Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

… derrière un masque

Mais Venise, ce n’est pas juste cela. Loin de là. L’aventure vénitienne nous réserve encore un incroyable évènement plusieurs fois centenaire… son carnaval !

Pendant les dix jours que dure cette festivité, la ville se retrouve complètement transformée sous les paillettes et les déguisements. Les six quartiers offrent leur lot d’activités et d’animations aux habitants ainsi qu’aux touristes, sous le thème des six sens : goût, toucher, odorat, vue, ouïe et esprit.

Le quartier où je me trouve est celui dédié au goût. Dégustations à longueur de journée, découvertes culinaires, avec notamment les incroyables fritelles, brioches grillées fourrées au chocolat, crème, zabaione (garniture alcolisée), raisins au rhum, sucre. Un délice ! Néanmoins, le lieu où le carnaval prend véritable tout son sens reste la place St-Marc, véritable pôle d’attraction. Touristes nantis et vénitiens paradent dans leurs plus beaux costumes : robes, parures, perruques, miroirs, traînes, chapeau, masques inexpressifs derrière lesquels se cachent une figure maquillée de noir, laissant deviner les regards.
Une véritable foire où chaque costume est assailli par une horde de photographes, tous voulant prouver que leurs objectifs plus longs les uns que les autres feront une belle photo… Sur St-Marc se trouvent aussi concerts et animations, bal du XIXe siècle, et plusieurs performances théâtrales. Cette année, une troupe de mime catalan fit sensation, aux côtés des artistes italiens jouant des pièces inspirées de la Comedia dell’ Arte, théâtre comique et populaire italien.

Au coin des ruelles, au détour des passages et des ponts, l’on rencontre toutes sortes de masques. Animaux, personnages de la Comedia dell’ Arte (Pierrot, Arlequin, Pantalon…), lune, soleil, monstres… C’est un véritable spectacle haut en couleur auquel l’on peut assister, où chacun se cache derrière son nouveau visage, ne laissant transparaître au monde que le regard et les cils soigneusement maquillés, et où il n’est pas rare de trouver un homme à la barbe drue déguisé et maquillé en marquise, et vice-versa, une beauté vénitienne aux cheveux noirs en capitaine de bataillon.

Dernière impression des festivités, après les feux d’artifices, les spectacles de jongleries et d’acrobaties : le tango. Il est minuit, campo San Giacomo. Les ruelles sont noires, la chapelle du saint éclairée d’une lumière tamisée orangée. Autour de nous, une quarantaine de personnes déguisées dansent au rythme du tango aux résonnances électroniques. Moment figé dans le temps, où un chat étreint un papillon, une mime, un soldat, sourires à peine cachés derrière les masques.

Mots-clés : En échange (21)

Articles similaires

Dernier voyage en Europe

19 mars 2010

Délaissons le temps froid de la République Tchèque pour rejoindre le soleil espagnol dans le cadre de ce dernier récit de voyage de l’année. Après les gaufres belges, les vélos et chocolat marocain néerlandais, le nouvel an sous la tour Eiffel, l’Oktoberfest en Bavière, la Scala de Milan, le Carnaval de Venise, voici maintenant la péninsule ibérique, avec ses richesses culinaires, ses trésors culturels et ses villes magnifiques. Barcelona Trois mots peuvent résumer ce...

4 jours, 3 nuits, 2 pizzas et 1 ville

29 janvier 2010

Passer une année Erasmus en Europe comporte de nombreux avantages, et principalement celui de pouvoir voyager aisément à travers les pays du vieux continent. Délaissons les lumières de Paris du dernier article pour découvrir l’effervescence et la beauté lombardes. Second arrêt en Italie, dans la capitale mondiale de la mode, j’ai nommé : Milan. Rendez-vous à Milan Après quelques heures de vol pardessus les Alpes italiennes, me voici à Bergamo, ville située non loin...

Prague, ville lyrique par excellence

9 juillet 2010

La capitale tchèque cache précieusement en elle parmi les plus beaux joyaux du monde musical. En matière de musique classique, il serait presque titanesque d’arriver à produire un recensement complet des performances offertes au courant d’une année. Avec une politique d’ouverture à la culture extraordinaire, deux compagnies d’opéra offrent l’opportunité à tous d’assister à des représentations d’une fine qualité, au professionalisme poussé à l’extrême. Chaque soir, c’est plus de trois opéras différents qui sont...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le Barbier de Séville à Venise

12 mars 2010

Que de plaisir de voir cet opéra si plaisant dans un des plus prestigieux théâtres d’Italie et d’Europe : La Fenice de Venise. L’effervescence de Venise due au Carnaval qui s’y déroule chaque année nous a d’autant plus plongés dans une ambiance 18e siècle. La fiction de l’opéra semble alors s’accorder avec les gentilhommes aux larges capes et tricornes aperçus au détour d’un pont ou avec les courtisanes vénitiennes cachées derrière un masque pudique...

Tenir ou ne pas tenir sa résolution ?

12 février 2010

Par Tina Tran, Kinésiologue Nous voilà déjà à la mi-février. Avez-vous tenu vos résolutions du Jour de l’an ? Parions qu’il y ait de fortes chances que vos visites à la salle d’entraînement se fassent déjà plus rares ou que vous ayez recommencé à sauter des repas. Pour vous aider à respecter vos résolutions, Ma santé au sommet – le programme de promotion de saines habitudes de vie du campus – a lancé, en janvier dernier, la campagne «...

Pièce de théatre

25 septembre 2009

Si, comme moi, tu aimes aller au cinéma et voir un court-métrage avant ton film, tu vas adorer le projet d’été de Poly-Théâtre. Cette année, Poly-T te présente un programme double les 1er, 2 et 3 octobre 2009 au Centre d’Essai de l’Université de Montréal ! Et oui, la troupe a décidé de t’offrir non pas une, mais deux pièces pour le prix d’une. Et pour quel prix ! 5 $ pour les étudiants, 10 $ pour...