Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Keane, un concert parfaitement symétrique

Vous connaissez l’expression « Garder le meilleur pour la fin » ? C’est en tout cas ce qu’a fait le groupe anglais Keane. Pour clôturer sa tournée mondiale, Perfect Symmetry, qui a duré une année complète, le groupe de quatre a donné une représentation inoubliable au Métropolis le dimanche 20 septembre.

La soirée débute assez tôt par la prestation enjouée de Lindi Ortega, qui ne manque pas de donner un avant-goût à la soirée qui s’ensuit. Elle cède la place à la chanteuse Lights, une Canadienne de Toronto, qui ne fait que gagner en popularité ces derniers temps, présence de fans venus exprès pour elle à l’appui. Son style électro-pop, envoûte un public venu acclamer son nouvel album, qui sort bientôt dans les bacs et promet de faire un carton.

Une demi-heure plus tard, dans un Métropolis comble, Tom Chaplin, le lead singer du groupe fait une entrée fracassante sur scène, accompagné des trois autres musiciens, avec le titre The lovers are losing. Une foule en feu, ne laisse pas de marge à Chaplin pour placer un mot après la chanson tellement les applaudissements et les acclamations fusent. Une ambiance qui ira en crescendo toute la soirée. Le groupe enchaîne avec Everybody’s changing, un de leurs incontournables tubes. Chaplin prend la parole, s’essaye au français le temps d’annoncer que ce soir-là était leur dernier concert pour cette tournée et de partager sa joie de le faire à « Montréal devant leur plus chaleureux public et que le spectacle est tout sauf un anti-climax pour une dernière représentation ». Différentes chansons enflamment le public, même les inédites comme Sovereign Light Cafe tout au long du concert. Lorsque les premières notes de Somewhere Only We Know retentissent, Chaplin n’a qu’à reposer son micro pour écouter le public entonner en chœur la chanson du premier au dernier couplet. Toujours envahi par un tel engouement de la part du public, Chaplin lâche un « tabarnac » qui ne peut que ravir son auditoire. Sur la même lancée, le concert continue, jusqu’à ce que le groupe tire sa révérence une première fois. Exigeant toujours plus, le public les rappelle à cris et tapages. La encore presentation commence par le titre phare Atlantic. Puis en hommage au groupe Queen, ils interprètent une version de Under pressure laissant un public insatiable. Le concert se termine, pour de bon cette fois, avec le titre Bedshaped , un de leurs premiers tubes. En somme, une énergie dégagée par le groupe fait de leur performance, une des meilleures à laquelle j’ai assisté. Mais pour en arriver là, Keane a fait du chemin. Formé en 1994 à East Sussex en Angleterre, par le lead singer Tom Chaplin, le compositeur, bassiste et pianiste Tim Rice-Oxley (qui collabore également avec Gwen Stefani), le batteur Richard Hughes et le guitariste Dominic Scott. Le groupe se différencie des autresdu fait que l’instrument principal utilisé est le piano et non la guitare. Leur succès grandit en 2004 avec l’album Hopes and Fears, suivi en 2006 par Under the Iron Sea et par Perfect Symmetry en 2008. un succès autant applaudi lors de leur performance en direct qui a toujours été un véritable plaisir, autant auditif que visuel avec une présence hors pair de la part de Chaplin, mais aussi des autres membres du groupe plus dans l’ombre.

Sur ce, je vous conseille vivement d’assister à l’un de leurs concerts si vous avez l’occasion, peut-être leur prochaine tournée qui s’annonce en principe pour 2010. En attendant, à vos platines !

Mots-clés : Musique (217)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.