Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le cirque et la danse au service de la poésie

Le spectacle Un orteil dans le vide a été présenté à la TOHU à la fin du mois d’octobre. C’est le deuxième événement gratuit se déroulant dans cette salle, après l’Atelier de création de l’ÉNC En plein corps. Cette soirée a débuté avec Stairway, spectacle de danse urbaine. Présenté dans le cadre des Têtes premières, qui propose une sélection d’artistes émergents, le collectif Stairway a réalisé un mélange énergique de popping, de lacking, de waacking, de danse expérimentale et de théâtre. La chorégraphie est signée par Michel « Boombeast » Lim, Handy « MonstaPop » et Samantha « Sam-I-am », qui font également partis de ce collectif.

Après cette première partie, Un orteil dans le vide a fait son entrée sur la piste. Ce spectacle met en scène deux corps qui se portent et se supportent, se tentent la main à travers le vide, dansent… C’est une mosaïque d’images qui parlent de la rencontre, de l’absence, du deuil et d’émotions qui passent et parfois nous dépassent. Un orteil dans le vide est un savant mélange de danse et de poésie, souligné par la présence de la Roue allemande. Les deux corps, obligés de partager cet espace clos, nous présentent toute une série d’émotions souvent issues de sentiments forts. Mais à aucun moment le spectacle tombe dans la tristesse. Les deux artistes utilisent la danse contemporaine pour présenter et amener ces sentiments. Ces deux corps, rythmés par la musique légère et jamais oppressante, illustrent très bien les émotions et les communiquent très bien au public. La roue, présente du début à la fin, ne devient plus qu’un accessoire, un guide qui conduit l’histoire.

Un orteil dans le vide est une création de Sandy Bessette et de Marie-Claude Roulez, avec la participation de Frédéric Lemieux-Cormier. Sandy Bessette et Marie-Claude Roulez, réunies par le thème peu commun du deuil chez l’enfant, sont issues de deux formations différentes. Sandy Bessette possède un baccalauréat de l’UQAM et a une formation de danseuse et Marie-Claude Roulez est diplômée de l’École nationale de cirque en Roue allemande solo et duo. Ce spectacle a déjà été joué plusieurs fois en France et au Québec ainsi que dans plusieurs festivals.

Image article Le cirque et la danse au service de la poésie 477

Crédit photos : Zacharie Djossou

Mots-clés : Cirque (54)

Articles similaires

Cirque Invisible : Thiérrée et Chaplin au Québec

16 juillet 2011

Le duo mythique Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin, les célèbres créateurs du Cirque Invisible, sont à l’affiche du Théâtre Outremont pour la première fois au Québec depuis leur début – il y a 40 ans. Le Cirque Invisible est leur troisième création, qu’ils jouent depuis 21 ans et qui est en perpétuelle évolution. Le spectacle est une succession de tableaux qui alterne entre les deux artistes. Jean-Baptiste Thierriée joue un prestidigitateur espiègle, vêtu de...

Voyage acrobatique

2 octobre 2009

La TOHU accueille jusqu’au 2 octobre les Français Compagnie XY pour une série de représentations de leur spectacle Laissez-porter. Les six artistes de la troupe nous entraînent dans un monde imaginaire pendant une heure grâce à une seule technique parfaitement maîtrisée : les portés acrobatiques. Être déporté et se laisser transporter mène parfois très loin. Tellement loin qu’il devient nécessaire de se cramponner à quelque chose de tangible pour ne pas se laisser prendre...

Le Festival Mondial du Cirque de Demain fête ses 30 ans !

20 février 2009

Pour la première fois depuis sa création, le Festival Mondial du Cirque de Demain quitte Paris pour une édition spéciale présentée à Montréal, en hommage à l’importance qu’a la métropole québécoise dans le monde du cirque de nos jours. Créé en 1979, ce festival rassemble les meilleurs artistes pour un concours international. Comparé aux Olympiques du monde circassien, le festival a pour but de dénicher les futurs talents du cirque de demain. Cet événement...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

24 heures pour sauver le Colonel Padafi

3 novembre 2017

Une famille en or Lorsqu’un père de famille décide de dévoiler son passé d’espion à ses six enfants, il s’attend à tout sauf… à ce que quatre d’entre eux, interloqués, confessent à leur tour qu’ils font partie de la « grande maison ». Les deux autres, plus réfractaires, se demandent ce qu’ils ont fait pour mériter d’être mêlés à de telles affaires! D’autant plus que le fils aîné se voit confier une mission de...

Comment brutaliser une Maison de la Culture

12 mars 2010

Les mots « show de heavy métal gratuit », lorsque présentés dans cet ordre, sont capables de m’emplir d’une incomparable vague de scepticisme. En général, on s’attend à ce genre de prestation de la part d’un groupe débutant, tentant de se faire un nom. Vous imaginerez ma surprise, sexy lecteurs, lorsque j’appris que le groupe québécois Les Ékorchés allait justement présenter un tel évènement. J’ai déjà, dans une précédente itération de mes chroniques sur-testostéronées, glissé...

Semaine de la mode de Montréal

18 février 2011

La Semaine de la mode de Montréal est un évènement reconnu qui a été créé en 1998 et dont le but est de promouvoir à l’international l’industrie montréalaise de la mode et du vêtement au Québec. Du 7 au 10 février derniers se tenait à Montréal sa 20ème édition après celle de Paris et juste avant celle de New York. La mode, c’est ce monde de paillettes et de strass, un monde de beauté,...