Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Conspiration

Si vous prenez le métro et que vous n’êtes pas assez dérangés mentalement pour faire des numéros d’analyse appliquée (parce qu’il faut tous les faire, comme si c’était le seul cours que nous ayions), vous avez peut-être remarqué une publicité de 3 lignes noires sur fond blanc disant : « La croyance forte ne prouve que sa force, non la vérité de ce qu’on croit. » Pour les curieux d’entre vous, vous êtes peut-être allés voir sur le site web www.metrocogito.com (la raison de la publicité) pour trouver une page encore sur fond blanc avec 4 textes. Le principal intéressé est celui de Nietzsche, l’auteur de la citation ci-haut. Je ne sais toujours pas qui s’est payé une pub dans le métro pour un site web qui n’a pas d’auteur très clair et qui n’a rien à vendre. Rien à vendre de concret, sauf peut-être une réflexion personnelle, l’auto-cogito. À vous qui êtes convaincus de vos convictions religieuses ou même scientifiques, je vous encourage à prendre un petit dix minutes pour lire le texte en question. Disons entre deux exercices d’analyse appliquée (parce qu’il faut tous les faire).

Peu importe le type de personne que vous êtes : superstitieux, religieux, athée, scientifique, ésotérique, ufologue, sectaire, pratiquant de la magie noire, ou le vaudou, illusionné, désillusionné ou conspirationniste, le texte s’adresse à vous. Ce sera peut-être effronté de dire que c’est un manque d’honnêteté intellectuelle de ne pas le lire ou de le lire sans se remettre en question après avoir bien réfléchi sur le fond. Quoi qu’il en soit, ceux qui ont fait le plus évoluer l’humanité ou qui ont le plus évolué, sur le plan personnel, du moins, sont ceux qui n’ont pas pris tout ce qu’on leur a toujours dit pour du cash comme des moutons blazés. Nous serions encore en train de chercher le bout de la Terre, qui est bien sûr le centre de l’univers.

Parlant de conspirationniste

La semaine dernière, j’ai écrit suite à un reportage de l’émission Enquête. Cette semaine, l’émission (disponible sur tou.tv) m’a encore fait réagir ! Le reportage portait sur les conspirationnistes aux États-Unis qui prennent de plus en plus de place et surtout de crédibilité auprès des États-Uniens. Oui, États-Uniens et non Américains. Il faut vraiment être égocentrique comme pays pour se définir en tant que peuple d’un continent. Revenons à nos moutons (ceux qui remettent en question cette fois !). Il y a un États-Uniens sur 3 qui est convaincu que les attaques du 11 septembre venaient de l’intérieur. Ce n’est pas la première fois que j’entends ce genre de propos et j’ai toujours de la difficulté à croire à des obsessions conspirationnistes. Cette fois-ci, j’avoue que je doute vraiment de la prétendue réalité de l’évènement. Les appels de secours à partir de cellulaire dans l’avion alors qu’il est impossible de capter de signal à 10 000 mètres d’altitude. Le retard démesuré d’avion-chasseurs même après l’attaque de la première tour. Le bâtiment #7 qui s’effondre sans raison. Les tours qui s’effondrent d’un coup à 9,81 m/s2. Et ma contribution aux arguments, peut-être sans valeur, mais la température de fusion de l’acier étant à 800 °C (pour de la ferrite) et la température d’auto-combustion du kérosène étant à 200 °C, la structure n’a pu fondre. C’est quand même gros comme histoire.

Ceux qui ont une haine naturelle contre les arabes ou qui votent Harper auront sans doute de la difficulté à y croire. Ceux qui sont convaincus de l’existence des Francs Maçons prendront tout ça pour une évidence. Pour ceux qui ne savent pas, les Francs Maçons, c’est une petite clique d’une vingtaine d’homme multi-trilliardaire qui contrôle rien de moins que le monde. Ils ont autant de pouvoir sur les États-Unis que sur la Russie, les Émirats-Arabes Unis, la Chine, l’Inde, le contrôle du pétrole, la banque mondiale, l’ONU, le G8, le G20, la mafia, les armes biologiques et nucléaires. Bref, s’il y a de la merde dans le monde c’est parce que ça les arrange. Le sida, la famine, les changements climatiques, le cancer et les crises économiques.

Bon, vous serez tous d’accord avec moi pour dire qu’il existe effectivement des lobbys et des intérêts qui n’aident vraiment pas certains problèmes sociaux, mais de là à dire qu’il y a 20 personnes qui contrôlent 7 milliards d’habitants à propos de n’importe quoi, c’est poussé fort. J’ai peut-être cette naïveté, mais c’est ce qui garde mon optimisme face au sort de l’humanité. Je suis naïf, peut-être même illusionné, mais j’ai l’honnêteté de me remettre en question lorsque je vois de tels reportages.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+