Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les cafés étudiants de l’UdeM

Initialement, je devais évaluer le Macrophage, le café des étudiants en biochimie, situé au local E-212 du pavillon Roger-Gaudry.
Toutefois, il s’agit plutôt d’un comptoir alimentaire avec trois vieux sofas : rien qui retire l’attention en général.
À sa décharge, je dois mentionner que les responsables du café ont déjà proposé de faire tomber le mur qui les séparent du « food-court » adjacent pour ainsi obtenir plus d’espace, mais l’administration de l’UdeM a refusé.
Autre fait digne de mention, les tarifs sont très abordables, mais se rendre là-bas requiert un GPS de 500 $, et encore…

Tant qu’à être situé dans les abysses du pavillon Roger-Gaudry, l’équipe d’expédition formé par des membres du Polyscope ainsi que moi-même avions décidé de pénétrer encore plus loin dans les profondeurs de ce bâtiment trop complexe pour le commun des mortels. Nous avons finalement rejoint les environs du café des étudiants en médecine dentaire, et nous avions droit à toute une surprise.

Ambiance et commodités

Tout d’abord, la seule forme de vie présente mis à part les explorateurs venus de Poly étaient les bactéries qui s’activaient à dégrader une vielle pomme. Ensuite, aucun produit n’est vendu ici : il n’y a pas même pas de machine distributrice ni de machine à café ! Toutefois, l’aménagement du local est simplement formidable pour un café étudiant. Il y a une section
« lounge » équipé de 5 sofas en cuir et agrémentée d’un long miroir et d’arbustes décoratifs. Dans une pièce adjacente, il y a une table de billard avec des bâtons facilement accessibles. En fait de commodités, on peut compter trois micro-ondes ainsi qu’un réfrigérateur en-dessous d’un comptoir. Ai-je mentionné que les toilettes sont mixtes ? Le local est situé au I-005, dans le sous-sol du pavillon accessible par l’entrée H-1.
S’y rendre est un peu compliqué, mais le Polyscope offre des visites guidées.

Verdict

Après une houleuse partie de billard, nous sommes partis en nous demandant pourquoi c’est le désert.
Ce café a tellement de potentiel : des soirées qui y seraient organisées feraient sûrement fureur. À moins que les étudiants en médecine dentaire nous cachent quelquechose…




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Nuit_Nacht_Notte

30 octobre 2009

Nuit_Nacht_Notte... avec un titre comme celui-là, on devine que la prémisse de la nouvelle création de Jocelyne Montpetit prend racine dans cet instant où le soleil se couche et où l’on ferme les yeux pour se transporter dans l’univers des rêves. Ici, la chorégraphe et interprète montréalaise continue son exploration sensorielle des grandes questions existentielles, entrepris avec Faune, présentée l’année dernière à l’Agora de la Danse. Depuis, cette création originale a voyagé à Palerme...

Salon de Détroit 2010

15 janvier 2010

C’est fou comment une crise peut mener à une profonde remise en question : les nouveaux modèles proposés par General Motors et Ford dans le cadre du Salon de l’automobile de Détroit sont très compétents. Ils ont plus de charme que certaines nouveautés étrangères. Voici quelques nouveautés qui ont retenu mon attention cette semaine. Ford Focus 2012 Je suis un fervent partisan de la nouvelle stratégie « One car » de Ford. Fini les...

Bonjour et bonne année 2008 !

30 janvier 2008

Par Alexandre Cloutier-Boutin Afin de bien commencer la nouvelle année, voici quelques nouvelles relatives aux services de l’AEP, ainsi qu’un survol de ce que votre association continue de vous offrir comme services gratuit et toujours aussi utiles grâce au travail de nombreux étudiants qui continuent de s’impliquer. Aramark Vous pourrez sans doute profiter de l’arrivée d’un nouveau chef pour la nouvelle année ! En effet, celui-ci amène son lot de nouveauté dans les différents...