Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cafés de l’UdeM : La Planck

Dans ce troisième article dans la série des cafés étudiants de l’UdeM, votre humble serviteur est allé se perdre une fois de plus dans le pavillon Roger-Gaudry, mais cette fois-ci, dans le département de physique. Le café des étudiants en physique, adroitement nommé La Planck, est situé au local D-400, au quatrième étage de la section D dans l’aile est du pavillon : pas le plus accessible des cafés étudiants, mais c’est mieux que celui de biochimie…

Menu et tarification

J’ai appris d’un impliqué du café que presque tous les cafés étudiants de l’UdeM font affaire avec le même fournisseur de nourriture et de boissons. Ainsi, les prix sont presque identiques d’un café à l’autre. De diverses pâtisseries, sandwichs, jus, boissons gazeuses et muffins sont à la disposition des consommateurs. Aussi, le café demeure 50 ¢ la tasse, et il y a également de l’espresso à 75 ¢ le shot, le double ne coûtant qu’un dollar: yes !

Ambiance

Sans vouloir vexer personne, je dois avouer que ce café est un peu… « sketch ». Je m’explique. Un pan de mur est recouvert de caisses de bouteilles de bières vides. Des livres traînent un peu partout sur les tables. Des vieux fauteuils gisent ici et là, et il y a même une télé antique (fonctionnelle tout de même). Même le plafond n’est pas épargné par ce chaos : des rubans de « tape » bleu forment l’onomatopée « Argh ! », et des roses en plastiques sont suspendues en l’air, avec une canette de 7up comme pot.

Par contre, j’aime cette atmosphère, car ça imite parfaitement l’ambiance d’un comité étudiant. Je cite en exemple le Polyscope, qui, dans les périodes de pointe, peut se transformer en véritable capharnaüm. Ainsi, La Planck est très centralisée sur la communauté du département de physique: l’isolement du café fait en sorte que presque tout le monde présent se connait. Cela contraste avec l’Intermed qui dessert une population étudiante beaucoup plus diversifiée.

Par ailleurs, le café est très animé : alors que certains étudiants font leurs devoirs de physique, d’autres parlent de tout et de rien alors que deux gars jouent à Super Mario Kart sur leur ordinateur, le tout avec du vieux rock en trame de fond… Autre détail digne de mention : la lumière du jour se rend dans le local, ce qui n’est pas le cas des cafés évalués précédemment : la vue sur la cour centrale du pavillon Roger-Gaudry est d’ailleurs fort bien.

Verdict

À priori, l’intérêt pour prendre un café à La Planck est très limité. Toutefois, la FAÉCUM lui accorde cinq fois par année un permis d’alcool temporaire. Cela permet donc d’organiser des soirées bien arrosées, dont les soirées poker les mercredis soirs. À visiter si vous aimez explorer le campus.

La Planck, D-400, pav. Roger-Gaudry.

Articles similaires

Blitz de cafés étudiants au pavillon Marie-Victorin

19 mars 2010

Cette semaine, votre dédié journaliste est allé en expédition à l’autre bout du campus, au pavillon Marie-Victorin, afin d’évaluer pas moins de quatre cafés étudiants. Pas une tâche légère, mais j’avais un vide à combler puisqu’en fait d’actualité automobile, c’est le vide de nouvelles cette semaine. Exception faite bien sûr de la nouvelle voiture de police de Ford : une Taurus équipé du V6 3,5L Ecoboost de 345 chevaux. Mais revenons à notre drogue...

Les cafés étudiants de l’UdeM – L’Intermed

15 janvier 2010

Blasés par la nourriture d’Aramarde... oh, désolé, faute de frappe, Aramark ? Pourquoi ne pas essayer un des nombreux cafés étudiants de l’Université de Montréal. D’accord, ils ne sont pas situés dans le bâtiment de Polytechnique, mais les prix minimes en valent amplement la peine. D’ailleurs, une petite marche n’a jamais tué personne. Voici le premier article d’une série portant sur les cafés étudiants de l’UdeM. Cette semaine, on évalue l’Intermed, le café des...

Café-In et Pill-Pub

12 mars 2010

La localisation du Café-In, le café des étudiants en chimie, au septième étage du pavillon Roger-Gaudry, est idéal pour ceux qui adorent monter les escaliers. Les plus paresseux prendront l’ascenseur tout juste à côté... D’ailleurs, si vous vous attendiez à un petit local aménagé n’importe comment, vous vous trompez carrément. Ce café est, selon certains égards, le contraire de la Planck (café étudiant de physique). On est en présence d’un café très propre et...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Empact Racing : une moto électrique à Poly

28 mars 2013

L’électrique a le vent en poupe, c’est incontestable. Poly oriente de plus en plus sa publicité vers le développement durable et je vous présente aujourd’hui le prochain sujet des campagnes de pub pour l’École: Empact Racing, la moto tout-électrique....

Chocolat et théâtre, un festival

27 février 2015

Poly-Théâtre vous invite à assister à sa participation au festival de théâtre FITUM le 3 mars prochain, durant laquelle sera joué Les mangeuses de chocolat. Dans le cadre du Festival International de Théâtre universitaire de Montréal, ou FITUM, Poly-Théâtre présentera Les mangeuses de chocolat de Philippe Blasband. Elodie, Liliane et Marielle, trois femmes n’ayant en commun qu’une passion incommensurable pour le chocolat, décident de consulter une thérapeute pour échapper à leur addiction. Seulement, leur comportement...

À la découverte de Verdi

19 mars 2010

L’Opéra de Montréal présente des œuvres lyriques connues mondialement, comme la Flûte Enchantée. Mais l’Opéra souhaite également aller plus loin, en affichant à sa programmation des œuvres plus en retrait, comme en témoigne Simon Boccanegra, un opéra signé Verdi. Ce n’est pas l’œuvre du compositeur romantique italien la plus connue. Verdi est l’un des compositeurs italiens les plus influents du XIXe siècle, et certains airs de ses opéras sont passés dans la culture populaire,...