Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Jonglerie & opéra

Marie-Claude Chamberland et Émile Carey ont débuté leur carrière dans des domaines complètement différents : chanteuse soprano pour l’une et jongleur pour l’autre. Mais ensemble, ils ont décidé de fonder la compagnie Bande Artistique et de mélanger leur compétence. Dans le cadre du festival, ils ont présenté un work in progress de leur spectacle Parfois, dans la vie, les choses changent.

En première partie, Ann Bernard a joué Le Monde selon Anita. Le clown Anita mélange des danses argentines (malambo et zapateo) et bolas. Les numéros sont très énergétiques, l’interaction entre le public et Anita plaît beaucoup et donne une belle dose d’humour.

Le duo de la Bande Artistique a également choisi le clown comme catalyseur pour marier l’opéra et la jonglerie. Ces personnages, têtus, sensibles et d’une belle naïveté sont déterminés à partager leur fantaisie et leur folie. Dans leur voyage, ils rencontreront plusieurs obstacles, qu’ils tenteront de surmonter. Ces obstacles sont autant de situations cocasses qui feront rire le public.

La mélange de ces deux genres fonctionne très bien, chaque tableau reste différent et apporte son nouveau lot d’aventures. Les talents de ses artistes se complètent parfaitement pour faire rire du début à la fin. Le spectacle est dynamique, les acteurs changent de costumes à chaque numéro.

La version finale de Parfois, dans la vie, les choses changent sera présentée à la TOHU en avril prochain. On a hâte !

Image article Jonglerie & opéra 536

Crédit photos : Alexandre Galliez

Mots-clés : Cirque (54)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.