glaçons, verser la boisson à la crème au caramel, la vodka...

Eluveitie : le centre-ville envahi par les Celtes

11 février 2011

Avec Debby Lalonde Où étiez-vous samedi, le 5 février, au soir? Sorti dans un bar, chez des amis, visite de la famille ou encore dans votre sous-sol? Peu importe, si vous n’étiez pas au National, vous avez manqué l’évènement de la semaine (oui, seulement de la semaine, parce que ce mois-ci est monstrueusement chargé niveau métal) ! Eluveitie, avec comme invités System Divide, Holy Grail, ainsi que 3 Inches of Blood. Spectacle à guichet...

Gaz de schiste

21 janvier 2011

Explorons-les plus en détails ! L’industrie des gaz de schiste fait les manchettes depuis plusieurs mois. On se questionne à savoir si les impacts économiques se comparent véritablement aux impacts écologiques et sociaux encourus par les travaux d’exploration qui comprennent toutes les étapes de forage, de complétion du puits et de fracturation hydraulique. Ces impacts importants font l’objet d’études ailleurs dans le monde, notamment aux États-Unis où l’EPA (Environnemental Protection Agency) enquête sur la polémique...