Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Magie à l’opéra

L’Opéra de Montréal propose jusqu’au 21 novembre le chef-d’œuvre de Mozart La Flûte Enchantée à la salle Wilfrid Pelletier. Créé à la fin du 18e siècle, cet opéra apporte des modifications par rapport aux opéras de l’époque : c’est un mélange d’opéra sérieux, comique, lyrique, …

Argument : le prince Tamino (John Tessier), poursuivi par un serpent monstrueux, tombe évanoui. Il est sauvé par trois dames d’honneur de la Reine de la Nuit, qui repartent prévenir leur maîtresse de l’arrivée du prince. Tamino revient à lui et fait la rencontre de Papageno (Aaron St. Clair Nicholson), un oiseleur, lui aussi au service de la Reine. Vantard et menteur, Papageno prétend avoir tué le serpent. Les trois dames reviennent et punissent Papageno pour son mensonge. Elles montrent ensuite à Tamino un portrait de Pamina (Karina Gauvin), fille de la Reine de la nuit ; le prince tombe immédiatement amoureux d’elle. La Reine de la Nuit (Aline Kutan) apparaît et demande à Tamino de sauver sa fille de Sarastro (Reinhard Hagen), qui l’a enlevé. Tamino accepte. Pour l’aider dans sa mission, les trois dames lui donnent une flûte enchantée. Elles chargent Papageno d’accompagner Tamino et lui remettent des clochettes magiques. Les deux hommes partent, guidés par trois esprits. Ils vont rencontrer Sarastro, qui est en fait mage de la vérité et de la vertu alors que la Reine dévoile son vrai visage en reine des ténèbres. Pour être digne de la princesse, Tamino doit surmonter trois épreuves destinées à éprouver sa sagesse. Papageno est à nouveau chargé de l’accompagner. Il est souvent tenté d’abandonner, mais la perspective de trouver une compagne l’aide à se montrer courageux. A l’issu de ces épreuves, Tamino et Pamina sont enfin réunis, et Papageno trouve sa Papagena (Lara Ciekiewicz).

Cet opéra est très accessible : l’histoire est simple (un prince veut conquérir sa princesse) et magie et animaux de toutes sortes sont présents tout au long de l’œuvre. Elle se veut comme le théâtre populaire. On retrouve beaucoup de dialogues parlés et la musique est très enjouée. Mais plusieurs éléments compliquent cet opéra. La symbolique aux francs-maçons est très présente, ne serait-ce que par le rite initiatique que doit suivre le héros. Le chiffre trois est également très présent tout au long de l’œuvre, chiffre qui a une grande importance chez les francs-maçons. La musique est bien adaptée à chaque catégorie de personnages : pour les gens ordinaires, la musique est joyeuse alors que pour les personnages royaux elle est beaucoup plus technique. Pour les personnages divins la musique emprunte à l’opéra sérieux, elle est quasi surnaturelle.

La distribution est excellente : Aline Kutan, qui a déjà interprété la Reine de la nuit, interprète ses airs avec une facilité impressionnante, notamment « Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen » dans l’acte II. Aaron St. Clair Nicholson anime toute la soirée avec le rôle du comique Papageno. Enfin, Karina Gauvin est très convaincante en Pamina et interprète très bien son rôle. La mise en scène, dirigée par Kelly Robinson est très réussie. Notons que les costumes et les décors de cette production sont réalisés par l’excellent peintre anglais David Hockney.

Mots-clés : Musique (217)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Suggestions Francos 2010

31 mai 2010

Sexy Sushi Cabaret Juste Pour Rire, vendredi 11 juin Sexy Suhi, c’est un peu comme le nyotaimori, pratique japonaise qui consiste à servir des sushis, sashimis et makis sur le corps d’une femme : c’est étrange, inhabituel, chambré à 37°C et ça goûte le poisson. Le groupe d’électroclash français composé de Rebeka Warrior et de Mitch Silver, ne fait pas dans la dentelle. Attendez-vous à vous faire bousculer, à voir voler beaucoup d’objets, à entendre...

Femmes à coudre: plongez dans la réalité des femmes de différentes origines

14 septembre 2007

Par Marilyn Chindje La question des immigrants et de leurs bagages culturels est à l’ordre du jour depuis quelque temps dans les médias que les discussions autour au souper ou alors de quelques bouteilles de bières. Il y a justement une commission (la commission Bouchard-Taylor), dont on parle beaucoup cette semaine, qui se penche justement sur la question. Moi je voudrais justement vous parler d’une toute approche qu’une équipe à mis en œuvre pour...

Les Grands Explorateurs

20 octobre 2006

Le film Venise la magnifique a lancé la 34e saison des Grands Explorateurs. Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, les Grands Explorateurs projettent chaque année et partout au Québec une série de reportages sur des pays, des régions ou des villes. La particularité de ces films est qu’ils sont commentés en direct par leur réalisateur, ce qui donne l’impression d’écouter un ami racontant son voyage. Dans la pure tradition des Grands Explorateurs,...