Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Mots et expressions

On apprend très jeune à parler, à utiliser des mots, à faire des phrases et à ainsi faire parvenir un message à son interlocuteur.
Pour ce faire, on utilise souvent des expressions, à priori anodines, mais qui, décortiquées de près, regorgent d’anecdotes, de situations insolites, ou simplement d’histoire.
Comme elles font désormais partie du décor familier, on ne les remarque plus assez pour chercher à connaître leur origine; pourtant, elles sont des plus intéressantes.

On a tous, un jour ou l’autre,
« call shotgun » lors d’un voyage en voiture, pour ne pas se retrouver, sur le siège arrière, entre deux autres personnes, avec le conducteur qui nous demande de se baisser pour qu’il puisse voir dans son rétroviseur. Mais d’où vient réellement cette expression qui, sortie de son contexte, ne veut pas dire grand-chose ? En fait, c’est le Far West qui a donné naissance à cette expression. Le transport de marchandises à cette époque se faisait par voie terrestre, grâce à des caravanes composées de plusieurs voitures tirées par des chevaux. Afin de protéger la marchandise de valeur élevée des nombreux braquages de l’époque, le conducteur de la voiture était toujours accompagné à ses côtés, d’une personne munie d’un fusil de type shotgun. Même si aujourd’hui cette place en voiture ne vient plus forcément avec un fusil, il n’empêche que cette appellation fait référence au même siège qu’en ce temps-là.

Qu’en est-il de l’expression
« tomber dans les pommes » ? Cette expression, couramment utilisée, refl ète une image très loin de la signification qu’elle porte. En effet, une très petite proportion de personnes s’est évanouie à proximité d’un pommier !
Mais l’origine de l’expression réside dans son ancienne forme « être dans les pommes cuites » qui signifiait être fatigué. Ainsi, au fil des années cette expression a évolué pour passer de
« fatigué » à « évanoui », grâce à l’expression imagée des pommes.

Avez-vous déjà utilisé l’expression
« à tout bout de champ » ? En l’employant, avez-vous imaginé un paysan en train de labourer son champ, de bout à bout pour cultiver l’intégralité de la surface de son champ ? Pourtant c’est bien le cas. L’expression qui aujourd’hui signifie l’occurrence d’un événement tous les intervalles de temps donnés, a vu le jour avec les paysans qui, chaque fois qu’ils arrivaient au bout, devaient refaire le chemin inverse jusqu’à l’autre bout du champ.

Toutes ces expressions quotidiennement employées, élargissent la sémantique de certains mots, et traduisent avec beaucoup de précision une situation à exprimer. Elles refl ètent la culture de chaque communauté francophone avec une petite histoire derrière. Toujours est-il que Socrate a résumé l’utilisation des expressions par « La qualité de l’expression verbale est d’être claire sans être banale ».




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.