Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Questionnement : un comportement durable

Êtes-vous en train de vous demander s’il est pertinent de lire la présente chronique ?
Malheureusement, vous êtes tombés sur la seule question qui ne vaut pas la peine d’être posée ! D’un autre côté, si vous vous demandez pourquoi cet article ne contient que trois colonnes de texte, vous avez frappé un point faible. Oui, je l’avoue, je n’ai pas beaucoup de contenu pour un article cette semaine. En revanche, PolySphère va se reprendre la semaine prochaine avec un dossier sur les gaz de schiste.
Pour l’instant, je suis libre de vous transmettre un beau propos idéaliste tout en m’amusant aux dépens de mes collègues chroniqueurs qui écrivent, par exemple, sur des voitures…
pfff!!!

Continuons donc avec du questionnement.
Ne vous en faites pas puisque je vais éventuellement arriver à mon point. Pourquoi alors y a-t-il une publicité gratuite de Hydro-
Québec au coin de l’image bouchetrou située à droite ? …simplement parce que j’ai joué à un des jeux pour enfants portant sur le développement durable sur le site Internet d’Hydro-Québec et que je suis tombé sur une image appropriée pour mon article. Étant donné que vous m’avez si gentiment posé cette question, je pourrais être porté de préciser que je suis tombé sur ce site grâce à l’annonce sur la back cover concernant le rapport de développement durable 2009 d’Hydro-Québec. Au fait, cette société d’état a senti le besoin de satisfaire la curiosité grandissante des citoyens en émettant un rapport sur déloppement durable. En partageant ses préoccupations ou tout simplement en posant des questions, il est possible de faire avancer les choses. Bon, ok… « les choses » ça ne veut rien dire, mais vous comprenez qu’en prenant un recul sur nos actions, il y a plus de chance que l’on opte pour alternatives qui ont un meilleur impact sur la société. En passant, ce rapport n’est sûrement pas la conséquence directe de nos questions, mais plutôt de la loi sur le développement durable du Québec établie en 2005. Cependant, lors d’audiences publiques, les citoyens étaient invités à s’exprimer sur ce projet de loi.

Sachez donc que je me contrefous de me questionner sur la corrélation entre la période de fertilité d’une danseuse et le pourboire qu’elle reçoit tout comme ferait l’auteur polyscopien des Chroniques barbares. Je dois par contre avouer que le divertissement qui ressort de la lecture de ces articles est non négligeable ! Au fait, je parle essentiellement de questions reliées à notre rôle de citoyens responsables ou celui de consommateurs avertis. Par exemple, est-ce que nos élus entreprennent les démarches nécessaires pour répondre à nos besoins sans compromettre ceux des générations futures ? Est-ce qu’un tel article a impliqué l’exploitation d’enfants lors de sa production ou l’émission d’une grande quantité de GES à cause de son transport ?
Il se peut que les questionnés n’aient pas accès à une réponse satisfaisante, mais à force de leur poser des questions, ils vont devoir y répondre et, par le fait même, ils vont potentiellement ajuster leurs méthodes de faire.

Qu’est-ce que je suis en train de prétendre ? …qu’Hydro-Québec a fait de l’excellent travail en publiant un rapport sur le développement durable et qu’il n’ya plus rien à faire sauf attendre le prochain pour 2010 ?
Au fait, j’affirme que le questionnement s’intègre merveilleusement dans le processus d’amélioration continuelle et qu’il faut continuer à poser des questions. Idéalement, il faudrait lire ce fameux rapport et poser davantage de questions pour que cette société d’état continue à innover en prenant compte de nos préoccupations. Tout cela a peut être l’air utopique, mais derrière le questionnement se cache la responsabilité sociale de chacun.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Panda volant à 3 heures !

4 février 2011

L’Igloofest, dans toute son originalité, continue de réserver des surprises aux plus aguerris des mélomanes. Outre le fait de danser à -15 degrés, le corps imbibé de vin chaud à la canelle, une courte promenade à travers les installations du festival écarquilleront les yeux. À Montréal, c’est indéniable, on a l’hiver dans le sang ! Deux scènes se partagent l’espace alloué aux festivaliers. La première se cache dans un igloo acceuillant les danseurs se...

Just’une chronique : Si vis pacem, para bellum.

6 avril 2018

Stratégie scolaire – À la veille des finaux, la Poly se prépare à la bataille. Quelques conseils à lire sous acétaminophène sont prodigués dans les lignes qui suivent. À cette époque, j'étais encore un niaiseux, nous étions en 2012. Français...

Médias à Poly : le monopole français

12 septembre 2014

Il a été porté à l’attention du Polyscope qu’une conspiration avait actuellement lieu à Polytechnique. La totalité des comités médias sont dirigés par des Français, la vénérable publication du Polyscope n’étant pas épargnée. Pourquoi une telle francisation des directeurs? Qui sont-ils? Quels sont leurs réseaux? Enquête. Depuis les élections d’avril dernier, tous les comités ont vu leur exécutif renouvelé. Une transition habituellement sans anicroches. Seulement voilà, simple hasard des choses ou plan machiavélique des francs-maçons,...