Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Questionnement : un comportement durable

Êtes-vous en train de vous demander s’il est pertinent de lire la présente chronique ?
Malheureusement, vous êtes tombés sur la seule question qui ne vaut pas la peine d’être posée ! D’un autre côté, si vous vous demandez pourquoi cet article ne contient que trois colonnes de texte, vous avez frappé un point faible. Oui, je l’avoue, je n’ai pas beaucoup de contenu pour un article cette semaine. En revanche, PolySphère va se reprendre la semaine prochaine avec un dossier sur les gaz de schiste.
Pour l’instant, je suis libre de vous transmettre un beau propos idéaliste tout en m’amusant aux dépens de mes collègues chroniqueurs qui écrivent, par exemple, sur des voitures…
pfff!!!

Continuons donc avec du questionnement.
Ne vous en faites pas puisque je vais éventuellement arriver à mon point. Pourquoi alors y a-t-il une publicité gratuite de Hydro-
Québec au coin de l’image bouchetrou située à droite ? …simplement parce que j’ai joué à un des jeux pour enfants portant sur le développement durable sur le site Internet d’Hydro-Québec et que je suis tombé sur une image appropriée pour mon article. Étant donné que vous m’avez si gentiment posé cette question, je pourrais être porté de préciser que je suis tombé sur ce site grâce à l’annonce sur la back cover concernant le rapport de développement durable 2009 d’Hydro-Québec. Au fait, cette société d’état a senti le besoin de satisfaire la curiosité grandissante des citoyens en émettant un rapport sur déloppement durable. En partageant ses préoccupations ou tout simplement en posant des questions, il est possible de faire avancer les choses. Bon, ok… « les choses » ça ne veut rien dire, mais vous comprenez qu’en prenant un recul sur nos actions, il y a plus de chance que l’on opte pour alternatives qui ont un meilleur impact sur la société. En passant, ce rapport n’est sûrement pas la conséquence directe de nos questions, mais plutôt de la loi sur le développement durable du Québec établie en 2005. Cependant, lors d’audiences publiques, les citoyens étaient invités à s’exprimer sur ce projet de loi.

Sachez donc que je me contrefous de me questionner sur la corrélation entre la période de fertilité d’une danseuse et le pourboire qu’elle reçoit tout comme ferait l’auteur polyscopien des Chroniques barbares. Je dois par contre avouer que le divertissement qui ressort de la lecture de ces articles est non négligeable ! Au fait, je parle essentiellement de questions reliées à notre rôle de citoyens responsables ou celui de consommateurs avertis. Par exemple, est-ce que nos élus entreprennent les démarches nécessaires pour répondre à nos besoins sans compromettre ceux des générations futures ? Est-ce qu’un tel article a impliqué l’exploitation d’enfants lors de sa production ou l’émission d’une grande quantité de GES à cause de son transport ?
Il se peut que les questionnés n’aient pas accès à une réponse satisfaisante, mais à force de leur poser des questions, ils vont devoir y répondre et, par le fait même, ils vont potentiellement ajuster leurs méthodes de faire.

Qu’est-ce que je suis en train de prétendre ? …qu’Hydro-Québec a fait de l’excellent travail en publiant un rapport sur le développement durable et qu’il n’ya plus rien à faire sauf attendre le prochain pour 2010 ?
Au fait, j’affirme que le questionnement s’intègre merveilleusement dans le processus d’amélioration continuelle et qu’il faut continuer à poser des questions. Idéalement, il faudrait lire ce fameux rapport et poser davantage de questions pour que cette société d’état continue à innover en prenant compte de nos préoccupations. Tout cela a peut être l’air utopique, mais derrière le questionnement se cache la responsabilité sociale de chacun.

Articles similaires

Gaz de schiste : les ingénieurs pour un moratoire

25 février 2011

tout projet de société comporte des risques, mais sommes-nous prêts à encourir ceux résultant de l’industrie des gaz de schiste ? Des ingénieurs seront des acteurs importants dans le développement de cette industrie. « [Ils] ne doivent surtout pas oublier qu’ils ont des obligations envers la société en tant que professionnels. Selon l’article 2.01 du code de déontologie des ingénieurs, dans tous les aspects de son travail, l’ingénieur doit respecter ses obligations envers l’homme et tenir...

Copenhague : préparez vos munitions !

8 janvier 2010

Personnellement, je suis un peu écœuré d’entendre des souhaits pour l’an 2010. De mon côté, je suis malheureux que 2009 se soit terminé sur l’échec de Copenhague au sommet de l’ONU sur le climat. Ainsi, au lieu de transmettre mes souhaits pour un monde d’équité climatique, cette année, ma résolution sera de l’exiger. En passant, désolé pour mon introduction obtuse, mais ça va me permettre de finir sur une note plus positive ! Bilan...

Je veux me torcher avec du papier brun !

30 octobre 2009

Un Américain nécessiterait 39 kg de papier de toilette par an pour assurer la propreté de ce qui inhume dans son intimité. Personnellement, je trouve que ça fait une méchante chiée de papier pour entretenir un péteux et ses alentours. Au fait, j’exagère, ça ne doit pas faire tant de rouleaux que ça si on tient compte du fait qu’une importante proportion de papier hygiénique est vendue en épaisseur multiple tout en étant imprégnée d’une...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.