Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les cafés étudiants de l’UdeM

Initialement, je devais évaluer le Macrophage, le café des étudiants en biochimie, situé au local E-212 du pavillon Roger-Gaudry.
Toutefois, il s’agit plutôt d’un comptoir alimentaire avec trois vieux sofas : rien qui retire l’attention en général.
À sa décharge, je dois mentionner que les responsables du café ont déjà proposé de faire tomber le mur qui les séparent du « food-court » adjacent pour ainsi obtenir plus d’espace, mais l’administration de l’UdeM a refusé.
Autre fait digne de mention, les tarifs sont très abordables, mais se rendre là-bas requiert un GPS de 500 $, et encore…

Tant qu’à être situé dans les abysses du pavillon Roger-Gaudry, l’équipe d’expédition formé par des membres du Polyscope ainsi que moi-même avions décidé de pénétrer encore plus loin dans les profondeurs de ce bâtiment trop complexe pour le commun des mortels. Nous avons finalement rejoint les environs du café des étudiants en médecine dentaire, et nous avions droit à toute une surprise.

Ambiance et commodités

Tout d’abord, la seule forme de vie présente mis à part les explorateurs venus de Poly étaient les bactéries qui s’activaient à dégrader une vielle pomme. Ensuite, aucun produit n’est vendu ici : il n’y a pas même pas de machine distributrice ni de machine à café ! Toutefois, l’aménagement du local est simplement formidable pour un café étudiant. Il y a une section
« lounge » équipé de 5 sofas en cuir et agrémentée d’un long miroir et d’arbustes décoratifs. Dans une pièce adjacente, il y a une table de billard avec des bâtons facilement accessibles. En fait de commodités, on peut compter trois micro-ondes ainsi qu’un réfrigérateur en-dessous d’un comptoir. Ai-je mentionné que les toilettes sont mixtes ? Le local est situé au I-005, dans le sous-sol du pavillon accessible par l’entrée H-1.
S’y rendre est un peu compliqué, mais le Polyscope offre des visites guidées.

Verdict

Après une houleuse partie de billard, nous sommes partis en nous demandant pourquoi c’est le désert.
Ce café a tellement de potentiel : des soirées qui y seraient organisées feraient sûrement fureur. À moins que les étudiants en médecine dentaire nous cachent quelquechose…




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

L’événement World Press Photo revient à Montréal

11 septembre 2009

Pour la quatrième année consécutive, cette exposition de photojournalisme fait escale à Montréal du 4 septembre au 4 octobre au Musée Juste pour Rire. L’événement World Press est une belle occasion de découvrir en images les moments forts de l’année 2008, mais aussi des animaux venus d’ailleurs ou les grandes compétitions sportives. World Press Photo rassemble 185 photos, sélectionnées par un jury, et circule dans 80 villes. C’est un événement important pour tous les...

Lyon étouffe le Real

26 février 2010

Gerland, mardi dernier, stade de soccer de Lyon en France. Ce stade accueillait l’une des plus grandes affiches de ses huitième de finale de la prestigieuse Champions League. L’Olympique Lyonnais accueillait le Real Madrid. Autant vous dire qu’en arrivant dans ce stade, j’avais peu d’espoir de voir triompher l’équipe française dans ce match. Tous les indicateurs étaient au rouge pour les Lyonnais : contre-performance dans leur championnat national avec une piteuse 4e place, éliminés...

Polytechnique en grève !

11 mars 2005

Poly est en grève ! C'est une première historique. Les hausseurs d'épaules ont remué l'échine et ont organisé une assemblée générale de 890 personnes, soit près du tiers de l'ensemble des étudiants. La majorité s'est exprimée avec force. Le propos était sans équivoque. Le OUI l'a remporté par 595 voix contre 274 pour le NON, et 21 abstensions. Ainsi, le mercredi 16 mars 2005, Polytechnique fermera ses portes, baissera ses fanions, érigera des...