Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Pop Montreal

«Quoi ? Encore de la culture ? Je commence à en avoir assez de lire des articles à propos de groupes dont j’ai rien à faire et de festivals qui m’ennuient. » Eh oui, encore de la culture. Eh oui, pourquoi pas ?
Il est vrai que cette année on vous a beaucoup entretenu de sujets « culturels » : entrevues avec des groupes de musique, compte-rendus de spectacles, recommandantions pour des concerts à venir ou portraits de groupes. Pour ce volume, il faut dire que le Polyscope s’est donné comme objectif de profiter de son tirage et de ses nombreux points de distribution sur tout le campus de l’Université de Montréal pour permettre aux auteurs de faire découvrir des sujets qui leurs sont chers aux lecteurs. Découvrir des coins peu connus de l’île de Montréal, des contrées de l’Écosse, des moyens de consommer de façon plus écologique ou des moyens de participer à la vie culturelle de Montréal.
Dans les dernières semaines, nous avons tenté de transmettre l’envie de sortir le temps d’une soirée pour oublier les soucis de la journée et tenter de découvrir des nouveaux artistes pour remplir des disques durs avec leurs albums ou, pour les plus hardcore parmi nous, de remplir les rayons de nos bibliothèques avec des vinyles. Alexandre Galliez a présenté un répertoire de quelques salles à Montréal ainsi que les activités qui s’y dérouleront au cours de l’automne, William Sanger et moi avons couvert plusieurs évènements dont les Piknic Électronik et Éric Deschambault nous a livré un compte-rendu du spectacle Love du Cirque du Soleil, en direct de Las Vegas.

Des fois, naturellement, nous faisons face à une certaine réticence face à la question des sujets culturels. La couverture du numéro 2 de cette année mettait en vedette une photo du Piknic Électronik de Ninja Tune, prise à la fin du mois d’août dernier. Non seulement cette photo a-t-elle été retenue par Bande À Part, la radio alternative de Radio-Canada en plus de nous valoir des passes pour Pop Montreal, mais l’édition de ce journal est l’une de celle qui s’est le mieux écoulée sur l’ensemble du campus et a été consultée à plusieurs centaines de reprises dans sa version PDF sur notre site web. Malgré cela, à la réunion hebdomadaire du Polyscope de la semaine suivante, nombreux sont ceux qui ont affirmé être mystifiés par la couverture. « On sait pas qui c’est ! ». D’accord, OK. Mais si vous aviez lu l’article en plus de consulter la bulle technique en page 2, vous auriez su de qui il s’agissait. Peut-être y a-t-il trop d’étrangers dans notre comité (ou peut-être qu’aucun n’a pris la peine de lire l’article en question), toujours est-il qu’il semble nécessaire de faire découvrir à certains qu’il faut lire l’article pour découvrir de qui il s’agit. J’adore devoir expliquer les choses simples.
Parce que lorsqu’il s’agit de s’ouvrir à de nouvelles choses, il est important de parcourir la moitié du chemin de part et d’autre, pour pouvoir se rencontrer au milieu. Notre objectif est de présenter des artistes de façon à les faire découvrir à nos lecteurs. Ceux qui les connaissaient déjà pourront s’informer du compte-rendu de l’évènement alors que ceux qui ne les connaissaient pas pourront les découvrir. Dans le second cas, nous pouvons vous fournir toutes les descriptions et photographies possibles, il n’en tient finalement qu’à vous de le consulter.

C’est un peu dans cet objectif que nous couvrons cette semaine le festival Pop Montreal, dernier grand rendez-vous de l’année 2009 pour les amateurs de musique. Déjà triste de songer au fait que la prochaine occasion de se retrouver pour profiter d’un concert sera lors de l’Igloofest 2010 en janvier prochain. Pas facile pour nous, habitués à nous réunir dans le cadre de festivals pour passer quelques heures ensemble sur fond musical, le plus souvent avec une bière à la main (quand elle n’est pas trop chère).

C’est ainsi pour partager nos découvertes, entre nous et avec vous, que nous vous invitons à vous joindre à nous dans le cadre de Pop Montreal. Que ce soit à pied, en bus ou à vélo, venez nous accompagner le temps de quelques concerts, parce que le plaisir se partage si bien.
J’en profite même pour vous lancer un défi. Bien que le festival tire maintenant à sa fin, profitez des derniers soirs qui restent jusqu’au dimanche 4 octobre pour aller voir au moins trois concerts que vous ne seriez pas allé voir en temps normal. La liste des suggestions possibles est longue puisque tous les genres sont dignement représentés pour cette édition 2009 du festival, du turbo crunk au rock indie, sans oublier le folk et l’électronique. De tout pour tous.

Prenez le temps de vous aventurer vers des genres musicaux avec lesquels vous n’êtes pas familiers, qui sait, vous serez peut-être agréablement surpris. Tentez de conserver l’esprit ouvert et de laisser de côté vos préjugés, sinon l’exercice est futile. Accompagnez-nous durant le festival, venez partager vos découvertes avec nous dans un article ou juste en prenant une bière au local, on veut savoir ce que vous avez à raconter à ce sujet.

Là-dessus, je vous souhaite un bon festival, plein de surprises et de découvertes. Accumulez-vous des heures de crédit de sommeil pour nous revenir en force lundi et nous faire part de votre fin de semaine.

Vendredi 2 octobre

13:00-19:00 BBQ & music , Notman House (51 Sherbrooke O)

21:15-22:15 Kid Koala presents The Slew , La Tulipe (4530 Papineau)

21:30-22:30 Duchess Says , Le National (1220 Ste-Catherine E)

22:40-23:20 Hexes and Ohs , Il Motore (179 Jean-Talon O)

01:00-02:00 Japandroids , Divan Orange (4234 St-Laurent)

Samedi 3 octobre

11:00-19:00 Le Marché , Église St-Michel (105 St-Viateur O)

13:00-18:00 BBQ avec Cotton Mouth, Green Go, Holger, et plus , Notman House (51 Sherbrooke O)

21:30-22:30 Dragonette , Cabaret Juste Pour Rire (2111 St-Laurent)

21:30-03:00 Karnival v.1 : Poirier & Face-T , Club Soda (1225 St-Laurent)

22:30-13:30 Death Before Dishonor , Underworld (251 Ste-Catherine E)

23:30-14:30 aRTIST oF tHE yEAR , Studio Just For Laughs (2109 St Laurent)

23:45-01:20 Parlovr , Espace Réunion (6600 Hutchison)

01:00-02:00 DJ /rupture , Club Lambi (4465 St-Laurent)

01:20-02:00 Think About Life , Espace Réunion (6600 Hutchison)

Dimanche 4 octobre

13:00-14:00 Mike Simonetti , Piknic Electronik (parc Jean-Drapeau)

13:00-18:00 Valeo , Piknic Electronik (parc Jean-Drapeau)

13:00-18:00 Zombie Disco Squad , Piknic Electronik (parc Jean-Drapeau)

20:30-21:30 Alexandre Desilets , Ukrainian Federation (5213 Hutchison)

Mots-clés : POP Montreal (13)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.