Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Semaine de l’environnement 2010

Cette semaine, je ne vous confierai pas ma quête existentielle qui consiste à trouver le papier de toilette idéal, soit brun (donc non blanchi) et fait bien sûr de papier re-re-recyclé post-consommation. Je ne vous inciterai pas non plus à aller manifester sur la colline parlementaire en vue du prochain sommet de l’ONU sur le climat. Au fait, j’vais être honnête avec vous : depuis le début de la présente session, il manque beaucoup de chair autour de ma chronique. Ça ne s’explique pas par une tentative de me convertir au végétarisme, mais par le dévouement de deux comités dans l’organisation de la semaine de l’environnement qui se déroule à l’École Polytechnique du 21 au 29 janvier.

Ainsi, vous aurez deviné que PolySphère est dans le coup… Eh oui, sacré PolySphère ! Qu’est-ce qu’elle va essayer de vous faire gober durant la semaine de l’environnement ? Va-t-on encore vous traumatiser avec le réchauffement climatique ou vous faire réaliser l’ampleur de la crise énergitique que la société va devoir affronter dans les prochaines décennies ? Au fait, pour les organisateurs de la semaine de l’environnement, les diverses activités ont tout un autre sens. D’ailleurs, le comité organisateur est également composé du Club des ingénieurs entrepreneurs (CIE) et, depuis l’année passée, leur présence dans l’organisation rend la semaine assez savoureuse.

Ainsi, non seulement les diverses activités servent à intégrer l’environnement dans l’ingénierie et vice-versa, mais il y a une perspective intéressante vers le milieu entreprenarial. Entre autres, par le biais d’une journée carrière en environnement (jeudi 28 janvier) qui se transforme à la fin de la journée en un vins et fromages, les participants ont l’occasion d’effectuer du réseautage et d’échanger avec des acteurs importants du campus en termes d’environnement et de développement durable. Si vous voulez être présents au vins et fromages de la semaine de l’environnement 2010, songez sérieusement à acheter un billet en prévente pour la modique somme de 10 $ en passant par l’un de nos kiosques du midi (www.polysphere.ca).

Enfin, en attendant de nouvelles anecdotes sur mes crises de nerfs environnementaux, vous êtes chaleureusement invités à toutes les activités de la semaine.

Articles similaires

En attendant l’ultimatum climatique…

9 octobre 2009

Vous croyez que le réchauffement planétaire ne vous concerne tout simplement pas parce que vous comptez être morts lorsque nous subirons les effets les plus dévasteurs de ce phénomène, en tenant compte bien sûr que vous ne prévoyez pas avoir d’enfants ? Vous pensez que c’est un problème qui ne concerne pas notre coin du globe terrestre et que les pays concernés pourront se débrouiller seuls avec leurs problèmes ? Eh bien, vous êtes une bande...

Plus vert que blanc ? – Élections municipales

23 octobre 2009

Le 1er novembre 2009 se tiendront des élections municipales. À Montréal, ce n’est évidemment pas les plateformes électorales qui font la couverture des médias, mais bien sûr des scandales reliés aux candidats. Tout récemment, Benoit Labonté, le bras droit de l’opposition officielle, a été expulsé de Vision Montréal pour avoir accepté des pots de vin. Avec de telles histoires de manque d’éthique qui courent les rues, tout le monde tente de se blanchir et...

Questionnement : un comportement durable

10 septembre 2010

Êtes-vous en train de vous demander s’il est pertinent de lire la présente chronique ? Malheureusement, vous êtes tombés sur la seule question qui ne vaut pas la peine d’être posée ! D’un autre côté, si vous vous demandez pourquoi cet article ne contient que trois colonnes de texte, vous avez frappé un point faible. Oui, je l’avoue, je n’ai pas beaucoup de contenu pour un article cette semaine. En revanche, PolySphère va se...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+