Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Semaine de l’environnement 2010

Cette semaine, je ne vous confierai pas ma quête existentielle qui consiste à trouver le papier de toilette idéal, soit brun (donc non blanchi) et fait bien sûr de papier re-re-recyclé post-consommation. Je ne vous inciterai pas non plus à aller manifester sur la colline parlementaire en vue du prochain sommet de l’ONU sur le climat. Au fait, j’vais être honnête avec vous : depuis le début de la présente session, il manque beaucoup de chair autour de ma chronique. Ça ne s’explique pas par une tentative de me convertir au végétarisme, mais par le dévouement de deux comités dans l’organisation de la semaine de l’environnement qui se déroule à l’École Polytechnique du 21 au 29 janvier.

Ainsi, vous aurez deviné que PolySphère est dans le coup… Eh oui, sacré PolySphère ! Qu’est-ce qu’elle va essayer de vous faire gober durant la semaine de l’environnement ? Va-t-on encore vous traumatiser avec le réchauffement climatique ou vous faire réaliser l’ampleur de la crise énergitique que la société va devoir affronter dans les prochaines décennies ? Au fait, pour les organisateurs de la semaine de l’environnement, les diverses activités ont tout un autre sens. D’ailleurs, le comité organisateur est également composé du Club des ingénieurs entrepreneurs (CIE) et, depuis l’année passée, leur présence dans l’organisation rend la semaine assez savoureuse.

Ainsi, non seulement les diverses activités servent à intégrer l’environnement dans l’ingénierie et vice-versa, mais il y a une perspective intéressante vers le milieu entreprenarial. Entre autres, par le biais d’une journée carrière en environnement (jeudi 28 janvier) qui se transforme à la fin de la journée en un vins et fromages, les participants ont l’occasion d’effectuer du réseautage et d’échanger avec des acteurs importants du campus en termes d’environnement et de développement durable. Si vous voulez être présents au vins et fromages de la semaine de l’environnement 2010, songez sérieusement à acheter un billet en prévente pour la modique somme de 10 $ en passant par l’un de nos kiosques du midi (www.polysphere.ca).

Enfin, en attendant de nouvelles anecdotes sur mes crises de nerfs environnementaux, vous êtes chaleureusement invités à toutes les activités de la semaine.

Articles similaires

TranShit introduit le commerce égotable

25 septembre 2009

Vous êtes tannés de vous faire harceler par des gens comme moi qui font la promotion du commerce équitable ? Bonne nouvelle ! Transfair, l’organisme à but non lucratif qui régit la certification équitable au Canada, subit une baisse de popularité en raison de l’émergence de la multinationale TranShit. Celle-ci vient tout juste d’introduire la certification égotable qui vous assure que vos biens de consommation ont été produits dans des conditions déplorables afin que vous...

Je veux me torcher avec du papier brun !

30 octobre 2009

Un Américain nécessiterait 39 kg de papier de toilette par an pour assurer la propreté de ce qui inhume dans son intimité. Personnellement, je trouve que ça fait une méchante chiée de papier pour entretenir un péteux et ses alentours. Au fait, j’exagère, ça ne doit pas faire tant de rouleaux que ça si on tient compte du fait qu’une importante proportion de papier hygiénique est vendue en épaisseur multiple tout en étant imprégnée d’une...

Une baleine a échoué devant ma porte

19 septembre 2002

Ce matin, vous ne me croirez pas, une baleine a échoué devant ma porte. Je n'ai pas voulu la déranger. J'ai cru qu'elle avait passé la soirée dans Dieu sait quel bar et qu'elle s'était retrouvée là par inadvertance. J'ai même eu l'outrageante idée que cette pauvre bête prenait un somme devant chez moi. Mais le soir, revenu de Poly, l'animal gisait à ma porte, inerte. Je compris là seulement qu'elle ne se sentait...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Incube et succube : les esprits violeurs

13 février 2004

Carlotta se brossait les cheveux. À peine fut-elle allongée dans son lit que… la chose, impressionnante, énorme, se fraya un chemin jusqu'à elle. Carlotta souffrait ; la chose qui l'avait pénétrée si vite, l'éperonnait maintenant avec violence. Elle n'avait plus l'impression d'être un être humain…encore moins d'avoir affaire à un être humain. Cette histoire peut paraître comme de la science-fiction. En vérité ces lignes sont tirées d'un roman de Frank De Felitta dont a...

En vedette cette semaine, la LNI

3 mars 2006

Eh bien oui, votre chroniqueur préféré a remis ça encore cette semaine avec la LNI. Décidemment, c’est qu’il ne se tanne pas lui d’assister à ces spectacles d’improvisation haut en couleurs. Surtout quand il y va accompagné d’une jolie demoiselle... En cette semaine de relâche (pour les non universitaires évidemment, notre tour s’en vient!), la Ligue Nationale d’Improvisation organisait mardi dernier un match spécial entre les étoiles actuelles de la ligue et ses légendes....

3 avril 2007 : Les trois vecteurs

3 avril 2007

J’aime quand le quotidien me fracasse de petites révélations. Des vérités qui me tombent dessus quand je n’attends plus rien, pour me transcender tout à coup l’existence. Malheureusement, la vie manque de foudre et me laisse la plupart du temps errer dans mon flou coutumier. Je vous présente ma 33e Chronique Névrotique. Je lui ai donné naissance en 2003 et depuis, elle est le maître et moi, l’élève. Aujourd’hui, je lui suis très reconnaissante...