Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Fin de semaine triple au Piknic Électronik

La fin de semaine dernière s’annonçait comme l’une des plus chargées de la saison 2010 du
Piknic Électronik, qui s’est lancé le défi de présenter trois journées de musique consécutives pour célébrer en grandes pompes (et dans une nuée d’éphémères)
le week-end triple de la fête du Travail.

Bien qu’il n’ait pas plu au cours de cette longue fin de semaine, le temps plutôt frais – contrastant avec la canicule des quelques jours précédents – aura eu raison de la volonté des festivaliers les plus frileux ou les plus intimidés par trois jours de musique. Certes, les 18°C
qu’indiquait le thermomètre samedi pouvaient sembler glacial en comparaison des 36°C du vendredi, mais l’on peut également supposer que le public aura fait un choix parmi les trois journées qui lui étaient proposées pour n’en sélectionner qu’une ou deux.

Choix d’ailleurs difficile, puisque le traditionnel Piknic mettant en vedette des artistes du label Ninja Tune avait lieu lors de la journée de samedi, suivi entre autres de Misstress Barbara la journée suivante pour conclure avec plusieurs grands noms dont Ellen Allien
et Sascha Funke du label allemand
BPitch Control le lundi.

On se serait cependant attendu à voir davantage de gens au cours de la journée Ninja Tune de samedi, reconnue comme était généralement l’une des meilleures de l’année, d’autant plus que le label célèbre cette année le 20e anniversaire de sa fondation. Bien que les artistes qui se produisaient dans le cadre de cet évènement n’étaient pas aussi connus ceux présents l’année dernière, les
Steinski, les Shuttle et les Toddla T
qui étaient au rendez-vous cette fois-ci n’en demeurent pas moins des vedettes de leurs genres respectifs.

Il faut cependant se souvenir que de nombreux représentants du label ont déjà été retenus pour se produire dans plusieurs villes autour du monde afin de présenter des concerts en l’honneur des 20 ans des Ninjas. Cette initiative nous avait d’ailleurs permis d’assister aux performances de Bonobo, de Kid Koala, de Mr. Scruff et de Poirier au
Festival de Jazz de Montréal.

Dans ces conditions, on peut comprendre que plusieurs aient préféré limiter leurs célébrations de la fin de semaine de la fête du Travail aux performances de la montréalaise d’adoption
Misstress Barbara ou encore à celles du duo AllienFunke.

Malgré un set de la Misstress
plutôt semblable à ceux des deux années précédentes, bien peu de gens (chaudement vêtus) ont semblé s’en préoccuper et se sont laissés guider par les rythmes de la productrice, parfois influencés de saveurs jazz, parfois de sonorités latines. On doit reconnaître la fidélité des nombreux fans de la DJ, qui sont prêts à affronter les éléments pour assister à ses performances, tant par temps gris au Piknic que par temps tropical au Festival de Jazz.

Il en va de même pour les fans d’IDM (Intelligent dance music), d’électronique et de techno qui se sont déplacés pour venir voir les accolytes Ellen Allien
et Sascha Funke, venus représenter
BPitch Control, label auquel sont signés certains des plus grands noms de l’IDM dont Modeselektor et Apparat.

On note également la fin d’une époque, avec la performance d’adieu du collectif multidisciplinaire MeilleureMusiqueDuMonde.com, qui accroche ses vinyles le temps que la bande de joyeux camarades débute un nouveau projet.

La saison 2010 du Piknic Électronik,
elle, est toutefois loin d’être terminée, avec la participation de Thomas Von Party, de PoPof, de Duvall et de Seb Diamond de Turbo Recordings le 12 septembre. Maudite Machine et Mad-
Kids
suivront le 19, Josh Wink le 26 et
Hatchmatik et Pheek le 3 octobre pour conclure l’année en beauté.

D’ici là, les fans de Ninja Tune pourront se diriger au Belmont ce vendredi 10 septembre pour assister à la quatrième édition du Karnival de Poirier, qui sera accompagné pour l’occasion d’Uproot Andy et de Jacob Cino.

Image article Fin de semaine triple au Piknic Électronik 565
Image article Fin de semaine triple au Piknic Électronik 566
Image article Fin de semaine triple au Piknic Électronik 570
Image article Fin de semaine triple au Piknic Électronik 567
Image article Fin de semaine triple au Piknic Électronik 568
Image article Fin de semaine triple au Piknic Électronik 569

Articles similaires

The head and the Heart, une performance merveilleuse.

3 avril 2014

Un spectacle pleins de surprises C’est au théâtre Corona, une nuit douce, que je suis allé voir la prestation de The Head and the Heart. En entrant, on a l’impression d’arriver au-devant d’une scène destinée à des spectacles du 18ème siècle, grâce au décor antique et surréaliste. L’air dessine des volutes tourbillonnant au gré de la foule, baignant dans la fumée carbonique. La majorité des mâles de l’assemblée, tous entre 20 et 35 ans,  abordent...

Boeing Boeing

17 juillet 2009

Par B&C Le théâtre du Monument National a fait le plein ce soir. L’attente de la pièce se fait dans une ambiance « chanson française » des années 60 : Bonnie & Clyde font des ravages et Dutronc aime les filles. Les lumières s’éteignent progressivement, une hôtesse nous annonce que nous allons bientôt décoller et nous demande d’attacher nos ceintures. Nous sommes déjà dans l’ambiance. Le rideau se lève. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cette...

Saison 2010 du Piknic Électronik

31 mai 2010

La saison 2010 du Piknic Électronik vient à peine de débuter, avec déjà deux fins de semaines chaudes et ensoleillées d’écoulées, qu’on a déjà hâte aux prochaines et à tout ce qu’elles nous promettent. Comme il est de coutume, cela comprend naturellement un fin millésime de musique électronique riche et variée – s’adressant tant aux amateurs qu’aux spécialistes aguerris – en plus d’un heureux mélange de jolies filles, bière, cocktails et hot-dogs (l’ordre dans lequel consommer ces produits...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.