Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Crazy Heart

On pourrait imaginer un remake de début 2009.
En effet après le retour de
Mickey Rourke avec The Wrestler,
cette année nous avons le droit au retour de Jeff Bridges que l’on n’a
pas énormément vue ces dernières années. On pourra se rappeler de son rôle dans Iron Man, mais depuis 5 ans, il n’a pas joué de « grand »
rôle. C’est donc avec un film qu’il a lui-même produit qu’il revient. Mais ce n’est pas le seul grand acteur connu présent dans le film. D’autres acteurs de soutien tels que Colin Farrell et Maggie Gyllenhaal, mais ce sera pour plus tard…

Revenons donc au film, l’histoire peut paraître simpliste, voire un aspect de déjà vu. Un ancien chanteur de musique country va de bar en bar pour jouer ses anciens hits.
Tout le monde le connait et ses fans restent quand mêmes nombreux.
C’est ainsi qu’il voyage énormément et qu’il reste rarement à la même place. À cela rajoutons que c’est un alcoolique chronique. On aurait pu lui mettre en plus un cancer ou une envie de suicide que ca n’aurait pas changé grand-chose. Son nom ? On ne le connait pas mais son surnom est tout aussi atypique d’un vieux film des années 1970, c’est Bad, Bad Blake (on ne va pas chercher trop loin non plus…) et comme il se plaît à le dire « On ne saura que son véritable prénom que lorsque ce sera écrit sur sa tombe »… Enfin vous voyez le personnage, non ? Donc maintenant que l’on a mis le personnage en place, il faut lui trouver une histoire…
Pour le retour de Jeff Bridges, les scénaristes n’allaient pas lui mettre une histoire à l’eau de rose à la
Brokeback Mountain, mais plutôt une histoire d’amour avec une fille plus jeune que lui. Donc c’est ainsi qu’il fait la connaissance de Jean Craddock, jeune journaliste d’une petite ville qui va interviewer Bad. Qu’est ce que l’on pourrait rajouter de plus à cette histoire qui semble tout à fait idyllique ? Un enfant bien sûr ! Donc maintenant Jean Craddock est une mère au foyer, élevant seule son enfant. Donc ça y est l’histoire est posée et je vous laisse imaginer la suite…

Bon tout ceci pourrait paraitre cliché et à ma grande surprise cela marche ! Ma première crainte en allant voir ce film était qu’il soit beaucoup trop tourné vers Jeff Bridges et son retour en tant qu’acteur principal mais pourtant ça marche ! Les chansons sont tout à fait appropriées et l’on ne s’étonne même pas qu’il ait reçu un Golden Glode. D’ailleurs pour continuer dans la même lignée on peut remarquer que The Wrestler,
avait lui aussi gagné le Golden Globe
de la meilleure chanson. Puis de toute façon on remarque qu’un film sans bonne musique ne marche pas. Donc ce film est d’abord pour les amateurs de country puisqu’il ne tire pas son épingle du jeu en étant des plus particuliers, les spectateurs trouveront leur compte entre l’histoire et l’abondance de musique.
D’ailleurs, Jeff Bridges ne fais pas seulement que jouer un simple rôle, il est également l’interprète de la chanson Crazy Heart et c’est peut-être cela qui lui a valu un Golden Globe. Tiens donc encore un Golden Globe pour ce film. À noter que l’an dernier aussi Mickey Rourke avait gagné un golden globe, ce qui avait fait décoller sa carrière…

Enfin le jeu des acteurs secondaires est d’une grande qualité. En effet on retrouve des acteurs comme Colin Farrell qui avait un peu disparu avec la naissance de son fils. Il interprète le « poulain » de Bad, qui a un succès fou grâce aux chansons et à l’éducation de Bad. Etonnamment naturel, il apporte une profondeur à l’histoire. On remarquera aussi
Maggie Gyllenhaal (remarquée dans The Dark Night en Rachel Dawes) qui joue d’une merveilleuse manière, et qui apporte un peu plus d’humanité au personnage de Bad Blake qui vit dans l’alcool et sans avoir de but précis.

En tout cas, il mérite ses deux
Goldens Globes et on ne peut que lui souhaiter de continuer sur la même lancée. C’est donc un film à aller voir non pas pour l’histoire en elle-même car elle n’apporte pas grand-chose mais plus pour la qualité musicale de l’oeuvre. Et si vous êtes en plus fan de country alors ce film est pour vous. Crazy Heart, un film pour une soirée tranquille.

Mots-clés : Cinéma (60)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.