Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Voyage acrobatique

La TOHU accueille jusqu’au 2 octobre les Français Compagnie XY pour une série de représentations de leur spectacle Laissez-porter. Les six artistes de la troupe nous entraînent dans un monde imaginaire pendant une heure grâce à une seule technique parfaitement maîtrisée : les portés acrobatiques.

Être déporté et se laisser transporter mène parfois très loin. Tellement loin qu’il devient nécessaire de se cramponner à quelque chose de tangible pour ne pas se laisser prendre par l’étourdissement. Les trois duos de mains à mains se détachent de leur quotidien, tout en y gardant une emprise : la main sur une valise ! Cette valise a une présence rassurante, mais tous ont envie qu’elle devienne plus qu’un accessoire : plutôt un partenaire de jeu.

Ce spectacle incarne le « nouveau cirque » français. Sur scène, trois duos – trois voltigeurs, trois porteurs –, neuf valises et trois planches. La scène devient toutes sortes de lieux imaginaires. Leur performance, entièrement muette, est soulignée de temps en temps par quelques bruitages ou quelques accords tout au plus. Ces longs silences sont chargés d’émotions et en énergie, tellement les six acrobates enchaînent les portés plus impressionnantes les unes que les autres. La musique vient souligné ces émotions, mais ne les créé pas. Plutôt que de raconter une histoire, ce spectacle amène de façon abstraite la notion de voyage et d’exil à l’aide de valises, qui deviennent plus que de simples accessoires. La compagnie embarque le public avec eux, chacun se fait son histoire. Cette histoire garde des points communs pour tous : elle est poétique, touchante et humoristique.

Fondée par deux professeurs de l’École de Cirque de Lomme (Nord, France), la Comagnie XY comprend des membres issus des grandes écoles de cirques françaises, le Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne et l’École de Cirque de Châtellerault.

Mick Holsbeke fait la première partie de ce spectacle. Nouveau diplomé de l’École nationale de Cirque, il présente N’importe quoi : un clown jongleur qui a le don de s’émerveiller des objets de la vie de tous les jours. Mick Holsbeke était également à l’affiche du spectacle de clôture de l’École nationale de Cirque et a participé aux spectacles Arts de Rue du Festival Juste pour Rire. Il présente ici son premier numéro solo.

Prochain événement à la TOHU

Les 16, 17 et 18 octobre prochains, la TOHU propose aux amateurs de cirque d’assister gratuitement à En plein corps, l’atelier de recherche et de création des finissants et dîplomés de l’École Nationale de Cirque. Une belle occasion de découvrir de jeunes artistes qui façonnent le cirque d’aujourd’hui. Ce rendez-vous mettra à l’honneur l’expérimentation, qui sera au cœur de la démarche. Au programme : cerceau aérien, trapèze double, corde volante, acrobatie au sol, sangles aériennes et trapèze ballant. Mis en piste par Estelle Clareton, En plein corps est un voyage physique dans un parcours insolite et hallucinatoire. Un être, égaré entre réalité et fiction, sera rejoint par des personnages colorés, monstrueux, charmeurs, voire mythiques.

Horaire : vendredi le 16 octobre et samedi le 17 à 20h, dimanche le 18 à 15h à la TOHU.

Mots-clés : Cirque (54)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.