Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Karnival v.2

C’est dans le cadre de la Nuit Blanche du festival Montréal en Lumière que s’est tenue la seconde édition de l’évènement Karnival, organisée par Ghislain Poirier et ses collaborateurs habituels. Successeur des soirées Bounce le Gros autrefois organisées par l’artiste qui se fait désormais appeler uniquement Poirier, l’évènement hérite des qualités de son ancêtre en présentant au public un mélange de différents genres de musique. Les occasions de faire de nouvelles découvertes sont donc nombreuses, alors que sept artistes partagent la scène en vue de présenter des rythmes de partout autour du monde pour faire danser le public venu nombreux pour assister à l’évènement.

C’est ainsi que se sont succédés sur la scène du Club Soda Ghostbeard, du label Ninja Tune, Bonjay, arrivés directement de Toronto avec Valeo, animateur de l’émission Masala à l’antenne de CISM, et finalement Ghislain Poirier et son collaborateur Face-T et mettant en vedette Boogat. Le tout, dans un amalgame de musique électronique et reggae, de soca, de bass, de dancehall et de musiques urbaines du monde.

Le mélange de ces genres peut paraître plutôt éclectique, mais il en résulte une ambiance des plus festives qui parvient à faire danser de façon endiablée même les membres du public peu familiers avec ces registres. Même ceux venus au Club Soda à défaut d’avoir pu entrer au Métropolis devant la longueur de la file d’attente pour y entrer.

Poirier n’effectue en fait qu’un « touch and go » en ville, alors qu’il est en tournée internationale en vue de faire la promotion de son plus récent album, Running High, qui paraîtra le 30 mars prochain sous l’étiquette Ninja Tune. Un bref passage à Montréal donc, puisqu’à peine de retour de Londres où il a participé au Red Bull Music Academy après avoir effectué une tournée en Australie aux côtés de MC Zulu, il est déjà reparti sur la route en direction du Texas, où il participera au fameux festival de musique SXSW (South by Southwest). Tout cela en plus d’avoir produit depuis l’automne dernier une série de treize podcasts pour
BandeAPart.fm, la radio alternative de Radio-Canada.

Après la première soirée Karnival tenue dans le cadre de POP Montreal en automne dernier et la seconde présentée lors de la Nuit Blanche à la fin du mois de février, c’est avec grand intérêt que l’on attend la prochaine édition de cet évènement, que l’on souhaite voir produit dans un futur rapproché. On surveillera également les prix Juno 2010 qui se tiendront au mois d’avril prochain, prix pour lesquels que Poirier et Face-T sont en nomination pour l’album reggae de l’année.

Pour ceux qui auraient manqué Karnival v.2 et qui voudraient faire l’expérience de ce qu’ils ont manqué, le réalisateur Colin Beaudry a diffusé en ligne une compilation des meilleurs moments :

Mots-clés : Musique (217)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Petites histoires russes pour trinquer

29 janvier 2010

En vivant à Prague, j’ai croisé sur mon chemin de nombreuses nationalités, côtoyant leurs coutumes, prenant part à leurs danses, goûtant leurs plats et leurs boissons. Une des traditions qui m’a le plus marqué lors de ce premier semestre à l’étranger est celle des mes amies russes, tradition teintée de poésie et d’humour lorsque les verres doivent se frapper. Au lieu des traditionnels « santé ! », « na zdravi ! », « prost...

Voca People

4 mars 2013

Les Voca People sont des extraterrestres farfelus descendus sur terre pour nous faire découvrir leur manière unique de communiquer et chanter. Leur planète, VOCA, est un endroit unique où les gammes et les expressions vocales sont le langage des habitants. Après un millénaire de voyage intergalactique, ils ont atterri pour deux jours à la Place des Arts, les 22 et 23 février derniers et ce dans le cadre du festival Montréal en lumière. En...

Piknic Électronik

9 octobre 2009

C’est le cœur lourd et les jambes un peu fatiguées que l’on dit au revoir au Piknic Électronik et à ses savoureux hot-dogs pour l’année 2009. Comme un départ que l’on souhaite toujours repousser à plus tard, puisque le Piknic incarne en partie l’été à Montréal, étant présent de la mi-mai au début octobre. Dame Nature n’aura pas laissé la vie facile aux pikniqueurs qui s’en étaient plutôt bien tirés jusque-là depuis le début...