Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Café-In et Pill-Pub

La localisation du Café-In, le café des étudiants en chimie, au septième étage du pavillon Roger-Gaudry, est idéal pour ceux qui adorent monter les escaliers. Les plus paresseux prendront l’ascenseur tout juste à côté… D’ailleurs, si vous vous attendiez à un petit local aménagé n’importe comment, vous vous trompez carrément. Ce café est, selon certains égards, le contraire de la Planck (café étudiant de physique). On est en présence d’un café très propre et très ordonné. La peinture, l’éclairage et le décor donnent d’ailleurs une impression très professionnelle.

Tarification

En fait, le Café-In attire même les étudiants en médecine dentaire qui montent 4 étages pour s’acheter un petit café à prix concurrentiel. Par contre, il faut amener sa tasse pour que le jeu en vaille la peine : un remplissage de tasse coûte 75 sous, sinon c’est 1 $ pour un verre à peine plus gros qu’un shooter (c’est très exagéré, mais vous voyez mon point…) Si vous n’avez pas soif, il y a également des pâtisseries et des sandwichs préemballés. Petite parenthèse, j’ai appris que la majorité des cafés étudiants de l’Université de Montréal faisait affaire avec le même fournisseur, donc ne vous surprenez pas si vous retrouvez les mêmes produits d’un café à l’autre… La méthode de rémunération des bénévoles est pour la moins originale : chaque heure travaillée donne droit à un repas.

Varia

Les heures d’ouverture du café sont un peu limitées comparativement aux autres cafés étudiants : il est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 16h. Une fois par mois, les membres du Café-In organise un 5 à 7 avec de la pizza et de la bière (vendue 2 $). Selon l’impliqué m’ayant servi ma boisson AMP (2,50 $), il s’agit d’un événement très populaire : le café se rempli très vite d’étudiant(e)s de chimie.

Verdict

En vrai, je suis franchement impressionné par le professionnalisme de ce café purement étudiant : il est l’œuvre de l’association des étudiants en chimie, et n’est pas endossé par Coopsco ou une de ses filiales. Malheureusement, son emplacement au septième étage du pavillon Roger-Gaudry ne lui permet de desservir que les facultés environnantes. Il s’agit toutefois d’un excellent café étudiant, et le Café-In a le mérite de pouvoir servir de modèle.

Le Café-In, local G-717

Ailleurs au pavillon Jean-Coutu

Mes attentes pour le Pill-Pub, le café étudiant de pharmacie, étaient très élevées : avec un nom si évocateur, il se devait d’y avoir de la bière… Ce n’est malheureusement pas le cas. Pire encore, il ne s’agit pas d’un café, mais plutôt d’un salon pour étudiants : il n’y a aucun produit en vente, mais de sublimes sofas en cuir accueillent gracieusement les invités. Il y a même une table de baby-foot et une grande télévision LCD doté d’une prise parallèle où l’on peut brancher son portable et faire jouer des émissions de Naruto piratées. En somme, le Pill-Pub peut être résumé en quatre mots : lounge à gros budget. À voir lors d’un trou de 3 heures.

Le Pill Pub, local SI-184

Articles similaires

Blitz de cafés étudiants au pavillon Marie-Victorin

19 mars 2010

Cette semaine, votre dédié journaliste est allé en expédition à l’autre bout du campus, au pavillon Marie-Victorin, afin d’évaluer pas moins de quatre cafés étudiants. Pas une tâche légère, mais j’avais un vide à combler puisqu’en fait d’actualité automobile, c’est le vide de nouvelles cette semaine. Exception faite bien sûr de la nouvelle voiture de police de Ford : une Taurus équipé du V6 3,5L Ecoboost de 345 chevaux. Mais revenons à notre drogue...

Les cafés étudiants de l’UdeM – L’Intermed

15 janvier 2010

Blasés par la nourriture d’Aramarde... oh, désolé, faute de frappe, Aramark ? Pourquoi ne pas essayer un des nombreux cafés étudiants de l’Université de Montréal. D’accord, ils ne sont pas situés dans le bâtiment de Polytechnique, mais les prix minimes en valent amplement la peine. D’ailleurs, une petite marche n’a jamais tué personne. Voici le premier article d’une série portant sur les cafés étudiants de l’UdeM. Cette semaine, on évalue l’Intermed, le café des...

Le café étudiant du pavillon d’aménagement

12 février 2010

Voici un café étudiant qui est pas mal différent des autres. En fait, il s’agit plutôt d’un croisement entre un Second Cup, et une cafétaria, mais avec une touche étudiante. Tarification En vrai, les prix sont plus proches de ceux d’une cafétaria que ceux d’un véritable café étudiant tenu par des impliqués : en moyenne, les prix sont de 25¢ à 50¢ inférieurs à ceux d’une cafétaria. Toutefois, les étudiants qui y travaillent sont...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.