Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Compte-rendu du Piknic Électronik #1 – 23 mai 2010

Pour une 8e année et pour le plaisir de tous, les Piknics Électroniks ont repris cette fin de semaine au parc Jean Drapeau. Après une attente de 8 mois, à travers laquelle on a survécu avec peine grâce à ce qu’on pourrait appeler un « fix » nommé l’Igloofest, le premier Piknic de l’année a amassé une foule bien garnie sous les 30 degrés de chaleur qu’on avait pendant la fin de semaine des Patriotes. Les DJs étaient au rendez-vous, les haut-parleurs s’en donnaient à coeur joie, et tous dansaient allègrement sous la statue de l’homme, face au fleuve et au centre-ville de Montréal, un peu plus loin. Lieu selon moi idyllique, d’où admirer la ville, bronzer et profiter de la musique de DJs de choix est selon moi un des petits bonheurs de l’été dont on ne peut se lasser.

Petit changement aux règlements, les consommations alcoolisées – qu’on pouvait amener librement par les années passées – sont maintenant plus rigoureusement contrôlées, et elles doivent être accompagnées de suffisamment de nourriture pour que le concept de pique-nique puisse être respecté. Une bouteille de vin ou 1,14 litre de bière par personne, pour éviter les excès. Le règlement fait des mécontents, d’autres acceptent plus volontiers. Ce qui est certain, c’est que le côté familial que le Piknic semble chercher à atteindre (jeux pour les enfants, miniputt, etc) côtoierait difficilement les gars dansant la bouteille de Jack à la main.

Qu’ils soient rendus plus sobres ou pas, les Piknics restent toujours une attraction drôlement exotique des chaudes journées d’été comme on peut les connaître à Montréal. Autant les réguliers que les touristes parviennent à profiter de la bonne musique, d’une belle ambiance et du caractère unique de cette recette gagnante qui est maintenant bien établie dans l’agenda des activité de la ville. Les Piknics sont maintenant beaucoup plus « mainstream », mais leur charme est encore entier.

***

La semaine prochaine, ne manquez pas, sur la scène principale :

… et sur la scène STM :

Plus de détails disponibles sur la page du Piknic.

Mots-clés : Piknic Electronik (46)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Igloofest 2010 : Dernière fin de semaine

29 janvier 2010

Décidément une rude année que réserve Dame Nature à l’organisation de l’Igloofest cette année. Après une première fin de semaine inhabituellement douce qui a presque transformé le Quai Jacques-Cartier en Osheaga, la seconde fin de semaine aura quant à elle été la victime d’un froid plus mordant, qui ne sera cependant pas venu à bout des amateurs de musique électronique venus nombreux pour l’occasion. Cette dernière fin de semaine du festival promet d’être mémorable,...

Aoki au Métropolis

8 novembre 2013

Depuis plus d’un an déjà, avec la popularité grandissante de la musique électronique, communément appelé EDM, pratiquement toute la crème des DJ internationaux ont fait un détour par notre métropole afin de faire vibrer des foules de plusieurs milliers de personnes. Cette fois, c’est Steve Aoki qui s’est déplacé au Métropolis pour l’occasion. Dès l’ouverture de la salle, soit vers 19h30, la partie du parterre était déjà bondée et les danseurs et danseuses vibraient...

Bulle cinémathèque

7 novembre 2008

Cinémathèque québécoise, métro Berri UQAM, prix étudiant 6$ Vendredi 7 : 18h30 The Phantom of the Opera (É.U., 1925, Rupert Julian) À voir! Samedi 8 : 17h La Passe du diable (Fr., 1956, Pierre Schoendoerffer) 21h15 Dong (Chine-Hong-Kong, 2006, Jia Zhang-ke) Dimanche 9 :17h Yellow Earth (Chine, 1984, Kaige Chen) 19h Les Yeux sans visage (France-Italie, 1959, Georges Francu) Mardi 11 : 18h30 Cyrano de Bergerac (France, 1990, Jean-Paul Rappeneau) À voir! Mercredi 12...