Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Un oeil sur le monde

Un regard pas si objectif sur un résumé de ce qui se passe dans le monde en ce moment.

Massacre en Guinée Conakry

157 personnes tuées par balles et 1200 blessés ce lundi 28 septembre dans un guet apens orchestré par les militaires de la junte au pouvoir. Actes de barbarie, viols, violence envers les opposants. Du jamais vu en Guinée.

Ce pays ne vous dit peut-être rien, c’est un petit pays sur la côte ouest de l’Afrique, juste en dessous du Sénégal. C’est le plus gros producteur de bauxite au monde. Et malgré le fait qu’il n’y ai eu que des dictateurs dans cette jolie République, le pays était calme et les guinéens semblaient résolus à adopter une expression typiquement québécoise : « c’est pas si pire ». En tout cas, cette époque est révolue. Le lendemain de la mort du président Lansana Conté il y a un an, un militaire, Dadis Camara, a décidé de prendre un pouvoir temporaire avant de faire de nouvelles élections en janvier où il ne devait pas se présenter. L’espoir d’un vrai changement était né, mais la trahison pointait quand il a envisagé qu’en tant que « fils du pays » il pouvait lui aussi se présenter. Les opposants se sont réunis dans le stade de Conakry lundi dernier pour montrer leur opposition : les militaires ont attendu que tout le monde rentre, ont fermé toutes les issues sauf une petite et ont ouvert le feu.

Seule une pression internationale pourrait éviter au pays de s’embraser en entraînant dans sa descente les pays environnants déjà fragilisés par de récentes guerres civiles.

Kadhaficherche où planter sa tente

Il devait venir au Canada, à Terre-Neuve, le mardi 29 septembre, mais il a annulé. On ne sait ni pourquoi il voulait venir, ni pourquoi il a annulé. Mais il est comme ça Kadhafi, tout en contradictions. D’abord son pays accueille en héros l’auteur de l’attentat de Lockerbie, en Écosse, qui a coûté la vie à 270 personnes à la suite de l’explosion d’un avion peu après le décollage. L’auteur de l’attentat survenu en 1988 avait été remis en liberté, car atteint d’un cancer en phase terminale. Et maintenant, 21 ans après, Muammar Kadhafi présente ses condoléances aux familles des victimes. Au moins aura-t-il trouvé où planter sa tente : aux Nations Unies où sa présence est plus remarquée que l’absence du premier ministre Harper qui préférait discuter avec le maire de New York à ce moment-là. Après le premier discours timide de Obama devant l’ONU, Kadhafi inaugure aussi sa première fois, mais en grande pompe. Il a dénoncé le droit de véto des 5 membres permanents du Conseil de sécurité, leur rappelant que 65 guerres ont éclaté depuis la création de l’organisation et que toutes les nations sont égales.

Crise de finances publiques

Le gouvernement Charest entend aller chercher de quoi renflouer son budget dans les poches des contribuables et ne pas tenir sa promesse de ne pas hausser les tarifs du bloc patrimonial d’Hydro-Québec. Hydro-Québec possède un « bloc patrimonial » de 165 térawattheures dont le prix est fixe et qui permet de payer une partie de l’électricité moins chère. Mais Hydro-Québec augmente déjà ses tarifs depuis 5 ans et prévoit d’augmenter encore de 8 % ces 5 prochaines années. La facture sera salée : une maison moyenne dépensera 265 $ de plus en électricité par an.

Finalement, on veut faire payer à la majorité un déficit qui a bénéficié aux plus riches. Comme dans la financière agricole, où la chute des prix de l’industrie porcine due à la psychose de la grippe porcine a été payée aux deux tiers par les contribuables : 560 millions de dollars seulement l’an passé. Et puisque la prime est à la tête, les plus gros producteurs reçoivent le plus d’argent.

Le Dalaï-Lama, à la recherche d’un symbole

Le Dalaï-Lama est au Canada pour une tournée qui l’a amené au Sommet de la paix à Vancouver le dimanche 27 septembre. Il sera à Montréal au Centre Bell samedi pour un discours intitulé « L’Éducation du cœur : la puissance de la compassion ».

Mais en fait à quoi sert le Dalaï-Lama ? Bon, je sais qu’il a reçu le prix Nobel de la paix en 1989. Et que c’est un chef spirituel tibétain. Donc ce n’est pas un chef d’État, c’est un peu comme un homme religieux qui aime la paix et qu’on invite partout. Pourquoi ? Pour faire bonne figure et montrer qu’on aime la paix dans le monde alors que rien qu’en Afghanistan on recensait 134 Canadiens morts depuis l’arrivée des troupes. Mais peut-être le Dalaï-Lama sert-il à se dire, l’instant d’un de ses discours, que la paix entre les peuples est possible et nécessaire. Ensuite il s’en va ailleurs, on l’oublie, mais on se sent plus léger. Merci Dalaï-Lama.

iPhone, espionner devient un jeu d’enfant

Une nouvelle application pour iPhone, Date Check, permettra de réaliser le plus grand fantasme des inconditionnels de Facebook.

On pourra tout savoir d’une personne qu’on vient de rencontrer sans même devoir lui demander d’être son ami. Encore mieux, on aura accès à son casier judiciaire, son emploi, et plein d’autres choses d’ordre privé avec uniquement son nom et son numéro de téléphone ou son courriel. Malheureusement cette application n’est disponible qu’aux États-Unis, glorieux pays où le droit à la propriété privée est plus important que le droit à une vie privée.

6e Jeux de la francophonie au Liban

Cérémonie d’ouverture en musique dans le stade de Beyrouth. 3000 jeunes ont défilé, sportifs ou participants aux joutes culturelles. La star du Liban était au rendez-vous : Majida El Roumi a fait se lever les presque 30 000 personnes présentes, puis Youssou N’Dour a pris le relais. Il en a profité pour lancer un message de paix pour le Liban. Il faut savoir que ce pays a éprouvé plusieurs guerres l’espace de ces 40 dernières années. La dernière en date était, on le rappelle, en 2006.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Gouvernance libérale ou la valse aux adieux

29 août 2003

Charest, merde à toi ! Voici un cri simple, concis, qui dit bien ce que l'on commence à penser du nouveau mandat du parti libéral du Québec. Un mandat sous le signe du régime minceur, puisque le gouvernement a décidé de spolier tous les secteurs où l'État offrait la garanti d'un soutien financier quelconque. Tout cela dans la perspective d'une baisse d'impôt massive, salutaire pour une prochaine réélection à ce qu'on dit dans les...

John Legend au Métropolis

4 septembre 2009

De passage à Montréal pour présenter son dernier album, Evolver, le chanteur de soul/R’N’B John Legend s’est arrêté au Métropolis le 17 août. Dans une salle pleine à craquer, nous avons d’abord eu droit à la prestation d’un de ses protégés, Vaughn Anthony. Cette dernière fut plutôt bien appréciée par un public (essentiellement féminin), transporté par le style vocal se rapprochant de celui de l’hôte de marque de la soirée (ou alors par la...

Culture Gui-iK : Steve Jobs : iDead

7 octobre 2011

Steve Jobs est mort, vive Steve Jobs. Il est coutume de ne plus parler en mal de quelqu’un qui vient de mourir. Pour ceux qui le savent, je suis un fervent défenseur de la cause libre, et donc de la cause anti-Apple. Mais aujourd’hui est quand même une journée de deuil pour la communauté geek. Que l’on aime, ou que l’on n’aime pas Apple, que l’on comprenne ou non la vision de Steve Jobs,...