Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Piknic Électronik dubstep – 18 juillet 2010

Et croire qu’il y a encore quelques années, personne ne pensait pouvoir assister à un show dubstep en plein air à Montréal. Heureusement, depuis l’année dernière, le Piknic Électronik a ajouté à sa programmation une journée pour les amateurs de ce registre de musique électronique où les basses fréquences sont reines, et où le tempo est endiablé. Le tout, couronné par une température plus que clémente de l’herbe et des arbres du Jardin des Floralies.

En plus de la soirée dubstep de l’Igloofest de cette année, qui avait permis entre autres aux anglais King Cannibal et Rusko de faire ce qu’ils font de mieux devant plusieurs milliers de canadiens par un froid sibérien, l’organisation a dédié cette fois encore une journée au dubstep. Ainsi, Lexis, Vilify et Construct, Dig-It-Al et Bassnectar se sont succédés au cours de la journée pour offrir leurs propres saveurs parmi un vaste éventail de sonorités spécifiques au genre.

Savante progression s’il en est une, la programmation a permis de débuter par des artistes au style plus “accessible” pour les spectateurs les moins familiers avec le dubstep, avec des sons dansants et rythmés, progressant tranquillement vers des ambiances un peu plus sombres mais toujours aussi dansantes, pour culminer avec les beats de Bassnectar. Beats que même une encyclopédie complète ne parviendrait pas à décrire adéquatement, à mi-chemin entre dubstep et électro-drum ‘n bass, mélangés à du blues, du punk, du ska, du métal ou encore du rap. Notons ainsi, par exemple, des reprises de Where is My Mind? des Pixies ou encore Misirlou de Dick Dale (généralement mieux connu comme “le thème des films Taxi”).

Bonne initiative également de la part de tous les artistes qui se sont produits dans le cadre de ce Piknic d’avoir choisi de jouer de nombreuses reprises de groupes connus dont Nirvana et Eurythmics, qui se prêtent bien à des remix version dubstep. Reprises parfois plus accessibles que certaines compositions purement issues du genre dubstep, peut-être entre autres dû au fait qu’elles nous sont si familières.

On espère déjà le retour de ce festival des basses en plein air l’été prochain.

À venir la semaine prochaine

Rendez-vous une fois encore sur le site enchanteur (oui oui, enchanteur) du Jardin des Floralies, alors que la programmation sera présentée en collaboration avec le festival MEG, et mettra en vedette :

Image article Piknic Électronik dubstep – 18 juillet 2010 528
Image article Piknic Électronik dubstep – 18 juillet 2010 529
Image article Piknic Électronik dubstep – 18 juillet 2010 530
Image article Piknic Électronik dubstep – 18 juillet 2010 531
Image article Piknic Électronik dubstep – 18 juillet 2010 532

Mots-clés : Piknic Electronik (46)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.