Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Bientôt à Montréal

Pour conclure avec cette dernière contribution culturelle à un numéro régulier pour cette année, nous vous proposons un tour d’horizon de quelques concerts qui auront lieu au cours des prochaines semaines, si jamais vous jugez que vous méritez une soirée pour décrocher de vos révisions et travaux finaux.

I Love Neon + High Food Festival

25, 26 et 27 mars , SAT
Le dernier-né des festivals de musique électronique, issu de la collaboration d’I Love Neon et High Food que l’on attendait depuis longtemps, assure dès sa première année une forte présence sur la scène plutôt compétitive de ce registre musical. Parmi les nombreux invités, mentionnons entre autres les californiens Lazer Sword, Flying Lotus et le britannique Benga qui partageront avec le public de la SAT leur son lazer bass et dubstep, sonorités qu’ils ont grandement contribué à faire connaître au cours des dernières années.

Japandroids

2 avril , Il Motore
Après un passage très bruyant lors de leur dernier passage en ville dans le cadre de POP Montreal, le duo de rock garage originaire de la côte Ouest promet de livrer une fois de plus une performance décoiffante en compagnie de Love is All et de The Two Koreas. Poursuivant la tournée de promotion de leur album Post-Nothing qui en est déjà à plus de 200 concerts, les Japandroids pourront mettre à l’épreuve l’imposant système de son du Il Motore sans risquer de déranger outre mesure les voisins presque inexistants de la salle, pour la plus grande joie des fidèles qui seront présents.

Venez rocker et n’oubliez pas de protéger vos tympans si vous ne voulez pas que votre blonde vous dise que vous ne l’écoutez jamais.

Nosaj Thing

3 avril , Métropolis
De retour en ville après à peine quelques semaines depuis son dernier passage parmi nous à la fin du mois de février, c’est en première partie de The xx que se produira cette fois-ci Jason Chung, mieux connu sous le nom de scène Nosaj Thing.

À la croisée du hip-hop, de l’électronica et de la musique « expérimentale », c’est une nouvelle branche de musique que ce jeune producteur californien a grandement contribué à développer. Son premier album, Drift, paru en 2009, a permis d’accroître considérablement l’intérêt porté à ce registre de musique en séduisant les critiques tout comme le public. Son album, aux qualités ambiantes bien plus que dansantes, explore un côté un peu plus recherché et « intellectuel » de la musique électronique, mouvement qui sera sans doute suivi par d’autres au cours des prochains mois.

L’artiste maîtrise également l’art du remix, qu’il présente sur scène dans la portion plus dansante de son set, avec entre autres des pièces de Drake, Charlotte Gainsbourg, Flying Lotus et The xx revues à sa manière.

Metric

10 avril , Récréathèque

C’est depuis 1997 que les deux torontois formant le groupe Metric, Emily Haines et Jimmy Shaw, se sont cherchés un son, en passant entre autres par Montréal. En passant ensuite par New York et Londres, ils retournent à Toronto en 2001 en ajoutant un batteur qui donnera un son plus rock. Le groupe compose Grow Up And Blow Away, une pièce qui est restée parmi les bons coups du groupe, tout juste avant de rompre le lien avec leur producteur pour repartir à zéro à L.A. En 2003, l’album Old World Underground, Where Are You Now ? un des rares albums qu’on puisse mettre du début à la fin sans peser une fois sur foward. C’est par contre la pièce Dead Disco pour ma part qui a donné un burn-out au bouton repeat ! Vendu à plus de 100 000 exemplaires, cet album sort Metric de l’ombre et passe de groupe électro-pop underground à un populaire groupe indie.

Ensuite est né l’album Live It Out que je n’ai malheureusement pas encore écouté. De leur dernier album, Fantasies, vous avez sans doute entendu Gimme Sympathy à la radio. Un peu plus accessible à l’oreille que Help I’m Alive, mais tout aussi sensible et intense. En concert le 10 avril à la Récréathèque de Laval, le 11 au Théâtre Granada de Sherbrooke et le 12 à l’Impérial de Québec. À découvrir si vous aimez découvrir, ce n’est pas du réchauffé !

Mots-clés : Musique (217)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Théâtre : La Peste d’Albert Camus

31 octobre 2008

Nous savons tous qu’au Moyen Âge une terrible épidémie, la peste noire, a ravagé les pays européens. C’est ce mystérieux mal, que les hommes croyaient à jamais disparu, qui ressurgit vers 1940 dans la ville d’Oran. D’abord par les rats morts s’accumulant chaque jour sur les paliers, puis par des fièvres subites emportant inexplicablement voisins et amis, la peste pétrifie d’effroi la ville. Les médecins, comme le personnage principal, le docteur Rieux, se voient...

Korpiklaani enflamme Montréal

15 janvier 2010

C’est ce samedi 9 janvier que le célèbre groupe de folk métal fit un retour triomphal à Montréal après leur flamboyante prestation au Paganfest de l’année précédente. Leurs frères d’armes pour cette nouvelle tournée nord-américaine, qui avait pour deuxième arrêt Montréal, étaient White Wizard, Swashbuckle et Tyr. Les Batards Du Nord ont eu l’honneur de pouvoir se joindre à la mêlée lors du passage au Québec et ainsi faire honneur à leur nom par...

Un début de festival en bonne et due forme

20 janvier 2012

Par Virgile Isnardi L’hiver canadien n’est pas une période d’hibernation pour Montréal. Malgré la température en dessous de zéro, et la couche de neige présente, jeudi 12 janvier marquait le début de l’Igloofest 2012. Pour les incultes, l’Igloofest est un festival de musique électronique extérieur situé au Quai Jacques Cartier du Vieux Port. Il a lieu sur 3 fins de semaines de janvier, la rigueur de l’hiver canadien étant incluse dans le prix du...