Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Sway des Belges Les Mains Sales

Les trois artistes de la compagnie belge Les Mains Sales présentent leur premier spectacle Sway. La troupe, spécialisée dans la technique du cadre aérien, décida de l’utiliser dans une structure moins conventionnelle : on retrouve ainsi sur scène une demi-piste de skateboard. Sway propose ainsi une expérience de cirque très différente des spectacles d’autres compagnies.

Cette pièce raconte l’histoire d’un homme et d’une femme, qui n’est pas vraiment une histoire d’amour. Plutôt un passage de leur vie, la lutte entre cet homme matcho et dominant et cette femme amoureuse, mais qui souhaite s’affirmer. La scène se passe sous l’œil impuissant d’un troisième homme, musicien trop calme et gentil qui reste écrasé sous le poids du mâle dominant.

Sway relève peut être plus du théâtre que du cirque. Les regards et les gestes de chacun de ces personnages sont importants et évoluent avec l’histoire. Dommage que les dialogues restent plutôt inaudibles pour le public. Les numéros aériens sont jolis, bien qu’un peu répétitif, et guident bien l’histoire. L’utilisation du demi-U de la piste du skateboard est bien faite et donne des beaux résultats. Après une heure, les lumières se rallument sur un sentiment de manque, on aurait aimé que l’histoire soit un peu plus développé. Ce spectacle intéressera plus particulièrement les amateurs de cirque contemporain, qui est poussé à un autre niveau par Les Mains Sales.

Image article Sway des Belges Les Mains Sales 534

Crédit photos : Alexandre Galliez

Mots-clés : Cirque (54)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.