Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Une guerre d’un nouveau genre

Je suis sûrement trop jeune pour dire ça, mais il y a comme un sentiment de déjà vu, voire de déjà vécu. Deux grandes puissances qui s’affrontent, emmenées par des leaders forts voire charismatiques. Affrontements verbaux ou indirects et ce, par l’intermédiaire de partisans liés à leur propre cause. Moi ça me rappelle la guerre froide, conflit non militaire qui opposa pendant 6 ans (de 1947 à 1953) les USA et l’URSS. Le terme « froide » apposé en oxymore indique qu’il ne s’agit pas d’une guerre au sens habituel du terme, mais d’une confrontation qui proscrit l’affrontement armé direct entre les deux grands vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale. Mais aujourd’hui se profile le même genre de guerre entre les deux superpuissances que sont Microsoft et Apple.

Un peu d’histoire

Après la Seconde Guerre mondiale, les relations entre les Américains et les Soviétiques se dégradent. Une « guerre » d’un nouveau genre se développe, elle entraîne rapidement les pays alliés et le tiers monde. Elle fut également marquée par la course aux armements, la menace nucléaire et la compétition technologique dans la conquête de l’espace. La crise des missiles sur l’île de Cuba fit planer la menace d’une guerre nucléaire. Les partisans de Fidel Castro (guérilleros) avaient renversé le dictateur Batista, soutenu par les États-Unis. À titre de représailles, le gouvernement américain mit en place un embargo économique de l’île et rompit les relations diplomatiques avec La Havane. Dans chacun des deux blocs, pro-soviétique et pro-américain, les deux superpuissances sont contestées.

Le modèle soviétique est contesté en Europe de l’Est. En 1975, les accords d’Helsinki sont signés par 33 États européens, dont l’URSS, le Canada et les États-Unis, afin de permettre la coopération entre les États, la libre circulation des personnes et le respect des droits de l’homme.

Retour à la réalité

Après tout ce que je viens de vous rappeler, sauf si vous ne vous êtes pas endormis entre temps, voyez-vous le lien entre Windows et Mac ? Oui, non, peut-être ? Bon je vais vous dire comment moi je le vois. Après la révolution technologique et l’essor des ordinateurs vers le milieu des années 70, il y avait beaucoup, je dirai même énormément, d’argent à se faire pour la compagnie qui maîtrisera le domaine de l’informatique. En 1980, IBM prend contact avec Bill Gates, cofondateur de la société Microsoft, pour l’adaptation de son nouveau micro-ordinateur, le « Personal Computer » que l’on connait sous le nom de PC. C’est à la même époque que Steve Jobs et Steve Wozniak fondent la startup Apple Computer, avec comme optique de faire du micro-ordinateur un produit grand public aussi facile d’usage que n’importe quel appareil électrique. Microsoft a acheté la licence de milliers de logiciels qui va considérablement aider à ériger son empire. Étant plus léger, moins cher et rendu plus disponible que son concurrent, il devint rapidement le système d’exploitation installé d’office sur les IBM PC. Cependant, Bill Gates a souvent été accusé d’avoir volé le concept de Windows à Apple, qui avait produit peu avant le premier Macintosh, possédant lui aussi une interface graphique similaire à celle de Windows.

Mac vs PC

Bien que de nos jours les deux familles de systèmes d’exploitation les plus populaires soient Unix et Windows, la famille Windows détient le quasi-monopole sur les ordinateurs personnels, avec plus de 88 % de part de marché dans ce secteur depuis quinze ans. Sûrement résignée devant la suprématie de Microsoft, la marque à la pomme s’est démarquée des machines conventionnelles et a instauré son propre style. En effet, Apple est réputée pour l’interface utilisateur et le design très élégant et minutieux de ses produits, et notamment pour l’introduction grand public de technologies souvent considérées comme innovantes comme l’écran multitouch. Ces éléments sont, en partie, à l’origine des prix un peu plus élevés que la moyenne, et ont fait d’Apple une marque perçue comme haut de gamme dans l’opinion publique. Au début des années 2000 Apple diversifie ses activités en s’orientant partiellement vers l’industrie musicale, avec l’iPod et l’iTunes Store deux produits conçus pour la musique numérique, puis vers la téléphonie mobile avec l’iPhone. Apple n’est pas si petit que ça en fait. Elle réalise un chiffre d’affaires qui représente tout de même la moitié de celui de Microsoft. D’ailleurs en 5 ans l’action en bourse a gagné 412,11 % de valeur marchande. Dans l’univers du téléchargement payant de fichiers musicaux, et des « appareils audio portatifs », iTunes apparaît comme une forteresse imprenable : les fondations du tandem iTunes-iPod, qui domine entre 80 et 90 % des parts de marché naissant.

Fait quasiment unique, leur rivalité s’est étendue bien au-delà d’une classique compétition économique : plus que de simples consommateurs, Microsoft ou Apple ont chacun embrigadé des millions de croisés, des fanatiques aussi prompts à défendre leur marque fétiche qu’à vouer la maison d’en face aux mépris. Le grand conflit culturel qui divise des familles entières, aussi responsables de divorces de ruptures et de fratricide : Mac ou PC ?

Et maintenant ?

Le nouveau front de bataille entre Apple et Microsoft est dans l’élaboration de nouvelles tablettes PC. En fait, « Tablette PC » (en anglais, tablet PC) est une expression utilisée par Microsoft en 2000 pour désigner une nouvelle classe d’ordinateurs portables et ultraportables se présentant sous la forme d’un écran tactile et d’un stylet. Microsoft a ainsi tiré parti des évolutions technologiques pour remettre au goût du jour un concept qui existait depuis plusieurs années. Lors du CES 2010 et du discours prononcé Steve Ballmer, ce dernier a présenté l’initiative « Slate PC » une sorte de tablette Origami Multitouch très légère et fonctionnant sous Windows 7. Conçue matériellement par HP, et avec des caractéristiques qui nous sont encore inconnues, mais qui aura vraisemblablement un écran de 10 pouces LED minimum et qui disposera de la fonction Multitouch. Le 27 janvier 2010, le patron d’Apple a dévoilé la très attendue tablette Internet baptisée iPad. C’est entre les mains de Steve Jobs que le nouveau jouet d’Apple a fait ses débuts officiels. Son patron s’est immédiatement lancé dans une série de démonstrations révélant l’étendue de ses capacités : surfer sur Internet, consulter son courrier, regarder des photos, des vidéos en HD, lire un livre électronique, écouter de la musique, jouer, travailler avec la suite bureautique iWorks… l’iPad fait à peu près tout ce qu’un ordinateur portable peut faire, insiste Apple.

On peut voir que la guerre n’est pas finie et sûrement encore loin de se terminer. Chose curieuse, ces deux compagnies ont même des ennemis en commun, comme Google. Ce dernier va sortir son propre système d’exploitation bientôt. Après réflexion, cette concurrence est plutôt saine, car l’important c’est que le consommateur s’y retrouve et sorte gagnant de cette histoire peu importe son choix.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

En attendant Pop Montréal : Jack Peñate + Miike Snow

2 octobre 2009

Le 9 septembre dernier, Miike Snow était en concert au Petit Campus, avec Jack Peñate en première partie. Résumé de nos deux envoyés spéciaux. Jack Peñate En attendant Miike Snow, j’ai fait une découverte, lors de la première partie ! Jack Peñate ! Ces musiciens sentent les années 80, et dans la foule, pas d’anachronisme. Il y a les lunettes rétros, les drinks rétros et l’espoir d’une solidarité mondiale… Imaginez-vous la guilde d’artiste qui...

Festival d’Angoulême

19 février 2010

Comme à chaque fin janvier depuis presque 40 ans, s’est tenu en la ville d’Angoulême le festival du même nom dédié à la bande dessinée et, depuis quelques temps, à la culture manga. Ville modeste dans l’ouest de la France, on comprend rapidement que la cité a décidé de grandement miser sur ce festival pour se promouvoir, il suffit de flâner dans le centre-ville pour croiser des murs peints, des statues, des dallages coloriés...

Courrier du coeur

11 février 2008

“Cher Dr Love, je suis étudiant a Poly, et je dois vous avouer que je ne vois pas beaucoup de filles dans mes cours, a tel point que je me suis surpris en cours d’électrique a m’imaginer tout nu sur la plage avec mon partenaire de lab. Est-ce normal, ou devrais-je m’inquiéter ? En Manque” Cher En Manque, effectivement, ton comportement est étrange, ce que je remarque est une déficience d’hormones féminines dans ton...