Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Café étudiants de l’UdeM : L’Acquis de Droit

Le café des étudiants en droit est, à l’instar du café étudiant du pavillon d’aménagement, géré par Coopsco en collaboration avec l’association des étudiants en droit. Bien que le concept de café/cafétaria est analogue, il y a tout de même de nombreuses différences.

Tarification

N’allez pas à l’Acquis de Droit si vous cherchez à économiser sur votre repas : les prix sont en tous points identiques à ceux d’une cafétaria conventionnelle. La meilleure illustration est le café de 10 onces (équitable) à 1,50 $. Un rabais de 20 sous est accordé lorsqu’on apporte sa propre tasse. En fait de repas, des quiches individuelles et des salades-repas sont de bons choix, quoiqu’un peu dispendieux (3,50 $ et 5,50 $ respectivement) Il est également possible de commander des trios : l’excellent combo soupe-café-salade se vend 3,75 $. Évidemment, les étudiants travaillant au café sont rémunérés.

Ambiance et commodités

Ce café pourrait facilement concurrencer une succursale de Second Cup tellement le local est propre et organisé. Récemment rénové, le design est très épuré, quoiqu’arborant des couleurs un peu sombres. Les fenêtres donnent une vue sur la cour extérieure du pavillon Maximilien-Caron. Les micro-ondes sont discrètement logés dans des étagères en bois. Un projecteur diffuse les Jeux Olympiques sur un écran géant. Toutefois, le meilleur élément est sans contredit la présence de deux comptoirs pouvant servir de bar et de stand pour DJ : idéal pour les 5 à 7 ou les partys de fin de session. Et oui, il y a un permis d’alcool : un verre de bière se vend 2 $.

Verdict

Avec un choix de nourriture un peu limité et une tarification peu concurrentielle, l’attrait du café est surtout limité aux étudiants et aux professeurs du département de droit. Une visite s’impose toutefois si vous voulez rencontrer les futurs avocats et avocates qui vous poursuivront lorsque le pont que vous aurez construit se sera écroulé… L’Acquis de Droit, local A-2470, pavillon Maximilien-Caron (à côté du 3200 Jean-Brillant)




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le FAIE

21 janvier 2011

Par Sofiane Benyouci Le Fonds d’Appui aux Initiatives Étudiantes (FAIE) permet de financer divers projets étudiants. Grâce aux contributions volontaires des étudiants à chaque session ainsi qu’à celles de généreux donateurs, le FAIE permet la tenue de plusieurs activités et la réalisation de projets d’envergure. Par exemple, dans les années passées, le FAIE a contribué à l’organisation de la Compétition Québécoise d’Ingénierie et des Jeux de Génie, à la création d’un atelier de sérigraphie...

Igloofest 2010 : À venir en cette 2e fin de semaine

22 janvier 2010

Le public présent à la première des trois fins de semaine de l’Igloofest ne s’est laissé impressionner ni par la température inhabituellement douce pour un mois de janvier, ni par les quelques fl aques d’eau éparpillées sur le Quai Jacques-Cartier. Cette année encore, le concours de « one piece » semble être populaire auprès des festivaliers, nombreux à faire la file pour être pris en photo revêtus de leurs plus beaux habits de ski...

Vos Sociétés techniques : la Machine EPM

13 février 2015

Cette semaine, dans votre dossier sur les sociétés techniques, nous nous intéressons à la MACHINE EPM des Jeux de Génie. Entrevue avec Jérémie Lavoie-Doyon, co-directeur de la Machine EPM. Entrevue avec Jérémie Lavoie-Doyon Que fait votre société technique? R: Nous concevons et fabriquons chaque année un robot, typiquement composé de plusieurs sous-systèmes qui interagissent pour remplir le mandat dicté par le cahier de compétition des Jeux de Génie. Qu’est-ce qui vous distingue des autres sociétés...